AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Côte d’Ivoire-affaires Ehouo (présumé non coupable) et Beugrefoh (inculpé coupable): Le ministre Sidiki Diakité, pris en flagrant délit, plonge le régime de Ouattara dans l’Etat de non-droit

3 min read
prefet abidjan sidiki

Côte d’Ivoire-affaires Ehouo (présumé non coupable) et Beugrefoh (inculpé coupable): Le ministre Sidiki Diakité, pris en flagrant délit, plonge le régime de Ouattara dans l’Etat de non-droit

Le ministre de l’Intérieur, Sidiki Diakité pris en flagrant délit au Plateau. En effet, un maire RHDP accusé de vol et en liberté provisoire, a été pourtant investi. Une situation pire que celle de Jacques Ehouo (PDCI), accusé jusque-là sans preuves et à qui il est refusé l’investiture.
Fulbert Beugrefoh, puisque c’est de lui qu’il s’agit a été élu maire de la commune de Fresco le 13 octobre 2018, sans problème il a été investi alors qu’il bénéficie depuis 2016, d’une liberté provisoire car accusé de détournements.
Suspectés d’avoir mal géré le budget mis à la disposition du ministère des sports dans le cadre de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2015, Fulbert Beugrefoh ex-chef de cabinet et Patrick Yapi, ex-régisseur d’Alain Lobognon alors ministre des Sports et des loisirs sont accusés de détournements de fonds, ils sont écroués à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA) dans le mois de mai 2015 sur plainte du procureur de la République.
A la surprise générale, et sans que l’on ne sache effectivement où sont passés les milliards en question, les deux mis en cause ont été mis en liberté provisoire le vendredi 8 juillet 2016 avant les vacances judiciaires. Selon des indiscrétions rapportées par la lettre du continent, c’est Alain Lobognon qui, après avoir été viré du gouvernement a plaidé pour ses anciens collaborateurs notamment Fulbert Beugrefoh auprès de Joseph Spiteri, le nonce apostolique d’alors pour qu’ils bénéficient d’une liberté provisoire.
S’étant rapproché du RHDP entre-temps, Fulbert Beugrefoh, se présente aux élections municipales du 13 octobre 2018 à Fresco face à Alain Lobognon, maire sortant et son ancien patron au ministère des Sports et des loisirs. Contre toute attente, l’ex-chef de cabinet bat son ancien patron et devient maire de la commune de Fresco. Il est investi sans tenir compte de la liberté provisoire dont il a bénéficié en juillet 2016 suite à l’affaire des primes impayées des éléphants champions de la CAN 2015.
Alors, question, d’où vient-il que Jacques Ehouo, tête de la liste PDCI-RDA élue de la commune du Plateau doit attendre de répondre aux accusations portées contre sa personne avant de siéger dans le conseil municipal ? Pour rappel, 3,5 milliards de FCFA avaient été dégagés par le président de la République et mis à la disposition du ministère des sports. 720 millions concernant les primes des matchs de la demi-finale et de la finale n’avaient pas été payés aux éléphants selon les révélations faites lors d’une conférence de presse par Sory Diabaté, premier vice-président de la Fédération ivoirienne de football (FIF).

Roxane Ouattara, ivoiresoir.net

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading