Pèlerinage musulman : un fourre-tout-Faut-il reformer l’organisation du Hadj en Côte d’Ivoire?

By: Africa Newsquick

Hadj-ob_289b7b_mecquePèlerinage musulman : un fourre-tout-Faut-il reformer l’organisation du Hadj en Côte d’Ivoire?

L’on se rappelle que lors du dernier pèlerinage à la Terre Sainte de l’Islam dite Mecque, il y a eu des milliers de morts. Et des dizaines d’Ivoiriens selon des chiffres officiels auraient également péri. Au sortir de cette douloureuse épreuve, aucune déclaration n’a été faite, à part bien entendu, une prière à la grande mosquée de la Riviera 2.  Plusieurs situations selon des indiscrétions au cœur du comité d’organisation pourraient expliquer cette situation malencontreuse pour la Côte d’Ivoire.

Comité d’organisation : un fourre-tout?

Dans le giron de l’organisation du Hadj en Côte d’Ivoire, un noyau dont les membres ont des accointances qui puent le canular à mille lieues, détiendrait le pouvoir. Concernant les structures organisatrices, nous avons la Direction générale des Cultes qui relève du ministère de l’Intérieur, le Commissariat du Hadj, ainsi qu’un comité de surveillance composé de cinq membres et qui a été instauré pour veiller sur les encadreurs. Ce dernier comité dont les membres obtiendraient 50.000 FCFA comme jeton de présence, ont des émoluments avoisinant le million de FCFA pour le pèlerinage, là où les encadreurs ont 800.000 FCFA chacun-, et se rendent à la Mecque tous frais payés, au nom de l’Etat. Sans oublier des chefs de vol qui font partie du comité de surveillance. N’aurait-on pas pu faire fi de ce comité de surveillance pour augmenter le nombre d’encadreurs? Faut-il le rappeler, il y a un encadreur religieux et un infirmier, pour 50 pèlerins. Et force est de rappeler qu’il y a une tête de pont grand guide religieux qui fait la pluie et le beau temps, et qu’il ne faudrait pas frustrer, au risque de se voir excommunier de cette juteuse affaire. Oui, car loin d’être une affaire de piété, le pèlerinage à la Mecque se transforme de plus en plus en une affaire de gros sous.

 

Beaucoup plus de morts qu’on ne le pense (!?)

Selon certains témoins qui étaient présents à la Mecque sur le lieu du drame des pèlerins, les victimes ivoiriennes dépasseraient la centaine. Et c’est la forte chaleur qui aurait été l’élément déclencheur de cette panique généralisée qui a mis le feu aux poudres. Pourquoi cette thèse? En effet, les victimes ont d’abord été conduites à l’hôpital, ensuite les morts évacués à la morgue, puis certains dans des camions frigorifiques, les morgues étant bondées. Et là, sachez que l’Arabie Saoudite ne s’étant pas apprêtée à ce genre de catastrophe, c’est la capharnaüm! Avec un peu plus de professionnalisme, y aurait-il eu moins de morts côté ivoirien? Question transmise au comité d’organisation du Hadj, en Côte d’Ivoire!

Sabine Kouakou, in L’Eléphant déchaîné n°399

Laisser un commentaire

Agenda

décembre 2017
D L M M J V S
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 560 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE