70 ans du PDCI-RDA : Procession de foi avec émotions, les militants revisitent le parcours du combattant Félix Houphouët-Boigny

By: Africa Newsquick

IMG_589770 ans du PDCI-RDA : Procession de foi avec émotions, les militants revisitent le parcours du combattant Félix Houphouët-Boigny

La célébration des 70 ans du PDCI-RDA tire à sa fin. Avant la fin, cette semaine, les militants du Parti fondateur de la Côte d’Ivoire moderne ont revisité le Père-Fondateur, Félix Houphouët-Boigny, par un pèlerinage à Yamoussoukro.

Conduits par le Chef du Secrétariat Exécutif, Maurice Kakou Guikahué, et les vice-présidents Gaston Ouassénan Koné et Emmanuel Niamien N’goran (sponsor de la journée), hauts dignitaires, membres du Secrétariat exécutif, élus, cadres, militants et autres sympathisants du parti septuagénaire de la Côte d’Ivoire, le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) étaient en pèlerinage, le samedi 23 avril 2016 à Yamoussoukro, ville natale du fondateur de leur parti.

IMG_5798 IMG_5815 IMG_5818 IMG_6049Main dans la main et chantant à l’unisson l’hymne de leur parti, les militants du PDCI-RDA ont entamé, ce retour aux sources, par une procession, qui est partie de la Cathédrale Saint-Augustin de la ville, à la résidence privée des Boigny où les attendait toute la notabilité du canton Akouè, avec à sa tête, le chef de canton, Nana Boigny N’Dri III, par ailleurs gouverneur du District de Yamoussoukro. Après les civilités d’usage, la délégation a déposé une gerbe de fleurs sur la tombe de l’apôtre de la paix et visité sa résidence privée principalement sa chambre personnelle où 23 ans après sa mort, tout est resté en place, des effets personnels aux objets de décorations. Pour le Secrétaire exécutif en chef et chef de délégation du pèlerinage, «il était important de venir se ressourcer, chez le père fondateur (…) Et aussi chercher à savoir, dans la position actuelle, où se trouve le PDCI, qu’il nous dise un peu, ce que lui aurait pu faire, pour que le PDCI continue toujours d’être grand». Après, les pèlerins ont mis le cap sur le village de Bossi (déformation de Bonzi, qui signifie : derrière la forêt), situé à 7 km du centre ville, sur l’axe Yamoussoukro-Bouaflé. Ancien et premier poste colonial dans la région, cette localité a vu les premiers pas d’écolier du jeune Houphouët- Boigny, en octobre 1910. Il fréquenta cette école durant trois ans, avant d’être muté ailleurs dans une autre école. Une monument a été édifié pour l’histoire, sur le site de l’école dont il ne reste plus grande chose, pour immortaliser le passage du sage d’Afrique. Ensuite, la délégation est allée rendre visite et s’incliner sur les tombes d’anciens compagnons, du syndicat Agricole Africain et des premières heures de lutte du PDCI, du Président Félix Houphouët-Boigny.

IMG_6210 IMG_6223 IMG_6244 IMG_6610 IMG_6774 IMG_6899 IMG_6904 IMG_7232A la résidence des Konian Kodjo, à Morofé, quartier-village de la commune, la rencontre avec le Doyen Doh kouassi était émotionnelle. Agé de 100 ans aujourd’hui, ce dernier était l’un des fidèles parmi les fidèles du Président Houphouët. Il a été élevé à la dignité de Grand officier dans l’Ordre du Bélier, par le Président Bédié et sa médaille a été remise par le Chef du Secrétariat Exécutif, Pr Maurice Kakou Guikahué.

Pour la petite histoire, ce Monsieur était chargé en 1940, avec d’autres personnes, de créer les plantations du Président et de distribuer à vélo à travers la Côte d’Ivoire, les tracts contre les colons et autres communiqués du Syndicat Agricole et du PDCI-RDA, qui étaient écrits par Me Jean Konan Banny et autres. Après quoi, les pèlerins sont allés déposer une couronne de fleur sur la tombe de Konian Kodjo, au caveau familial des Kodjo-Banny et une autre au caveau de la famille Boigny-N’dri, au cimetière d’Assabou.

Outre, ces retrouvailles chaleureuses, les militants ont revisité les grandes réalisations du père fondateur de la Côte d’ivoire moderne. Notamment l’Institut National Polytechnique-FHB. Qui a formé les trois quart de l’élite de la Côte d’Ivoire et qui continue de faire sa fierté, en matière d’enseignement supérieur.

Ce pèlerinage a pris fin par la cérémonie de décoration d’une quinzaine de militants des délégations départementales de Yamoussoukro et d’Attiégouakro, comme chevaliers, officiers, commandeurs et grands officiers.

«Militants du PDCI-RDA, soyez fiers et marchez toujours la tête haute, car votre parti fondé par Félix Houphouët-Boigny a construit la Côte d’Ivoire avec des bases solides », a affirmé Pr Maurice Kakou Guikahué, N°2 du parti qui célèbre ses 70 ans en ce mois d’avril 2016, avant de lire intégralement le message du Président Aimé Henri Konan Bédié que voici : «Cher(e)s  militant(e)s

La commémoration du 70ème anniversaire de notre parti me donne l’heureuse opportunité de vous féliciter pour votre attachement et votre fidélité au PDCI-RDA, le précieux héritage que nous a laissé notre père à tous, le Président FELIX HOUPHOUËT – BOIGNY, fondateur de la COTE D’IVOIRE moderne.

La COTE D’IVOIRE d’HOUPHOUËT – BOIGNY  est construite sur les valeurs cardinales que sont l’Ouverture, le Libéralisme, le Dialogue, la Solidarité, la Cohésion sociale, la Paix et la Stabilité.

Ainsi, pendant ses 40 années de gouvernance, le PDCI –RDA a fédéré, avec succès, tous les enfants de la COTE D’IVOIRE, sans discrimination d’ethnies, de régions ni de religions.

Mais, le 24 décembre 1999, il perd le pouvoir d’Etat, non dans les urnes, mais par les armes. Les effets néfastes de ce coup d’Etat ont eu un impact négatif sur le développement de notre pays pendant plus d’une décennie.

Aujourd’hui, la COTE D’IVOIRE doit tendre la main à tous ses enfants pour la cohésion sociale et l’unité nationale.

C’est pourquoi, nous avons lancé l’APPEL DE DAOUKRO pour que les enfants d’HOUPHOUET BOIGNY se retrouvent au sein d’un parti unifié sans nous renier.

A ceux qui pensent que nous avons bradé le PDCI, nous leur répondons que nous n’avons jamais voulu brader notre parti. Et même si nous le voulions, nous ne le pourrions pas, car le PDCI est un héritage national. Il a été créé et légué à la COTE D’IVOIRE.

En conséquence, nous  invitons toutes les sœurs et tous les frères qui sont partis, au retour à la maison commune qui est le PDCI. Nous y tenons !!!

Nous ne pouvons terminer sans parler de l’actualité politique prochaine, à savoir les ELECTIONS LEGISLATIVES de fin d’année. Le PDCI ne doit pas se laisser surprendre par ces échéances dans les différentes circonscriptions.

Chers militants du PDCI,

INVESTISSEZ-VOUS dans les différentes opérations qui précèdent et accompagnent le vote :

– Les audiences foraines ;- La vérification des listes électorales;- La présence permanente sur le terrain;- Les visites assidues à nos parents, les électeurs.

Mesdames et Messieurs,

Bonne fête pour les 70 années du PDCI-RDA, une source sure d’expériences et d’expertises  où nous irons tous nous abreuver à la recherche de ressources nouvelles.

Que cet anniversaire soit pour chaque militante et chaque militant, le point de départ d’une nouvelle renaissance pour un PDCI NOUVEAU, au sein du RHDP !

Je vous remercie. HENRI KONAN BEDIE»

Gilles Richard OMAEL et DH (IA), Victorine SOKO (Photos), à Yamoussoukro

Laisser un commentaire

Agenda

décembre 2017
D L M M J V S
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 559 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE