AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Danièle Boni-Claverie, porte-parole de l’opposition, après la rencontre avec le Pdci, lundi: «Nous serons encore plus forts, parce que nous parlerons d’une seule et même voix»

3 min read
received 744779795903503

Danièle Boni-Claverie, porte-parole de l’opposition, après la rencontre avec le Pdci, lundi: «Nous serons encore plus forts, parce que nous parlerons d’une seule et même voix »

Lundi 28 janvier, les membres potentiels de la plateforme lancée par le président Henri Konan Bédié, se sont retrouvés autour d’une table pour débattre de la réforme de la CEI, au siège du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), à Cocody. Danièle Boni-Claverie, porte-parole de l’opposition s’est portée aux questions de la presse.

Vous sortez d’une rencontre avec le Secrétaire exécutif du Pdci de plus de 2h. De quoi s’est-il agi?
Notre rencontre a duré 2 heures et demi. Le 21 janvier, le Gouvernement, à travers son 1er ministre, avait convié les partis d’opposition, pas tous les partis devais-je dire, à une rencontre pour un dialogue politique afin de se retrouver et de se prononcer sur la reforme de la Commission électorale indépendante (Cei). Il était tout à fait normal qu’à l’issue de cette rencontre, les partis concernés puissent eux-aussi se retrouver pour faire l’analyse et surtout déterminer un certain nombre de positions communes que nous devrions prendre pour être encore plus forts, parce que nous parlerions d’une seule et même voix. Donc, c’est ce que nous avons fait, nous avons répondu très nombreux à l’invitation du Pdci de venir nous retrouver pour pouvoir échanger entre nous et si nous sommes restés 2 heures et demi, ce n’est pas parce qu’il y avait des problèmes, des difficultés, l’opposition se retrouve très facilement sur les différents dossiers, mais nous étions nombreux et nous voulions, nous exprimer. Alors, aujourd’hui, je n’aurai pas grand chose à vous livrer parce que nous avons décidé de nous retrouver d’ici 72 heures et c’est à partir de là que nous pourrons en effet, vous donner une position commune qui aura été prise par l’ensemble des partis politiques de l’opposition.

Avez-vous abordé le sujet de la Plateforme politique voulue par le président Henri Konan Bédié ?
Nous n’avons pas abordé le sujet de la Plateforme politique d’une façon volontaire parce que nous pensons que nous allons aller pas à pas. Nous commençons déjà par ce dialogue auquel, il faut répondre de façon rapide et puis, ensuite, le secrétaire exécutif du Pdci-Rda, M Guikahué sera en mesure d’en dire beaucoup plus et je pense qu’à partir de là, il y aura certainement des réunions pour la Plateforme proposée par le président Henri Konan Bédié.

Le Gouvernement vous a donné deux semaines, on est à la fin de ces deux semaines. N’êtes vous pas en retard par rapport au chronogramme du gouvernement ?
Non, pas du tout, nous sommes dans le temps. C’est pourquoi, je vous donne rendez-vous dans au plus tard 72 heures.
Propos recueillis par Diarrassouba Sory et Jérôme N’dri (Le Nouveau Réveil)

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading