AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Côte d’Ivoire: 20 partis et mouvements politiques dénoncent les pratiques d’un «régime moribond» de Ouattara avec la manipulation de l’appareil judiciaire pour satisfaire cette politique rétrograde

3 min read
Les membres de lopposition autour dHenri Konan Bédié

Côte d’Ivoire: 20 partis et mouvements politiques dénoncent les pratiques d’un «régime moribond» de Ouattara avec la manipulation de l’appareil judiciaire pour satisfaire cette politique rétrograde

Des partis politiques ont fait une déclaration à Daoukro lors du 6ème congrès extraordinaire du PDCI-RDA, le 15 octobre 2018, pour dénoncer les tentatives de déstabilisation par le pourvoir d’Alassane Ouattara. Déclaration.
Les partis politiques dénoncent les tentatives de déstabilisation par le régime Ouattara. Depuis l’accession de M. Ouattara à la Présidence de la République, de nombreux faits illustrent de manière éloquente le recul du pays à divers égards, notamment le démantèlement systématique des acquis démocratiques chèrement arrachés de haute lutte. La tentative de sabordage des partis politiques légalement constitués en est l’expression la plus manifeste.
Après le FPI, le MFA, le PIT, l’UPCI et LIDER, c’est aujourd’hui le tour du PDCI-RDA. Ces attaques et agressions contre les partis politiques opposés au pouvoir actuel attestent de manière éloquente la volonté manifeste de M. Alassane Ouattara de confisquer le pouvoir d’État par la violence de façon autoritaire, voire dictatoriale, contre la volonté populaire, dans l’optique d’une présidence à vie.
Pour les signataires de la présente déclaration, ces pratiques d’un autre âge, aux conséquences désastreuses et gravissimes pour la paix dans notre pays, sont antinomiques des valeurs démocratiques que les Ivoiriennes et les Ivoiriens se sont appropriées de haute lutte et dont ils attendent la consolidation de tous leurs vœux. En conséquence, ces pratiques autoritaires, anti-démocratiques, voire dictatoriales sont inacceptables, irrecevables et doivent être combattues ici et maintenant.
C’est pourquoi :
– Considérant l’aspiration profonde du Peuple ivoirien à la démocratie, à la paix et à une prospérité partagée ;
– Considérant les acquis démocratiques majeurs, obtenus de haute lutte ;
– Considérant que ces acquis ne peuvent prospérer que dans un climat de paix et de consolidation de l’État de droit ;
Les signataires de la présente déclaration, présents au Congrès Extraordinaire du PDCI-RDA à Daoukro le lundi 15 octobre 2018 :
1- Dénoncent la tentative de désorganisation et de sabordage par le pouvoir Ouattara des partis politiques qui lui sont opposés ;
2- Dénoncent la manipulation de l’appareil judiciaire pour satisfaire cette politique rétrograde ;
3- Appellent à la mobilisation générale et à la résistance, toutes les forces vives de la Nation, ainsi que tous les démocrates, patriotes sincères, épris de justice et de paix à user de toutes les dispositions légales et démocratiques pour faire échec à cette tentative d’un régime moribond, aux abois, qui veut désespérément se maintenir coûte que coûte au pouvoir.
Fait à Daoukro, le lundi 15 octobre 2018

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading