AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Pdci-Rda/Bandaman N’guetta fait le portrait robot d’un militant convaincu… voici le parcours du combattant

2 min read
DSC 0838
Pdci-Rda/Bandaman N’guetta fait le portrait robot d’un militant convaincu… voici le parcours du combattantDSC 0935La campagne pour la reprise des élections municipales et régionales, dans les circonscriptions litigieuses, a démarré ce samedi 8 décembre 2018. Dans le Loh-Djiboua, le candidat du PDCI-RDA, Dominique Babli a rencontré les Sg de section et plusieurs militants, en présence du Chef du Secrétariat exécutif du parti, Pr Maurice Kakou Guikahué, au siege local du parti à Divo. C’est le doyen Bandaman N’guetta, ex-ministre de la Défense du président Bédié, qui a ouvert le bal des interventions. Pour cet homme qui a été le 1er sous-préfet de Fresco, la défection de certains militants du parti a des raisons. «Les militants qui font défaillance sont des militants qui n’ont pas fait le parcours du combattant. Ils n’ont pas commencé par le bas, ils ont été parachutés délégués, membres du Bp… ils n’ont pas l’esprit Pdci, ils ne sont pas des militants de conviction», a-t-il dévoilé avant de donner le chemin de croix d’un militant convaincu qui se résume comme suit : militant de base, membre du bureau du comité de base, président du comité de base, membre du bureau de section, secrétaire général de section…membre du Bureau politique, etc. «Regardez le parcours de tous ceux qui ont quitté le Pdci, ils ont presque tous été parachutés au Bureau politique et nommés au nom du parti à des postes de responsabilité de la nation. Où est Amédé Kouakou ? Où est Zakpa Komenan ?», s’est interrogé le doyen Bandaman avant de s’offusquer du fait des agissements de ces militants transhumants. «L’adhésion à un parti politique est volontaire et individuelle. Pourquoi donc forcer des personnes à aller militer dans un parti dit unifié? Nous disons Non. Cependant, le plus désolant, c’est que ce sont certains de nos militants qui nous demandent de tuer notre Pdci pour aller militer au Rhdp unifié. Nous disons encore non! Ce n’est pas au moment où 2020 nous appartient que nous allons nous saborder et tuer notre parti. Frères et sœurs, ne décevons pas nos devanciers du PDCI-RDA du Loh-Djiboua, ne décevons pas le Président Bédié. Qu’on le veuille ou pas, 2020, c’est Pdci-Rda. Nous avons notre région, ramenons le PDCI-RDA au pouvoir en 2020 et cela passe par la victoire du PDCI-RDA à ces régionales», a recommandé le ministre Bandaman N’guetta, sous un tonnerre d’applaudissements. Gilles Richard Omael, à DivoDSC 0856 Copie

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading