Guiglo-imprudence et drame: Une décharge électrique fait 5 victimes dont un mort

By: Africa Newsquick

Guiglo-drame_P1330 Guiglo-drame_P1347Guiglo-imprudence et drame: Une décharge électrique fait 5 victimes dont un mort

Guiglo vient de vivre un autre cauchemar. La terre de la cité du pardon a été forcée  encore à boire le sang de l’un de ses fils.

La ville de Guiglo a été secouée  ce lundi 18 octobre par un  drame. Et toute la ville est encore sous le choc de ce drame qui a fait au total quatre blessés et un mort. Les quatre jeunes ne savaient qu’ils avaient avec rendez-vous avec la mort  en se rendant tôt le matin dans leur lieu de travail. Comme le dit l’adage «  nul ne connait son destin ». En effet, les faits  se sont déroulés au lavage auto Adjamé, situé non loin du lycée moderne de Guiglo, aux environs de 07 heures. Une fois dans leur lieu de travail, le personnel s’active pour pouvoir  satisfaire les premiers clients.

Comme à l’accoutumée, les quatre ouvriers se mettent à la tache pour s’approvisionner en eau dans un puits situé à quelques mètres  de leur lieu de travail. Le personnel avait une stratégie et un mode opératoire bien spécifique pour travailler. Il leur fallait mettre une barre  de fer  à tuyau de plus de 15 mètres dans le puits  pour faire remonter l’eau. Bien qu’étrange, le personnel s’y était habitué au fil des années. Et,  on est à même se s’interroger encore sur le motif d’un tel drame qui a réveillé toute la ville. Une fois  sur les lieux, Kamagaté Youssouf (18 ans) et ses amis tentent de mettre la barre à tuyaux dans ledit puits pour propulser l’eau. De passage Moustapha Chérif, riverain décide de leur prêter mains forte pour soulever la lourde barre.

Une fois à cinq, ils lèvent la barre pour la mettre dans le puits. Au cours de la manœuvre, le fer utilisé touche un poteau haut tension qui passe par-là.  La décharge est totale. Ils sont projetés à une  dizaine de mètre des lieux. C’est le sauve qui peut. Dans le feu de l’action, les blessés sont conduits à l’hôpital général de Guiglo pour une prise en charge. Les hommes du docteur Marc  Ziguy  se mettent au soin des victimes et réussissent à sauver quatre.18 ans,  Le jeune Dezai Serge, lui n’a pas assez de chance.  L’élève du lycée moderne de Bangolo ne verra plus ses amis de classe qu’il a quittés, il y a de cela trois semaine pour se rendre à Guiglo auprès de sa grande sœur: «Je viens de perdre mon petit frère. Je ne sais quoi faire, il est venu pour un job de vacance et il trouve la mort. Je ne sais plus où je suis. Aidez-moi, la vie est insupportable pour moi.»

Bien que traumatisé, Chérif Moustapha et Kamagaté Youssouf  tentent de nous décrire la scène: «Nous avons eu assez de chance. Mais notre ami est décédé sur le champ. Malgré nos blessures nous sommes en vie. La barre de fer a touché la ligne haute tension et nous n’avons plus rien vu. Nous avons du mal à comprendre et à expliquer.» Toutefois,  Moustapha tient à faire une précision et prend la parole : «J’étais de passage. J’ai vu que la barre était assez lourde pour ces jeunes gens, c’est alors que j’ai tenté de les aider et j’ai failli mourir. J’ai senti la mort plus proche de moi.»

Les quatre blessés bénéficient de soins intensifs. Selon le médecin traitant, leur vie n’est plus en danger. Le corps du jeune DEZAI Serges est en ce moment à la morgue de Guiglo. Une enquête a été ouverte par la police  pour faire la lumière sur cette affaire.

Ekf à Guiglo

Laisser un commentaire

Agenda

décembre 2017
D L M M J V S
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 559 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE