Côte d’Ivoire : Une humiliation de trop vécue par des policiers

By: Africa Newsquick

police_universitaireCôte d’Ivoire : Une humiliation de trop vécue par des policiers

Dans le cadre de la sécurisation de l’élection présidentielle de 2015, une opération de l’armée nationale dénommée «Aube nouvelle» a été mise en place pour des élections sans heurts. Cependant, c’est à une véritable humiliation qu’ont eu droit les 11500 policiers déployés sur toute l’étendue du territoire national pour accomplir leur mission, par le fait de certains de leurs responsables, certainement trop gourmands. Du moins en ce qui concerne les flics «expédiés» à Dabakala.

Un départ en mission pénible

C’est le jeudi 23 que le déploiement des agents des forces de l’ordre commis pour la sécurisation du scrutin présidentiel s’est effectué. Pour le département de Dabakala, ce sont plus de deux cents (200) policiers qui ont été convoyés dans des cars de 70 places et un mini car. Une mission de cette grandeur et d’un enjeu aussi crucial ne se fait pas dans l’improvisation! Cela suppose que des moyens (logistiques et financiers) ont été mis à la disposition des soldats par leurs hiérarchies que sont le ministère en charge de la Sécurité et celui en charge de la Défense, pour la réussite de l’opération «Aube nouvelle». Ainsi, faisant le point sur cette opération, Paul Koffi Koffi, le ministre chargé de la Défense a déclaré le 24/10 sur les antennes de la télévision nationale que «la qualité du dispositif mis en place jusqu’à présent a montré ses résultats. Et ensuite la cohésion au sein des hommes, au sein de la troupe, au sein des unités et enfin les moyens mis à disposition ne peuvent que nous donner des assurances sur le 25 octobre, et sans se tromper, de façon anticipée ces élections seront apaisées». Mais que s’est-il passé en ce qui concerne les moyens logistiques et financiers mis à la disposition des policiers envoyés à Dabakala? «L’Eléphant» ne sait pas grande chose. Une seule chose est sûre, les collaborateurs de Hamed Bakayoko, mandatés pour la surveillance dans ce département, n’ont pas eu droit à un traitement décent de la part de leur hiérarchie. Selon la source de l’infernal pachyderme, ces flics, en partance pour Dabakala et transportés dans des cars civils de transport en commun, ont marqué une escale technique à Bouaké. Le temps pour eux de se ravitailler en carburant. «Nous sommes allés quémander de l’essence au camp commando de Bouaké et là-bas, les gendarmes ont refusé de nous servir du carburant, car ils nous ont dit que chaque corps a eu des bons d’essence. On est ensuite allés au 3ème bataillon des FRCI de Bouaké. C’est le même scénario qui s’est reproduit. On a dû appeler notre hiérarchie pour lui faire part de cette situation. Et elle a demandé aux chauffeurs des cars de tout faire pour nous déposer à Dabakala et à leur retour cela sera réglé». A confié à «L’Eléphant», sa source policière. La mission des agents achevée depuis le soir du 25 octobre, ceux-ci doivent regagner leurs différentes unités à Abidjan. Mais ces derniers ne sont pas encore au bout de leur surprise!

Et un retour de mission humiliant

«Aujourd’hui (26/10, Ndlr) où on doit retourner à Abidjan, on nous demande de rallier Bouaké avec nos propres moyens afin de voir si les cars de la compagnie UTB peuvent nous envoyer à Abidjan. Non seulement nous n’avons reçu que 25.000 F Cfa pour trois jours de mission au lieu 30.000 F Cfa par jour, mais en plus les dépenses d’une seule journée nous revenaient à 30.000 F Cfa», a conté celle-ci à l’infernal quadrupède, sous un prudent anonymat. Avant de lui demander: «On compte sur vous pour que le ministre soit informé de cette situation.» Et ben, c’est chose faite. Après l’abandon de l’Administration publique par les autorités étatiques au profit de la campagne électorale, «L’Eléphant» ose espérer que le cri de ces policiers humiliés à deux reprises par leur hiérarchie à l’appétit vorace sera entendu par le premier flic, Hamed Bakayoko.

AIME GONTRAN (in L’Eléphant déchaîné N°393)

Laisser un commentaire

Agenda

décembre 2017
D L M M J V S
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 559 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE