AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Opinion/Sylvain Takoué, Président du “Rassemblement des Fiers Ivoiriens”: «Un nouveau départ s’impose politiquement à la Côte d’Ivoire…»

3 min read
tmp 5064 photo conclave 233448886009
Opinion/Sylvain Takoué, Président du “Rassemblement des Fiers Ivoiriens”: «Un nouveau départ s’impose politiquement à la Côte d’Ivoire…»Quand nous en lancions l’idée dans le pays, ces temps-ci, des interlocuteurs nous ont demandé : « Mais pourquoi créer un autre mouvement dénommé “Rassemblement des Fiers Ivoiriens” ? Il y a déjà trop de rassemblements maintenant-là en Côte d’Ivoire…» Nous avons tout simplement répondu que « notre mouvement a une mission que les autres n’ont pas : les autres veulent le pouvoir politique à tout prix et le détenir ad vitam. Nous, au contraire, nous voulons que les Ivoiriens reprennent la souveraineté du pouvoir. Nous voulons que les choses reprennent leur place dans le contexte de la démocratie. C’est pourquoi, nous voulons rassembler les Ivoiriens qui veulent que le pouvoir de décision revienne au peuple qui ne devra plus laisser l’Exécutif le supplanter en lui imposant ses propres décisions. Nous voulons que la démocratie se traduise ainsi en acte en redevenant véritablement, en Côte d’Ivoire, le gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple. Notre Rassemblement, qui est inclusif, n’est donc pas le même rassemblement que font les autres, et qui ne l’est pas, du point de vue des ambitions personnelles trop aiguisées qui se développent impitoyablement dans ces cercles où les gens n’ont que le fétichisme de la domination politique. Nous voulons tout simplement que les Ivoiriens, de la nouvelle génération, tirent de la fierté à reprendre en main le pouvoir de décision au cœur du pays, et à réussir à en faire désormais le mode de gouvernance qui échappait tant à leur contrôle véritable ». Voilà ce que nous répondons. Car une chose est sure : quand on regarde bien la trajectoire politique actuelle de la Côte d’Ivoire, on se rend compte que nous sommes politiquement à la fin d’un cycle. Et le Chef de l’Etat a même appelé, dans son fameux discours du 6 août 2018, à cette prise de conscience. Il a notamment déclaré ceci, et je le cite : “Au moment où la Côte d’Ivoire célèbre ses 58 ans d’indépendance, je veux réaffirmer ma foi en la jeunesse et ma conviction dans le renouvellement des générations. Comme je l’ai déjà souligné, nous devons travailler pour transférer le pouvoir à une nouvelle génération, de manière démocratique, en 2020 ». Pour nous, donc, un nouveau cap doit s’ouvrir pour que cet avènement s’opère. Quand un cycle prend fin, notamment celui des générations qui ont été au pouvoir et que nous avons connu, il y a forcément et automatiquement un nouveau cycle qui commence. Nous estimons qu’un nouveau départ s’impose politiquement à la Côte d’Ivoire pour que le pays expérimente autrement une nouvelle ère de détention du pouvoir politique. Aujourd’hui, on parle, de plus en plus, de la nécessaire réforme de la CEI, parce que l’élection présidentielle de 2020 arrive. C’est une bonne chose. C’est même un impératif. Mais n’oublions pas qu’il n’y a pas que la CEI à reformer. Il y a tout le système politique du pays qu’il faut tout aussi nécessairement repenser, à commencer par la Constitution, pour conjurer les crises politiques à répétitions liées, justement, à la détention du pouvoir politique. Il faut avoir le courage d’aller jusque-là, de susciter cette réforme totale de notre système politique qui a manqué, depuis trop longtemps, à être vraiment démocratique, c’est-à-dire, à redonner la pleine souveraineté au peuple. Les Ivoiriens qui nous écoutent et nous lisent, sont donc informés que notre mouvement, le “Rassemblement des Fiers Ivoiriens”, est désormais né pour restituer sa pleine souveraineté au peuple. Sylvain Takoué, Président du “Rassemblement des Fiers Ivoiriens”

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading