Exclusif-Conseil régional du Gôh: Pr Maurice Kakou Guikahué fait des révélations et des confidences aux populations d’Oumé venues lui dire merci…à Dikouéhipalégnoa

By: Africa Newsquick

IMG_6685Exclusif-Conseil régional du Gôh: Pr Maurice Kakou Guikahué fait des révélations et des confidences aux populations d’Oumé venues lui dire merci…à Dikouéhipalégnoa

Après le décès (le 6 octobre) et l’inhumation (le 28 novembre), de Mme Blalé Davo Akissi (95 ans), mère du député Bodi Théodore, les populations du département d’Oumé avec une forte délégation conduite par le chef des chefs Yobo Faustin, ont tenu à dire leur reconnaissance à Pr Maurice Kakou Guikahué pour avoir été à leurs côtés à toutes les étapes des obsèques de leur «Maman». C’était le samedi 19 décembre dernier à Dikouéhipalégnoa (Sous-préfecture de gagnoa), village natal de Guikahué où il était de passage pour aller introniser un chef de village à Guibéroua.

IMG_6070 IMG_6100 IMG_6112 IMG_6114

Après les civilités traditionnelles et coutumières, c’est le chef des chefs Yobo Faustin, chef du village de Badié, chef du canton Bokabo et président du collectif des chefs traditionnels du département d’Oumé, qui indique le cadre de leur visite inhabituelle. «(…) J’ai l’insigne honneur de conduire une délégation du département d’Oumé. Délégation composée de chefs traditionnels Gban et Gouro. Dans la délégation, il y a aussi nos cadres, des organisations des femmes, les organisations des jeunesses, les chefs des communautés vivant avec nous. Cette forte délégation est venue, cet après midi, monsieur le ministre Maurice Kakou Guikahué, vous dire merci. Merci parce que comme on le dit généralement, c’est dans le malheur qu’on reconnait ses vrais amis. Nous avons été frappés par un malheur. Nous avons perdu notre Maman. Notre député Bodi a perdu sa maman. Et dès les premiers instants, vous avez été à nos côtés, du premier de l’annonce du décès jusqu’à l’inhumation. Vous étiez là, en passant par les différentes étapes des obsèques, d’Oumé à Bléanéanda. Nous sommes donc venus vous dire merci et vous traduire toute notre reconnaissance.

IMG_6363 IMG_6628

Merci parce que vous vous êtes investi physiquement, financièrement, moralement et même spirituellement je dirais. Je suis sur que vous avez aussi priez pour votre frère Bodi et sa famille pour que Dieu soutienne cette famille éplorée. Nous ne pouvions pas vous dire merci par voie de presse. Il fallait ce déplacement pour vous montrer combien nous avons été touchés par toute cette marque de sympathie, par votre soutien. Merci encore pour l’honneur que vous avez fait à notre maman en la décorant à titre posthume. Merci également au Président Henri Konan Bédié pour tout ce qu’il a fait pour nous et toute la famille Bodi, pour le peuple Gban, pour le village de Bléanéanda pendant ce moment difficile. Monsieur le ministre, ce qui nous a le plus marqué, c’est quand je regarde votre rang, quand je regarde vos charges, vous avez passé 3 jours avec nous, à nos côtés, IMG_6632à Bléanéanda. Vous avez été de ceux qui sont restés avec nous après l’enterrement. Vu le poids de vos charges que vous avez laissé pour venir nous soutenir, nous ne pouvions pas ne pas nous déplacer pour vous dire merci. Vous êtes un modèle de solidarité, un modèle de soutien pour toute la région du Gôh. Je voudrais profiter de l’occasion pour vous confier votre frère Bodi Théodore pour lui montrer le chemin à suivre pour son épanouissement. Nous vous confions également tous les autres cadres du département qui sont venus avec nous. Soyez toujours le modèle, la référence pour chacun de nous! Je voudrais, pour finir, demander à Dieu d’éloignez de vous tout malheur, que Dieu vous soutienne et vous comble de grâces, pour que nous revenions demain dans un cadre de joie à Dikouéhipalégnoa (…)», a dit le chef des chefs, Yobo Faustin, du département d’Oumé.

IMG_6126 IMG_6127 IMG_6140

En réponse à l’adresse du chef Yobo Faustin, Pr Maurice Kakou Guikahué, Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA, Président du Directoire du RHDP dira en substance: «(…) Chef, je voudrais vous dire Merci pour cette marque de reconnaissance avec cette délégation de plus de 200 personnes de qualité (chefs de village, chefs de tribu, chef de canton, des militants politiques de haut niveau comme Touré Aya Virginie (ex-présidente du RFR, femmes du RDR), des populations dans leurs diversités ethniques (allogènes, autochtones et allochtones) et de hauts cadres. J’ai compté plus de 8 véhicules de type «Masa» et une dizaine de voitures personnelles. C’est tout Oumé qui est venu. Je vous remercie du fond du cœur. Vous avez dit que vous me confier tout le monde, tous vos cadres de façon officielle. Merci. Chez nous, le chien dit «c’est le pied de celui qui est appelé qui va vite». Sinon Bodi Théodore est déjà avec moi, mais comme le chef a dit maintenant, cela renforce et ça va plus vite. On est ensemble. Il y a longtemps que Théodore et moi avons commencé à marcher ensemble. Son malheur c’est mon malheur et mon malheur c’est mon malheur. S’il est bien, c’est que je suis bien. Et si je suis bien, il est aussi bien. Je sais de quoi je parle. Donc si une situation se présente pour qu’il soit bien pour que je sois bien aussi, je ne vais même pas hésiter. Et le bien qu’il m’a fait, ce n’est pas à moi directement, mais comme je suis un homme politique, et ce que Bodi a fait pour moi est plus que me donner de l’argent. Un homme politique, quand tu  es quelque part et que tu demandes à un homme de faire quelque chose et qu’il le fait, c’est plus que de l’argent.

IMG_6138 IMG_6140 IMG_6583 IMG_6599 IMG_6602

Il était délégué d’Oumé, quand il parle à Oumé, est-ce que quelqu’un peut parler encore ? Mais je suis allé lui demander et avec lui tous les cadres d’Oumé de s’asseoir et que je leur demandais un service pour prendre un de nos grands frères qu’on appelle Djédjé Bagnoa, vous allez le soutenir pour qu’il soit le Président du Conseil régional. Je suspends vos ambitions de devenir Président du Conseil. Il a dit «Oui». C’est parce qu’il veut mon bien. Sinon, il aurait pu dire «Non». Donc si aujourd’hui Djédjé Bagnon est président du Conseil régional, il faut saluer et remercier Bodi Théodore. Parce qu’on était deux délégués dans la région. J’étais délégué de Gagnoa et lui, délégué d’Oumé, s’il avait dit non, on allait discuter pour choisir un d’entre nous deux. Mais il a accepté ma proposition, ce qui m’a donné 2 voix. Moi, mon papa m’a toujours dit qu’au village, «si tu vas à l’école et qu’on te demande d’acheter un cahier (les cahiers coutaient avant 10FCFA), tu n’as pas l’argent pour l’acheter et qu’un villageois te donne 10FCFA pour acheter ton cahier et que tu réussis et que tu as des millions par mois, ce villageois qui t’avait donné 10FCFA pour acheter ton cahier est ton sauveur». Donc si Bodi n’avait pas dit Oui, Bagnon n’allait pas être candidat et être élu à la tête de la région. Donc sa victoire a commencé par le Oui de Théodore. Mon papa, qui était musulman avec sa culture musulmane, me disait aussi que «dans la vie, il ne faut jamais regretter un geste que tu as posé de bon cœur. Si tu regrettes un acte que tu as posé de bon cœur, et que tu te fâches et tu fais palabres avec lui, tu diminues tes grâces. Si celui pour qui tu as posé l’acte de bon cœur ne reconnait pas ton geste, son ingratitude augmente tes grâces».

IMG_6516

Pour ce que Théodore a fait de bon cœur, quelque soit ce qui arrive aujourd’hui, même s’il est humilié, vous les gens d’Oumé, il ne faut pas regretter. Parce que quand les choses sont claires et que ça se passe autrement, c’est qu’il y a un plan de Dieu. Si tu es avec quelqu’un qui t’a fait du bien et qu’après tu veux être contre lui sans raison, on dira que tu es mauvais. Je me suis appesanti sur cette affaire parce qu’il y a une situation que vous connaissez bien. Il faut laisser tout ça. Ce que Dieu prépare pour Bodi Théodore est devant. On ne sait pas où chacun va s’arrêter, Dieu seul sait où chacun va s’arrêter, Dieu n’aime pas l’injustice et l’ingratitude. Donc priez seulement, Dieu fera le reste».

Propos recueillis par Gilles Richard OMAEL, depuis Dikouéhipalégnoa (Gagnoa)

Laisser un commentaire

Agenda

décembre 2017
D L M M J V S
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 558 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE