Législatives 2016 à Gagnoa: La famille Yacouba Sylla accepte et bénit la candidature de Guikahué

By: Africa Newsquick

_MG_1125 (2)Législatives 2016 à Gagnoa: La famille Yacouba Sylla accepte et bénit la candidature de Guikahué

Le Professeur Maurice Kakou Guikahué, Secrétaire Exécutif en chef du PDCI-RDA et fils du département de Gagnoa, après la validation de sa candidature unique pour le poste de député Gagnoa sous-préfecture par le comité électoral local, le 29 juin, a rendu visite, le vendredi 1er juillet, à la grande famille Yacouba Sylla, considérée comme un canton important de la cité du Fromager. Il a confié sa candidature à ses « frères et sœurs » Sylla et au chef  du « canton » Yacouba Sylla de la commune de Gagnoa. Sa délégation et lui ont été reçus dans le salon privé du Cheick.

_MG_1105 (2)«Habitants de Gagnoa, enfants de Gagnoa, étrangers de Gagnoa, nous avons tous profité, d’une façon ou d’une autre, de la famille Yacouba Sylla. La famille Yacouba Sylla est notre famille à tous. Aujourd’hui, l’actualité politique parle d’élections législatives, on doit choisir les députés de la Nation. Les militants du PDCI-RDA, le PDCI-RDA que le Cheick Yacouba Sylla, lui-même, avait aidé à créer en 1946, ont demandé au ministre Maurice Kakou Guikahué, Chef du Secrétariat Exécutif du PDCI-RDA et fils de Gagnoa, donc fils de Yacouba Sylla, d’être candidat à la circonscription électorale de Gagnoa sous-préfecture. Guikahué a dit qu’il ne pouvait pas aller en campagne sans la bénédiction de son « père » Yacouba Sylla. Il est donc venu présenter et remettre cette candidature suscitée par les militants à son « Père », au Cheick Yacouba Sylla et espérer son avis et sa bénédiction», a dit, en substance Thomas Zahui, porte-parole du Professeur Maurice Kakou Guikahué, au cours des échanges de nouvelles, dans le salon privé du Cheick, à la résidence de la famille à Gagnoa commune.

_MG_1025 (2) _MG_1029 (2) _MG_1059 _MG_1107 (2) _MG_1114 (2) _MG_1127 (2) _MG_1130 _MG_1133 (2)En réponse, «le Cheick me charge de vous transmettre qu’il est très heureux de cette visite. Il s’attendait à cette visite, car les pieds ne vont pas là où le cœur n’est pas. Venir jusque dans cette communauté, c’est que votre cœur se trouve dans cette communauté. Il vous remercie, vous et toute la délégation, pour le respect que vous vouez à cette communauté du Cheick Yacouba Sylla. Il dit que le ministre Guikahué, la maison de Yacouba Sylla, ici, c’est sa maison. A tout moment, il vient nous rendre visite et nous saluer dans cette maison. Si, aujourd’hui, il vient nous demander des prières, il (Ndlr : le Cheick) n’a pas autre chose à dire que d’accepter la candidature, de faire des prières pour son frère et donner sa bénédiction à un fils qui honore sa famille. Nous allons prier pour vous, nous allons aussi prier pour que tout se passe dans la paix. Vous pouvez compter sur nous», a traduit, également en substance, le porte-parole du Khalife suprême de la famille Yacouba Sylla.

«Nous sommes très heureux. Merci d’avoir accepté la candidature de votre frère, d’avoir accepté de faire des prières et de l’accompagner dans la campagne avec votre bénédiction», a repris Thomas Zahui.

Quant à Maurice Kakou Guikahué, il transmettra le message du Président Bédié. «Je voudrais dire au Cheick que je confirme ce que Thomas Zahui a dit et lui dire merci d’avoir accepté ma candidature. Cependant, cela fait un peu plus de 8 mois que je suis passé ici pour le saluer, plus de 3 fois. Je ne l’ai pas vu ; donc j’étais un peu inquiet. Aujourd’hui, je suis arrivé et il est là, en bonne santé, j’en suis très heureux. Quand je venais ici, j’ai dit au Président Bédié que je venais saluer le Cheick Yacouba Sylla. Le Président Bédié m’a demandé de lui transmettre ses salutations fraternelles et ses vœux de bonne santé et lui dit merci pour toutes ses prières en faveur de la paix en Côte d’Ivoire», a-t-il transmis.

L’histoire du père Yacouba Sylla a été rappelée. Il est venu en Côte d’Ivoire en 1932 en tant que prisonnier colonial à Sassandra. Il a été fait prisonnier parce qu’il a prononcé le nom de Allah devant les colons. Et quand il est sorti de prison, il a choisi la voie de la spiritualité qui l’avait envoyé en prison. Il s’est consacré toute sa vie à la spiritualité. Ami de Félix Houphouët-Boigny, il a toujours demandé à ce dernier ne jamais verser du sang sur la terre ivoirienne. Il a donc inspiré le premier Président de la République de Côte d’Ivoire à emprunter la voie de la Paix et du respect de la vie humaine.

Gilles Richard OMAEL, à Gagnoa

Laisser un commentaire

Agenda

décembre 2017
D L M M J V S
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 559 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE