Privatisation des banques publiques : La BHCI ne se faufilera pas… Elle octroie bel et bien des crédits à des ʺcopainsʺ

By: Africa Newsquick

Bhci-Yop--15-Privatisation des banques publiques : La BHCI ne se faufilera pas… Elle octroie bel et bien des crédits à des ʺcopainsʺ

Notre Président dans sa volonté émergente de mettre en place une gestion saine des établissements bancaires publics, a décidé tout simplement de les privatiser. Bravo!

Assainir le milieu bancaire. Et surtout les banques publiques qui seraient selon le mot de sa majesté Ouattara 1er, les caissons des leaders politiques. Ces banques publiques dont la BFA, la BNI, Versus Bank, la BHCI, la Caisse d’épargne… ne serviraient qu’à «financer des dirigeants politiques». Avait annoncé Alassane Ouattara la main sur le cœur, le 27 janvier 2012, à la tribune du Medef international à Paris, lors d’une rencontre avec les opérateurs économiques français. Et comme argument massue, notre Président candidat explique que lors de son passage à la primature, de 1990 à 1993, et face à la faillite des banques publiques due essentiellement à des créances impayées de leaders politiques, il avait procédé à leur privatisation. Il faut donc rééditer cet immense exploit qui consiste à soigner le mal, non pas à la racine, mais en commençant par la tige ou les feuilles. La corruption ambiante et la gabegie, la collusion au sommet de l’Etat, on n’en parle pas trop. Il faut vite privatiser. Bref! Silence, on privatise! A la suite de cette déclaration qui a donné droit à plusieurs interprétations, la BFA, Versus-Bank ont déjà été privatisées. La BHCI et la CNCE de l’alchimiste Mama Diabaté bouté hors de la Direction générale après ses grands exploits à la tête de cette structure financière actuellement en agonie, résistent encore. L’ouragan de la privatisation va emporter la CNCE. Tous les ingrédients sont réunis!

 

Une offensive toute particulière

Quant à la Banque de l’habitat de Côte d’Ivoire (BHCI), elle résiste, bon an mal an, à cet ouragan grâce à la grande ingéniosité de la Direction qui depuis le 27 janvier 2012, date d’annonce depuis Paris de la volonté de sa majesté Ouattara 1er de privatiser toutes les banques publiques, déploie une armada de personnes aguerries et des communicants hors pair, pour communiquer sur ses exploits. Des interviews se succèdent par saccade, jusqu’à ce que le Conseil d’administration demande à ce qu’on y mette un bémol. Des articles qui n’ont rien à envier à un publi-reportage pleuvent de partout pour montrer aux yeux des pauvres Ivoiriens qu’ils ont la meilleure banque qui pourra financer, si elle ne finance déjà, leur gros besoin de logements que les logements sociaux peinent à combler. Mieux, son directeur, Souleymane Dogoni, a été élu le 10/04/15 à Abidjan-Plateau, par ses pairs de la sous-région dont Baba Dao, directeur général du Fonds de garantie hypothécaire du Mali, Modibo Cissé, président directeur général de la Banque de l’habitat du Mali, Mamadou Bocar Sy, directeur général de la Banque de l’habitat du Sénégal où les habitations à loyer modéré ( HLM) poussent comme des champignons et J.A Amihieri, secrétaire général de l’Association des institutions africaines de développement (AIAFD), président de l’Association des banques de l’habitat de l’Union économique et monétaire ouest-africaine. Une occasion qui a donné droit à une brillante cérémonie de clôture où un banquet des grands jours a été servi aux hôtes et journalistes triés pour leurs brillantes expériences en matière économique et surtout leur parfaite maîtrise de l’habitat pour assister à la grande messe. On dit merci qui?

 

Les vaillants communicants à la rescousse!

Comme une bouée de sauvetage, c’est une occasion tout en or et éminemment extraordinaire d’exposer les performances émergentes de la BHCI qui veut mériter son nom de Banque de l’habitat avec des prêts qu’elle octroie aux opérateurs du secteur sans grande attention. Pourvu que ça serve pour la cause de l’habitat! «L’Eléphant» dont chacun connaît son aversion pour les choses pas trop nettes, a fouiné sa trompe dans les couloirs de la banque et surtout sur les lignes de crédits particulièrement extraordinaires qu’elle octroie à des clients souvent indésirables dans certaines banques comme «l’incorrigible mauvais élève Reda», qui a bénéficié d’une largesse à hauteur de 500 millions FCFA par ces temps où l’argent ne circule pas mais travaille, sur la base de la simple confiance. Une ‘’faveur‘’ qu’il n’a pas pu rembourser jusque-là, qui a fait que l’incorrigible pachyderme est arrivé à une petite conclusion, dans sa parution N°364 sous cette forme: «La BHCI sur les traces de la CNCE. Souleymane Dogoni sous le poids des crédits». Il ne faillait pas rêver! Une riposte à la dimension de la masse de «L’Eléphant», chez notre confrère «Le Nouveau Courrier» dans une parution datant du mois dernier, avec un titre qui clarifierait tout: «La vérité sur les prêts de la BHCI aux promoteurs immobiliers». Petit extrait, qui vous permettra sans sourciller, de comprendre les efforts ‘’surnaturels‘’de la Direction pour permettre aux entreprises du secteur de bénéficier de prêts destinés à la construction de logis pour les Ivoiriens. «La Banque de l’habitat de Côte d’Ivoire (BHCI) est confrontée ces derniers temps à des critiques sur sa gestion. La direction générale est accusée d’octroyer des crédits à des opérateurs économiques ne respectant pas les conditions édictées par la banque qui serait sur le point d’être privatisée. La banque se prononce sur tous ces sujets.». Attention! Ce n’est que le chapeau de l’article de la Direction de la BHCI. Continuons un tout petit peu, pour nous régaler davantage. «Face à la polémique sur la régularité des prêts consentis par la Banque de l’habitat de Côte d’Ivoire (BHCI) à certains clients, «Le Nouveau Courrier» a approché la direction générale de la banque afin de faire l’éclairage sur la question. La démarche choisie par la direction générale de la banque pour répondre à nos préoccupations, c’est de donner la preuve par les actes que les fonds mis à la disposition des promoteurs servent à faire avancer les chantiers de construction et que les prêts ont été contractés dans les normes. Il ressort des échanges avec différents promoteurs immobiliers et des responsables de la Banque que ce sont des crédits revolving que la BHCI leur accorde. Un des nombreux produits mieux adaptés au secteur de l’immobilier, conçus par le directeur général Souleymane Dogoni et son équipe, afin de permettre à l’établissement de porter son nom de banque de l’habitat et par conséquent contribuer à résoudre la crise du logement. La BHCI compte dans son portefeuille clients une vingtaine d’opérateurs au nombre desquels, outre les entreprises dont nous avons visité les chantiers, Oribat, Interbat, Les Lauriers, ENSBTP, Promogim, EFCA… Des entreprises engagées pour la plupart dans la réalisation du programme présidentiel de construction de logements sociaux. Le mode de décaissement mis en place et le droit de regard pointu exercé par le service technique de la banque dans le contrôle des travaux annihilent totalement les risques de déperdition. Ainsi, rassure-t-on, les crédits octroyés aux promoteurs immobiliers sont remboursés régulièrement et la santé financière de la banque s’en ressent. A ce jour, la BHCI a financé les promoteurs pour un montant cumulé de 10 milliards FCFA. En ce qui concerne les acquéreurs, les données affichent 3 000 bénéficiaires du concours de la banque à hauteur de 21 milliards de F CFA pour les opérations corporatistes ou initiées par des promoteurs, et l’auto construction. «La Banque reste toujours liquide. Les fondamentaux ont été améliorés et elle poursuit les efforts de recentrage sur sa raison sociale, en l’occurrence l’Habitat et le BTP », rassure la direction générale de la BHCI…». Gardons la suite pour la Tabaski. Tiens! Ça passerait comme lettre à la poste, si c’était un droit de réponse à ces organes qui n’ont pas grand-chose à faire que de fourrer leur nez dans la gestion de la banque.

 

La privatisation, un processus irréversible!

C’est même presque fait. Le processus est irréversible et les premiers animateurs de la banque le savent autant que «L’Eléphant» le sait. La source du pachyderme est formelle. La banque va suivre les traces de ses confères Versus Bank et BFA qui sont déjà ‘’liquidées‘’. Et ce, conformément à la volonté de sa majesté Ouattara 1er qui croit dur comme l’acier de Kong que sa recette de privatiser les banques publiques, comme ce fut le cas sous son règne de Premier ministre, serait le sésame pour une moralisation de la vie politique et économique. Dans un premier temps, 15 entreprises y compris des banques où l’Etat est dans le capital, sont en train d’être liquidées. On dénombre déjà la BFA, la SIB, la BIAO. Cette première phase des 15 entreprises prendra fin à la fin de l’année. C’est-à-dire au plus tard décembre 2015. Ensuite surgira une seconde liste dont la BHCI est en pôle position tout comme la CNCE qui est déjà sous administration provisoire. La Coopec, dans ce vent de privatisation, doit son salut à son grand réseau de couverture et son rôle capital dans la micro- finance en Côte d’Ivoire. L’Etat a donc décidé de procéder à son rééquilibrage avant de prendre la décision finale. Prenons une pause pour revenir plus tard dans une autre parution, sur le cas Coopec! Ayant déjà fleuré cela, un des hauts dirigeants de la BHCI, s’emploie à faire relire notre président-candidat pour bénéficier de sa reconnaissance en retour. Peut-être que le ministère de la Construction pourrait revenir au président des banques de l’habitat de l’Afrique de l’Ouest, poste promis par un de ses mentors qui trônerait au Château, bref! Ce ne sera que mérite reconnu, n’est-ce pas?

In L’Eléphant déchaîné n°381

Laisser un commentaire

Agenda

décembre 2017
D L M M J V S
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 559 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE