Transport/Destruction de la gare UTB d’Abobo: Pour une fois qu’Adama Toungara pense à Abobo…vive la loi du plus fort!

By: Africa Newsquick

Toungara AdamaTransport/Destruction de la gare UTB d’Abobo: Pour une fois qu’Adama Toungara pense à Abobo…vive la force du plus fort!

Qui a dit que dans un pays respectueux des lois comme la Côte d’Ivoire, la raison du plus fort n’était plus de mise? En tout cas, ce n’est pas du coté de la mairie d’Abobo qu’on dira le contraire! Vu que depuis le 31 décembre 2015, sans que celle-ci ne soit en possession d’une quelconque décision de justice, ladite mairie s’est permise de raser le site qui abritait la gare UTB. Un acte qualifié de brigandage, un préjudice moral et financier estimé à plusieurs millions de franc Cfa et environ 33 employés qui se retrouvent au chômage technique et à la solde de leur employeur. Telles sont les plaintes exprimées par les responsables de UTB le mercredi 08 janvier dernier au cours de leur mise au point faite à leur direction sise à Marcory. C’est en effet, depuis 2010 que les responsables de la mairie et de la société UTB peinent à trouver un accord concernant le site de 1123 mètres carrés qui abrite la gare de la société de transport en question et sur lequel son responsable, Kouamé Konan N’Sikan, jouit d’un certificat de propriété depuis 2011. Une parcelle incluse dans les 4960 mètres carrés situés en face de la mairie sur lequel également le maire de la commune, Adama Toungara, entend construire la Maison de l’Art Contemporain et de l’Action Culturelle; pour le plus grand bonheur de ses administrés. Une œuvre jugée d’intérêt communautaire par celui-ci et pour laquelle il a souhaité, dans un courrier adressé aux responsables de la société UTB, sans cligner des yeux, que ceux-ci acceptent d’être expropriés tout en faisant connaître leurs modalités d’expropriation à la direction de ses services techniques. Mais avant cela, il avait été demandé innocemment aux responsables de UTB de rejoindre le site de la nouvelle gare d’Abobo d’Anonkoua-Kouté, pour participer au souhait de la mairie qui était de réguler le transport au sein de sa commune. Ce que Toungara oublie, c’est que beaucoup savent que loin d’être un projet communal, la nouvelle gare internationale d’Abobo serait le sien. Et personne ne voudrait en rajouter à sa fortune personnelle! Ainsi, demander à un privé de rejoindre le projet d’un autre opérateur privé, voilà ce que les responsables de UTB ont qualifié d’aliénation. Ils avaient surtout émis quelques réserves quant aux conditions sur lesquelles ils devraient rejoindre la nouvelle gare. Il s’agissait entre autres, du souhait de la mairie de disposer de 5% de leur chiffre d’affaires et de l’ambigüité qui entourait l’avenir de la société après les 15 ans qui correspondent à la durée de gestion de l’operateur privé… Les responsables de la mairie avaient même souhaité racheter la parcelle objet du litige, mais cette démarche s’était soldée par un échec, aux dires des responsables de UTB. Bref! La tutelle ainsi que plusieurs médiateurs dans cette bataille ont invité les deux parties à s’asseoir et discuter aux fins de trouver un terrain d’entente. Que nenni! La société UTB apprendra alors à ses dépends et à sa grande surprise, la destruction du bâtiment qui abrite sa gare au soir du 31 décembre 2015. Une gare construite en 1999 à hauteur de 100 millions de F Cfa qui selon ses responsables, aurait pris de la valeur. M. Kauphy Williams, Directeur des relations publiques et extérieures, par ailleurs Conseiller du PDG Kouamé N’Sikan entouré de ses collaborateurs dont M. Yékoula Francis, Directeur commercial et marketing, demandent la restitution de leur terrain ainsi que la réparation du préjudice subi par UTB. Ils appellent surtout au regard du Président Ouattara sur le préjudice causé à eux par la mairie d’Abobo et au tort fait au doyen N’Sikan, l’un des pionniers du transport en côte d’Ivoire. Lequel, selon eux, emploie environ 900 personnes. Faut-il souligner que la destruction de la gare fait suite à la fermeture de celle-ci par les services de la mairie, depuis 2014. Soit un préjudice financier estimé selon leurs prévisions à environ 600 millions pour l’année 2014 et 709 millions pour l’année 2015.

 

A la mairie d’Abobo

Joint au téléphone pour avoir la version des faits de la mairie d’Abobo, son Directeur technique, M. Coulibaly, a expliqué qu’un accord entre la Direction générale de la société UTB et la mairie a été trouvé à la suite d’une rencontre entre le maire Toungara Adama et le doyen Kouamé N’Sikan, le 1er septembre 2015, au domicile du dernier cité. De cette rencontre qui succédait à bien d’autres tractations, il a été convenu, après négociations, que sur un montant de 600 millions avancé par la Direction de UTB, la mairie d’abobo payera 300 millions à titre d’impenses, à ladite société. Un accord trouvé en la présence du conseil de la société de transport Me Gnamien, ainsi que deux autres collaborateurs du doyen Kouamé N’Sikan que sont M. Kramo et M. Traoré. Pour M. Coulibaly, le Directeur technique, les responsables de la mairie ont décidé de faire fi des conditions qui entourent l’acquisition du titre foncier sur le site en question par les responsables de la société de transport, dans un contexte de sortie de crise postélectorale. Bref! Pour lui, l’accord étant acquis et les deux parties s’étant convenu du règlement de la somme à compter de l’année 2016, le budget de l’année 2016 étant déjà bouclé, plus rien ne les empêchait donc de prendre possession du site sur lequel d’ailleurs la Maison de l’Art Contemporain et de l’Action Culturelle est en train d’être bâtie. A moins que les responsables de UTB n’aient pas fait preuve de sincérité lors des pourparlers, eux, à la mairie, se disent décidés à solder le coût des impenses estimées à 300 millions de F Cfa. Pour une fois qu’Adama Toungara pense à redorer le blason assez terni de sa mairie en y installant quelques monuments (en prélude des futures municipales?), ne faille-t-il pas s’aboucher avec lui pour l’aboutissement de ce projet?

 

M.M, in L’Eléphant déchaîné N°413

 

 

Laisser un commentaire

Agenda

décembre 2017
D L M M J V S
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 559 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE