Appel de Bédié, depuis Daoukro: Ce qu’on ne vous dit pas

By: Africa Newsquick

17 septembre 2014. Depuis Daoukro, Bédié appelle à soutenir Ouattara. Encore, pour 2015. Après son appel de 2010. «Bédié assis voit plus loin que Guikahué debout». Explique Pr Kakou Guikahué Maurice, Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA. On croit qu’il fait du suivisme moutonnier. Malheureusement, on se trompe. Et que voit le Président Henri Konan Bédié du PDCI-RDA? Il voit Encore la guerre. En 2010, on a voté avec des armes sur la tempe. Les FAFN, les dozos, les miliciens de chaque camp et les FDS paradaient avec des kalachnikovs dans toutes les rues. On a réclamé le désarmement avant d’aller aux élections.

On ne l’a pas fait et on est allé aux élections. La suite, on la connaît. On continue de déplorer les morts. 3050 (officiel) et des portés disparus (nombre inconnu mais se compte en milliers). En 2010, Henri Konan Bédié avait pourtant appelé «tous les électeurs à se rassembler autour de la candidature de Ouattara afin de sauvegarder l’héritage du Père de la nation, Félix Houphouët-Boigny». La Paix. La seconde religion des Ivoiriens, selon Houphouët-Boigny. Pour 2015, il appelle encore à voter Ouattara. Malgré les résolutions du 12ème Congrès de son parti, le PDCI-RDA. «Pour la stabilité et pour la paix».

A dit Bédié pour justifier son soutien à Ouattara. Avant 2015, le désarmement ne sera pas effectif. Les dozos, la milice venue du nord, les FRCI, etc. ont encore des armes et paradent dans les villages, villes et campements de tout le pays. Des mandats d’arrêt internationaux sont lancés contre des ex-chefs de guerre et leur chef Soro Guillaume. A bien y réfléchir, on constate également que les mêmes acteurs du coup d’Etat contre Bédié, en 1999, sont ceux qui ont participé à la rébellion armée de 2002 contre le régime de Laurent Gbagbo et divisé la Côte d’Ivoire en deux parties.

Du coup, si Bédié ou Gbagbo était élu en 2010, la Côte d’Ivoire ne serait jamais réunifiée. En 2015, les mêmes acteurs seront encore là. Et comme les mêmes causes produisent les mêmes effets, Bédié ne veut pas d’un 2010 bis. Il faut sortir définitivement de la crise progressivement par des compromis et des sacrifices. Par le dialogue et par le temps. Bédié est un Sage. C’est ça qui est la Vérité!

Clémentine Zélihou

Citoyenne indépendante

Contact : +22545727920

Agenda

avril 2018
D L M M J V S
« Mar    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 16 000 autres abonnés

Retour vers Haut