Révision de la Constitution ivoirienne: Eviter les petits arrangements politiques qui continueront de mettre le pays sur des braises (Parti politique)

By: Africa Newsquick

Sylvain Takoué 240Révision de la Constitution ivoirienne: Eviter les petits arrangements politiques qui continueront de mettre le pays sur des braises (Parti politique)

Le  président national du mouvement politique Les Socialistes (L.S.), Sylvain Takoué et ses camarades membres de ce mouvement de Gauche créé en février 2016, étaient en conclave, le samedi 9 avril, à l’espace « Le Beaujolais » de Yopougon-Bel Air.  La question de la révision constitutionnelle décidée par le président de la République,  Alassane Ouattara  et qui fera l’objet d’un référendum populaire prévu avant les élections législatives prochaines. Une question d’intérêt national que le Gouvernement ivoirien a déjà  inscrit  dans son agenda d’exécution et qui permettra aux Ivoiriens de se prononcer sur les changements institutionnels voulus par le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara. « Nous sommes d’accord pour la révision constitutionnelle, mais il y a  des conditions qu’il ne faut pas occulter. Quand on veut opérer des changements d’envergure dans une Constitution, changements qui pourraient faire passer le pays à l’étape d’une nouvelle République, il faut clairement exposer au peuple les raisons et les objectifs de ces changements qui devront consacrer une véritable avancée démocratique », a déclaré, Sylvain Takoué, à ce conclave. « Si nous sommes tous d’accord que la Constitution actuelle pose problème depuis son adoption référendaire en août 2000, nos gouvernants devront s’atteler à régler ce problème, non pas de façon superficielle, mais en profondeur. Car, il ne s’agit pas de faire du cosmétique là où il faut une thérapie. En l’occurrence, quel est le problème fondamental à régler pour garantir viabilité et stabilité au pays ? Nous pensons, pour notre part, qu’il s’agit plus du problème lié au système présidentialiste en place », a expliqué  Sylvain Takoué.

Sylvain Takoué 236Selon qui le constituant devra prendre en compte des dispositions claires et précises,  capables de limiter et de faire contrôler les pouvoirs présidentiels. Des  dispositions, a-t-il souligné, qui  pourraient ne plus faire de la fonction de Président de la République, une fonction de monarchie constitutionnelle absolue. « Nous avons, en Côte d’Ivoire, un problème de fond avec cette Constitution, celui de garantir pleinement au détenteur du poste de Président de la République le statut de monarque constitutionnel absolu qui ne dit pas son nom. C’est cette suprématie, qui concentre tous les pouvoirs discrétionnaires entre les mains d’un Président de la République, qu’il faut absolument revoir et lui opposer un contre-pouvoir parlementaire institutionnel dans la nouvelle Loi fondamentale », a indiqué le Chef du mouvement socialiste. Qui précise que « de cette façon, il n’y aura plus de crise du pouvoir, il n’y aura plus de guéguerre autour du pouvoir, il n’y aura plus de guerre issue de l’appétit pour le pouvoir d’Etat. Voilà ce que le peuple attend, et non pas de petits arrangements politiques qui continueront de mettre le pays sur des braises », a-t-il dit. Avant d’annoncer que son mouvement se prononcera très bientôt pour faire une proposition concrète pouvant éclairer la lanterne du constituant et surtout orienter le débat national sur le vrai problème qui devra faire l’objet de la révision constitutionnelle annoncée.

TN

Laisser un commentaire

Agenda

décembre 2017
D L M M J V S
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 559 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE