Côte d’Ivoire: Il escroque 79 millions FCFA à son compatriote, déféré, le présumé escroc relaxé le même jour

By: Africa Newsquick
Kenneth, Le présumé escroc

Kenneth, Le présumé escroc

Côte d’Ivoire: Il escroque 79 millions FCFA à son compatriote, déféré, le présumé escroc relaxé le même jour

QUI VEUT ENTRAVER LA JUSTICE ?

Deux hommes d’affaires d’origine nigériane, de surcroit tous d’ethnie Ibo, et ayant pour activité essentielle la revente de pièces détachées, en provenance des pays d’Asie, sont aux prises devant le parquet du Tribunal de Première Instance d’Abidjan Plateau. En toile de fond, le premier, du nom de AGWASIEM UKANWANNE BASIL accuse le second qui répond au nom de KENNETH OKECHUKWU, de lui avoir escroqué la rondelette somme de soixante dix neuf millions de nos francs (79.000.000 FCFA). Que s’est-il passé, pour que les deux adultes, tous les deux « serviteurs de Jésus », en soient  arrivés là où il fallait s’y attendre le moins.

Les faits, tels que présentés par le plaignant, remontent à courant Novembre 2014, au moment même où la maladie hémorragique à virus Ebola préoccupait certains Gouvernements d’Afrique de l’ouest. « En effet, dit-il… je devais me rendre en Malaisie en vue d’acheter des pièces automobiles d’occasion. Le  visa pour m’y rendre me sera refusé par les services consulaires pour cause d’Ebola. C’est ainsi que j’ai approché un frère à moi répondant au prénom de Richard et résident dans le pays en question, au motif de me trouver une solution alternative. Ce dernier va me mettre en contact avec KENNETH OKECHUKWU, commerçant également, mais surtout un « habitué » de ce type d’opération. KENNETH, habite de surcroit à Abidjan comme moi. J’ai donc joint sur le téléphone cet homme, pour lui expliquer l’objet de ma requête. Avec lui, j’ai alors fait la commande de batteries et de filtres à air, notamment pour les véhicules automobiles de types Hyace. KENNETH a répondu en avoir une solution. Il m’a même rassuré qu’il pouvait effectuer cette opération à partir d’Abidjan. 24h après notre conversation, mon interlocuteur s’est transporté à mon bureau sis à Abobo Anador où il s’est qualifié à me faire une proposition tarifaire des marchandises susmentionnées. Suite à cet exercice, nous sommes convenus que je devais lui verser la somme de cinquante millions (50.000.000 FCFA) pour la réalisation de la première transaction. Malgré le fait qu’il m’a remis son numéro de compte bancaire, j’ai préféré être plus concret en faisant le retrait personnellement de la somme d’argent et lui remettre par la suite en mains propres. Il s’est donc retiré, non sans promettre un délai maximal de 45 jours pour l’arrivée à Abidjan du conteneur transportant les marchandises indiquées. Celles-ci, comme prévu, sont effectivement arrivées ainsi que le dédouanement effectué sans obstruction majeur. A la vue des emballages contenant les filtres à air, nous avons tous réalisé que leur model ne correspondaient pas à la demande de la clientèle d’Abidjan. Très vite, je lui ai porté l’information, et il a décidé d’enlever une partie, pour pouvoir proposer à la vente à partir de son magasin à lui, installé à Marcory Remblais. Curieusement, lui-même n’a pas eu de repreneur. Sur le chiffre total de la commande, les filtres à air envoisinaient une valeur marchande de douze millions FCFA (12.000.000 FCFA). Courant Février 2015, arrive un second conteneur, avec à l’intérieur, une autre cargaison de batteries et de filtre à air, adaptables aux véhicules automobiles communément surnommés dans le jargon du transport, « E-SAN ». Il s’agit Là, d’engins de marque TOYOTA.

A mon grand étonnement, il s’est rendu à mon magasin et s’est permis de convoyer vers le sien, la presque totalité de la marchandise, sans aucun motif valable et sans jamais me faire le moindre versement. Le peu que j’ai eu à écouler, KENNETH est même venu réclamer la somme correspondante, prétextant payer les frais du 3èm conteneur devant arriver. Après quoi, il est revenu me proposer le marché de radiateurs. Il m’a fait comprendre que la vente de cette pièce revenait beaucoup plus fructueuse que celle des batteries. Après réflexion, je lui ai remis quarante trois millions (43.000.000 FCFA), équivalent d’un conteneur à 40 pieds. Plusieurs semaines se succèdent, mais point de conteneur vraiment. Chaque fois qu’il m’est arrivée de l’interroger sur ce cas, il faisait diversion, tenant par moment des propos à forte dose de désordre et relativement contradictoires. A mon inquiétude, il me fera encore la proposition de lui trouver vingt cinq millions FCFA (25.000.000 FCFA) d’additif, en vue selon lui, de parfaire totalement de prétendus frais supplémentaires qui se seraient invités dans le montant de la transaction. J’ai répondu que je n’avais plus rien comme économie. Les jours qui ont suivi, il fera venir à mon bureau, des responsables d’une agence relevant de la filiale dite ADVANS, sise à Marcory, non loin de la Paroisse Sainte Bernadette. Ces derniers, convaincus que mes marchandises constituaient une garantie certaine, promettent de me prêter la somme en question, si j’en acceptais la formule et le principe de remboursement.  Une fois que le retrait accompli, je me suis résolu à verser la totalité de cette somme entre les mains de KENNETH. J’ai même fait le déplacement au Nigéria pour lui trouver dix millions supplémentaires en complément de toutes ces sommes. Après ces nombreuses infortunes, j’ai attendu le fameux conteneur en vain ! Courant septembre 2015, celui qui pointe, ne contient que radiateurs et filtres à air adaptables aux minis bus communément appelés « MASSA ». Il se rendra par la suite chez moi à domicile, en compagnie de sa femme, pour m’apprendre qu’il leur restait un supplément de trois millions (3.000.000 FCFA). Après maintes supplications de leur part, j’acceptai de leur remettre cette dernière somme. Comme une personne hypnotisée, je ne lui refusais rien. L’homme est également présenté comme étant un pasteur. Cette qualité faisait partie des arguments qui forçaient ma confiance.

Ne comprenant plus rien à ce qui m’arrivait, j’ai saisi SEM l’Ambassadeur du Nigéria en Côte d’Ivoire à l’effet d’emmener KENNETH à me rembourser. A cet effet, il a eu à prendre des engagements qu’il refuse toujours de respecter.

Excédé, j’ai décidé de porter plainte contre ce redoutable escroc à la Direction de la Police Criminelle sise au Plateau. Déféré au Parquet après un séjour d’examen en ce lieu, KENNETH est retourné à son domicile de Marcory le même jour. Renseignement pris, on m’apprendra que le dossier aurait été curieusement « Classé ». Suite à ce qui précède, j’ai à nouveau décidé de saisir Monsieur le Procureur de la République en vue de la réparation totale du préjudice qui s’élève à soixante dix neuf millions (79.000.000 FCFA) »

Ayant trouvé les accusations du plaignant, d’une rare gravité, nous avons aussitôt rallié la commune de Marcory où nous avons pu localiser le magasin du mis en cause pour pouvoir lui étaler les allégations de AGWASIEM UKANWANNE BASIL, qui ne cesse de le charger. Une fois sur les lieux, l’homme ne nie pas les faits. « J’ai même commencé à rembourser…» a-t-il renchérie.  Avant de poursuivre…« Permettez que j’appelle mon avocat pour lui indiquer le motif de votre présence ».

Suite à une  communication (NDLR : nous ne disposons d’aucune preuve de leur prétendu échange) qui aura durée  moins de deux minutes à l’aide de son téléphone portable, notre interlocuteur de rétorquer, «  Monsieur, mon avocat me demande de ne rien vous dire ». 

Il ne fait nul doute que ce conflit entre deux hommes d’affaires d’origine étrangère fait en ce moment grand bruit, non sans mettre inéluctablement la Justice ivoirienne face à ses responsabilités. Vivement qu’aucun phénomène extraordinaire ne vienne entraver cette justice que la communauté ainsi que l’administration politique nigériane attendent avec un intérêt significatif.

Une contribution de

Raphael Kundé

Laisser un commentaire

Agenda

décembre 2017
D L M M J V S
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 559 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE