Notice: La méthode du constructeur appelée pour WP_Widget dans LocSidebar est obsolète depuis la version 4.3.0 ! Utilisez
__construct()
à la place. in /hermes/bosnaweb23a/b1429/ipg.starcoreenet/africanewsquick/wp-includes/functions.php on line 3902 Notice: La méthode du constructeur appelée pour WP_Widget dans SoundBeatWidget est obsolète depuis la version 4.3.0 ! Utilisez
__construct()
à la place. in /hermes/bosnaweb23a/b1429/ipg.starcoreenet/africanewsquick/wp-includes/functions.php on line 3902 CIV-Gagnoa/Réconciliation: Après 45 ans, Guikahué ramène les Guébié dans la République pour la réélection de Ouattara et le développement – Africanewsquick

CIV-Gagnoa/Réconciliation: Après 45 ans, Guikahué ramène les Guébié dans la République pour la réélection de Ouattara et le développement

By: Africa Newsquick

IMG_4457CIV-Gagnoa/Réconciliation: Après 45 ans, Guikahué ramène les Guébié dans la République pour la réélection de Ouattara et le développement

L’émotion était forte, avec une mobilisation et une liesse populaire sans précédant. Le canton Guébié (sous-préfecture de Gagnoa, centre ouest de la Côte d’Ivoire) a demandé pardon au professeur Maurice Kakou Guikahué, leur neveu (ancien ministre de la Santé et actuel Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA) et promis de le suivre comme leur guide et leader. C’était ce dimanche 30 août 2015, au cours d’une cérémonie solennelle de réconciliation qui a eu lieu, dans le village de Dodougnoa, à 2 km de Gnagbodougnoa, dans la sous-préfecture de Gagnoa.

IMG_4431IMG_4374IMG_4616IMG_4618

«Monsieur le ministre, hier vos frères que nous sommes, nous vous avons rejeté comme cette pierre qui avait été rejetée par les bâtisseurs alors qu’elle est la principale de l’angle (Mathieu 21, verset 42)», a rappelé Jean-Marc Gnahoré, président des jeunes de Dodougnoa, initiateurs de cette cérémonie de réconciliation, avant d’ajouter: «Après maintes réflexions et maintes analyses, nous réalisons que nous nous sommes trompés et il faut avoir le courage de le reconnaître, de le dire solennellement et se faire pardonner», a-t-il avoué. S’adressant à Guikahué, il dira: «Monsieur le ministre, au nom donc de cette population de Dodougnoa et du peuple Guébié en général, je vous demande pardon, car le temps nous permet de voir que la pierre principale de l’angle que les bâtisseurs ont négligée en leur temps et que nous avons négligée dans notre cas, c’est bien vous. Et pour ce faire, nous vous avons appelé pour présenter une page nouvelle de nos relations avec vous pour une dynamique de développement».

Le porte-parole de la jeunesse du Guébié a terminé son discours avec une réflexion suivie d’une doléance. «Chers amis, chers parents, une seule chose peut nous délivrer des manipulations politiciennes. C’est le travail. Il rend par ses retombés libre et indépendant. Ne dit-on pas que l’avenir de ce pays repose sur l’Agriculture? C’est pourquoi avec les nouvelles techniques agricoles et diverses activités génératrices de revenus, je voudrais en votre nom, demander la construction d’un Centre de formation aux métiers de l’agriculture pour occuper ces jeunes qui ont opté pour le retour à la terre», a-t-il sollicité.

IMG_4619IMG_4726IMG_4765IMG_4798

Après la jeunesse, ce sont les cadres qui se sont exprimés par la voix de Koudou Dadi Cyprien, fils et cadre du Guébié, 4ème vice-président du Conseil régional du Gôh. Après avoir égrainé le chapelet des actions sociales pour le développement du canton entreprises par Guikahué depuis les années 80, avec la construction de Centres de santé, d’écoles et d’encouragement des femmes par le don de broyeuses, il s’est adressé au Secrétaire exécutif du PDCI-RDA: «La cérémonie de ce jour relève de l’initiative ô combien glorieuse de la jeunesse de Dodougnoa. Monsieur le ministre, nous y adhérons entièrement et vous remercions d’être venu apporter la chaleur fraternelle chez nous, chez vous».

L’Honorable Dougrou Sawouré Augustin, député de la sous-préfecture de Gagnoa dont le canton Guébié fait partie, a pris la parole au nom des populations pour exprimer leurs vœux. «Monsieur le ministre, vous qui avez concrétisé l’appel de Daoukro, pour que la paix règne sur la Côte d’Ivoire, vos enfants, vos parents, vos frères et sœurs et tous ceux qui vous admirent vous demandent pardon (…) que la paix revienne pour que nous allions seulement, seulement, au développement sans laisser Dodougnoa et toute la sous-préfecture de Gagnoa derrière. Aujourd’hui, jour de joie et jour de paix va nous conduire au 25 octobre 2015 à des élections libres, sans brutalité, sans empêchement de vote dans le département de Gagnoa. Le vote est un droit du citoyen. Chacun doit jouir tranquillement et librement de tous ses droits, y compris celui du vote. J’ose croire que le changement comportemental qui nait en nous aujourd’hui dans le Guébié va nous permettre de respecter autrui», a-t-il dit en substance.

IMG_5221IMG_5224

Pour Maurice Kakou Guikahué, le mauvais passé n’a plus d’importance. «Ce qui est important, c’est la nouvelle page de l’histoire du Guébié, notre histoire pour la postérité, que vous me demandez d’écrire avec vous. C’est pourquoi, à mon tour, je me mets à genoux, et je vous demande pardon d’accepter le développement. Le bien-être n’a pas de prix (…) et le développement de notre région dépendra de votre comportement vis-à-vis des prochaines élections présidentielles d’octobre 2015. Je peux vous promettre et vous garantir que si nous réalisons de très bons résultats en faveur du candidat Alassane Ouattara, candidat du RHDP, si nous l’élisons massivement, la route Obodroupa-Gnagbodougnboa qui passe par ici à Dodougnoa, qui est bitumée sur papier, sera effectivement bitumée avant 2020 et vous bénéficierez de bien d’autres infrastructures de développement. Suivez-moi donc et vous verrez. Je ne vous mènerai jamais à la déperdition, au sous-développement. Je suis chargé, en tant que directeur national de campagne adjoint de Ouattara, de la zone Ouest, donc du canton Guébié. Donnez-moi la victoire de Ouattara au premier tour et vous aurez le développement», a-t-il dit en substance en réponse aux sollicitations du canton.

IMG_4915IMG_4965

La ministre Bobi Assa Emilienne, député de Dimbokro et vice-présidente de l’Assemblée nationale; le député Francis Decler de Guitry et questeur à l’Assemblée nationale; Roland Adiko, Secrétaire Exécutif chargé des élections du PDCI-RDA; Me Suy Bi Gohoré Emile, Secrétaire Exécutif chargé des Affaires juridiques du PDCI-RDA, Me Sery Kossougro Emile Christophe; ancien maire de Daloa et coordonnateur du Grand Conseil régional du PDCI-RDA du Haut Sassandra ; Amédée Kouakou, maire de la commune de Divo ; Beugré Donatien, président du Conseil région de San Pedro; Bodi Théodore, député de Diégonéfla-Tonla et coordonnateur départemental du RHDP d’Oumé ; le maire Bagrou Goli Jean Simone de Diégonéfla et bien d’autres personnalités du PDCI et de la Côte d’Ivoire ont été témoins de ce nouveau pacte entre Pr Maurice Kakou Guikahué et le peuple Guébié qui s’était mis en marge de la République après l’Affaire Kragbé Gnagbé des années 1970. Après donc 45 ans, Guikahué ramène ce peuple dans la République.

Guy TRESSIA, envoyé spécial à Dodougnoa

Laisser un commentaire

Agenda

janvier 2018
D L M M J V S
« Déc    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 578 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE