PDCI/RHDP, parti unifié: Les jeunes «prennent» Adjoumani et Guikahué en otage

By: Africa Newsquick

JPDCI révoltée2PDCI/RHDP, parti unifié: Les jeunes «prennent» Adjoumani et Guikahué en otage

Eclats de voix, bousculades, jurons c’était vraiment chaud à la maison du Parti, siège du Pdci-Rda hier, jeudi 18 février. La cause immédiate de cette « révolte » des jeunesses de ce parti, le communiqué final du RHDP issu de la réunion de son directoire qui s’est tenue à Daoukro.

 

«Vous allez m’écouter calmement. Si je suis venu pour dire des bêtises, vous pouvez tout saccager. Mais moi Adjoumani, je ne braderai jamais le PDCI. Bédié ne reniera jamais son parti. Le jour moi Adjoumani, je vais trahir le PDCI, que Houphouët me reprenne », ce sont là les propos du porte-parole du Pdci, Kobenan Adjoumani à l’endroit de la jeunesse du Pdci visiblement surexcitée par des «intoxications» et «manipulations». A en croire, le ministre Adjoumani qui a eu fort à faire pour calmer cette jeunesse en colère.

Le RHDP : Les jeunes du PDCI n’en veulent pas

JPDCI révoltée1Pour les présidents de jeunesses, N’Guessan Innocent (Jpdci-rurale) et Valentin Kouassi N’Dri (Jpdci-Urbaine): «La maison du père, le Pdci ne sera pas bradée. L’héritage de Nanan Houphouet Boigny dont nous sommes les héritiers et les gardiens ne peut et ne sera jamais bradée. En se fondant dans un autre rassemblement, renonçant à ses valeurs pour  perdre son identité ».  Et d’affirmer soucieux : « Nous demandons à nos pères, ainés et chers devanciers de nous accompagner en nous octroyant les moyens d’investir le terrain. 2020 pointe à l’horizon et il est de notre devoir de hisser notre parti au pouvoir ». C’est donc dans une ambiance vraisemblablement surchauffée que s’est tenu la conférence de presse  du directoire du RHDP, qui avait pour contenu « une explication limpide » du communiqué final qui a eu pour point clé la désignation du nom du parti unifié : RHDP. Le secrétaire exécutif du PDCI, Kakou Guikahué a plusieurs fois interpellé les jeunes, les rappelant à l’ordre afin que se tienne dans le calme ladite conférence de presse. Lui qui bien auparavant avait entretenu ces jeunesses, leur avait porté l’annonce d’une conférence de presse pour mieux expliquer la décision du président Bédié. « La direction du directoire est tournante s’est désormais au tour du RDR de prendre le relais. Concernant le communiqué final ce qui a été dit, écrit et que vous avez lu n’ai aucunement vrai. Trop de choses ont été dites par ci et par là, rien de tout cela n’est vrai. Le porte parole Adjoumani viendra mieux vous expliquer le communiqué final au travers d’une conférence de presse qui se tiendra tout à l’heure », a-t-il signifié.

Retour au calme…

Le ministre Adjoumani ou encore « L’éléphant du Zanzan » mis en difficulté a su avec dextérité tiré son épinglé du jeu. Vivement contesté au départ, au finish il a bien des fois été applaudi par les jeunes à qui il a pu expliquer le contenu du communiqué final. «  J’ai appelé le président Bédié pour lui demandé si je devais tenir cette conférence de presse, il m’a dit oui. Et son esprit a prévalu dans la salle, vous êtes restés coi et m’avez écouté. Ce qu’il faut retenir c’est que le Pdci ne disparaitra pas par la volonté du président Bédié. C’est en hommage au père fondateur, Felix Houphouet Boigny que le parti unifié s’appelle RHDP. Rien ne change, les cinq partis qui composent notre rassemblement  gardent ses attributions et son fonctionnement. Alors restez vigilants et mobilisés à l’écoute de notre chef », a-t-il soutenu. Il y a eu donc plus de peur que de mal, le parti septuagénaire a banni la violence et fait le choix du dialogue et de la compréhension. Pour ramener l’accalmie le secrétaire exécutif du PDCI, Kacou Guicahué a paraphrasé l’âme du PDCI-RDA, Félix Houphouet Boigny, ce qui a eu pour incidence : le retour au calme. « La violence c’est l’arme des faibles. Si vous êtes des militants du PDCI, notre culture de paix est notre denrée la plus partagée. Asseyez vous et prêtez oreille à ce que dira le ministre Adjoumani et vous serez imprégné de la vérité ». Ainsi l’âme du bélier de Yamoussoukro plane sur sa bâtisse et protège les occupants, tous les houphouetistes.

 

Ibrahim Doumbia

Agenda

avril 2018
D L M M J V S
« Mar    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 15 850 autres abonnés

Retour vers Haut