AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Civ-Ferké : «Comme j’avais besoin de crâne humain, c’est avec sa machette que j’ai coupé sa tête», récit effroyable d’un crime crapuleux

2 min read
Interpellé avec un crâne humain à

Civ-Ferké : «Comme j’avais besoin de crâne humain, c’est avec sa machette que j’ai coupé sa tête», récit effroyable d’un crime crapuleux

Crime crapuleux à Largatonvogo. Un individu en possession d’un sac contenant une tête humaine a été arrêté par la gendarmerie de Ferkessédougou, le dimanche 4 novembre 2018 à Largatonvogo (site de l’usine sucrière de SUCAF Côte d’Ivoire de Ferké 2) village situé dans le département de Ferkessédougou.
Un crime crapuleux a été commis à Largatonvogo, village de la sous-préfecture de Ferkessédougou. Le bourreau présumé avait pris soin d’emballer le crâne de Amadou Barry (la victime) dans un sac qui était commis à la surveillance du troupeau de bœufs de ses parents.
Le petit Barry était loin de s’imaginer ce qui arriverait en ce dimanche paisible. Après son acte, le criminel n’hésite pas à passer aux aveux : « J’étais en brousse, je l’ai vu venir et je lui ai demandé où il partait. Il a dit qu’il faisait brouter les bœufs ».
Et de poursuivre, « comme j’avais besoin de crâne humain, c’est avec sa machette que j’ai coupé sa tête ». « Je ne peux pas dire qui m’a envoyé », lâche-t-il. Après son forfait, le criminel présumé faisait des mains et des pieds pour vendre ‘’sa marchandise’’ encombrante (le crâne de Amadou Barry) à prix d’or.
L’indélicat est alors coupé dans son élan car il est dénoncé à la brigade de gendarmerie qui était dans les encablures. Il est appréhendé dans le périmètre de la Sucrerie africaine de Cote d’Ivoire (SUCAF-CI) de Ferké 2.
André Oka N’Goran, commandant de la brigade de Ferkessédougou et ses éléments décident de remonter plus loin afin de retrouver le reste du corps du bouvier. Le reste a été découvert, enfoui dans une termitière à Largatonvogo. Une enquête a été ouverte par la gendarmerie qui devrait logiquement remonter jusqu’au commanditaire.

Karina Fofana, ivoiresoir.net

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading