Pr Maurice Kakou Guikahué, Secrétaire exécutif du Pdci-RDA: «Toutes affaires cessantes, élus, délégués, membres du Secrétariat Exécutif doivent veiller à l’enrôlement des militants»

By: Africa Newsquick

Guikahué_6139Pr Maurice Kakou Guikahué, Secrétaire exécutif du Pdci-RDA: «Toutes affaires cessantes, élus, délégués, membres du Secrétariat Exécutif doivent veiller à l’enrôlement des militants»

 

Pr Maurice Kakou Guikahué, Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA, s’est prêté à nos questions, hier mardi 30 juin 2015, à l’issue de la 54ème réunion du Secrétariat exécutif qu’il a présidée.

 

Monsieur le ministre quel était le menu de cette 54ème Session du Secrétariat exécutif ?

La 54ème session a surtout été une session extraordinaire. Cela est dû au fait que la Commission électorale indépendante a prorogé le délai de révision de la liste électorale. Le président du parti nous a instruit de débattre de ce dossier et de faire en sorte que le maximum de militants concernés puisse se faire enrôler. Nous avons échangé et pris des dispositions pour réactiver les comités électoraux que nous avons mis en place, qui travaillent avec les délégués départementaux et communaux, pour que pendant cette période de 12 jours supplémentaires, le parti puisse être mobilisé pour faire inscrire les militants. Surtout que nous avons appris que le ministère de la Justice a pris une décision spéciale de libérer tous les certificats de nationalités issus des audiences foraines. Il appartient donc aux militants, aux ivoiriens de se présenter. Des membres du secrétariat se retrouveront dans leur région pour sensibiliser, pour aider les uns et les autres à aller vers les équipes d’enrôlement. La décision a été prise, toute affaire cessante, de sursoir à toutes les activités telles que les regroupements, les meetings, de maintenant jusqu’au dimanche 12 juillet 2015, pour sensibiliser. En clair l’activité majeure de tous les élus, des délégués, des membres du secrétariat exécutif, c’est d’aider les militants du Pdci-Rda à s’inscrire sur la liste électorale.

 

Les 12 jours impartis sont-ils suffisants ?

Nous trouvons que ce n’est pas mal, parce qu’avoir 12 jours supplémentaires, c’est très important. Il nous appartient maintenant de nous battre parce qu’il ne faudrait pas empiéter sur le programme, parce qu’il y a un délai constitutionnel. Il y a un délai légal pour l’affichage de la liste électorale provisoire, l’afficher, observer la période de contentieux et puis qu’on puisse faire les corrections avant d’arriver à la liste définitive, qui doit être publiée 45 jours avant la date des élections. Donc, nous pensons que 12 jours, ce n’est pas mauvais. Les jeunes qui passent le Bac pourront aller se faire inscrire, puisque les épreuves finissent le 3 juillet. On pense que du 3 au 12 juillet, ils peuvent aller se faire enrôler. Les 3 premières semaines, il y a eu moins de personnes recensées que la dernière semaine. Donc, nous pensons que nous allons continuer sur la dynamique pour que les 12 jours, on ait encore le double de ce qui a été fait lors de la dernière semaine. Vous savez que les ivoiriens, c’est au dernier moment qu’ils se présentent. Nous pensons que les 12 jours peuvent être suffisants.

 

Après les élections des jeunes et des femmes, à quoi doit-on s’attendre ? Y –a-t-il un programme spécifique qui va se dérouler ?

Le président l’a dit au Bureau politique, il faut passer à la formation. Nous avons en préparation, un séminaire qu’on a intitulé : « la culture organisationnelle et la responsabilité ». Elle va concerner les délégués départementaux et communaux et les secrétaires exécutifs, c’est-à-dire les dirigeants du parti. Après cela, nous allons multiplier la formation en allant à la base.

 

Comment jugez- vous les premiers pas des nouveaux élus de l’Ufpdci et de la Jpdci ?

Les discours sont bons, ils sont motivés. Nous pensons qu’après cette période d’enrôlement, nous allons les recevoir. Le président du parti l’a déjà fait pour leur donner les conseils d’usage. Mais nous, au niveau du secrétariat exécutif, nous allons les recevoir pour discuter avec eux, pour qu’ils mettent en place leur bureau et les aider à préparer leur plan d’action.

 

Le président a parlé d’un Bureau politique vous devez présider, c’est pour aborder quel sujet ?

Le président a donné l’ordre du jour. Il a dit qu’à mon absence, le Secrétaire exécutif, recevra une dérogation pour présider un bureau politique pour parler des finances. Les membres du Bureau politique à cette occasion vont analyser les propositions du secrétaire exécutif, chargé des finances et du patrimoine relatif au financement du Pdci Rda.

 

Est-ce à dire que les cotisations ne rentrent pas ?

Le président l’a dit. Il a dit qu’il y a des difficultés pour cotiser. Donc, il veut qu’on fasse une réunion pour voir les dispositions à prendre pour que les cotisations soient fluides.

 

Le président de la République lors de sa dernière interview sur la Rti a parlé d’alternance. Il a dit qu’il ne sera pas candidat en 2020, mais qu’il est pour le meilleur pour le succéder. Sans dire que c’est un militant du Pdci… ?

Oui, mais, ce que vous oubliez de dire, le même président a dit qu’il est d’accord avec l’Appel de Daoukro, mais ça suffit.

Interview réalisée par Diarrassouba Sory

Photo : Olga Ottro

 

Laisser un commentaire

Agenda

décembre 2017
D L M M J V S
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 558 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE