Royaume du Sanwi: Une intronisation de Roi qui fait tousser!

By: Africa Newsquick

roi-sanwi«Avec cette loi qui a été votée sans consultation des gardiens de la tradition, le désordre, comme dans le secteur des transports, va s’installer dans la royauté et la chefferie traditionnelle en Côte d’Ivoire. Les rois vont pousser comme des champions ». Ce commentaire est celui d’un chef traditionnel, magistrat à la retraite, lequel se prononçait l’année dernière sur le contenu révolutionnaire de la loi portant statut des chefs et rois en Côte d’Ivoire. Une des grandes réussites, paraît-il, du quinquennat de sa majesté Ouattara 1er.

Apparemment, il ne s’est pas trompé. Au regard de ce qui se passe actuellement dans le Royaume du Sanwi où, du côté de Bétibé, un groupe d’habitants tente depuis quelques temps, malgré l’opposition du Roi Amon N’douffou V, d’introniser un roi.

En mars 2015, une tentative avait été faite, mais elle n’est pas allée à son terme. Amon N’douffou V ayant attiré l’attention des autorités sur la non-conformité de cette cérémonie avec la tradition et le fait qu’elle se tenait sans son accord.

 

Ce n’était que partie remise ?

Ce samedi 23 mai, devrait se tenir à Bétibé (Ehotilé), sauf changement de dernière minute, la même cérémonie d’intronisation du roi de Bétibé. C’est l’information qui figure sur des invitations envoyées à certaines autorités administratives et politiques du pays. Le Roi du Sanwi a, lui aussi, le 17 mai, reçu son invitation à participer à cet évènement traditionnel.

« Sa Majesté, j’ai l’honneur de porter à votre connaissance que le peuple Bétibé (Ehotilé), procédera à l’intronisation de son Roi, ce samedi 23 mai 2015, à Etuéboué, chef-lieu du royaume, dans le département d’Adiaké. Je viens par la présente, vous convier à cette cérémonie solennelle… » Et l’invitation est signée des mains de Houra Kadjo James, président de la mutuelle des Ehotilé de Côte d’Ivoire.

Sur un document faisant objet de réclame et dont « L’Eléphant » s’est procuré une copie, on peut lire que la cérémonie est placée sous le parrainage du Premier Ministre Daniel Kablan Duncan, sous la présence effective de Mme Henriette Dagri Diabaté (la Grande Chancelière de l’Ordre National), sous la présidence du Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité. Que du gros calibre donc !

Sauf que dans les faits, la chose paraît moins prosaïque. C’est la mutuelle (qui n’a rien à voir avec les règles coutumières établies depuis des siècles) qui pilote les choses sous la baguette de l’Ambassadeur Ehui Bernard.  Tout ça, dans une atmosphère qui met le Roi du Sanwi dans une humeur massacrante. Au point où il vient d’adresser un courrier au ministre de l’Intérieur pour dénoncer « une cérémonie illégale »  car selon lui, « les Eoutiré encore appelés Ehotilé (un de nos cantons) font partie du Royaume du Sanwi qui n’a toujours eu qu’un seul Roi avant et après la période coloniale, le tout confirmé par des textes (…) Comment et pourquoi ne pas réagir quand lesdites personnes, en violant toutes les règles de droit, prétendent refaire l’histoire et introniser un second Roi dans le Royaume du Sanwi à l’insu de l’unique Roi du Sanwi Amon N’Douffou V, de surcroit sur le parrainage, selon elles, du Premier Ministre, son Excellence Daniel Kablan Duncan, en présence de la Grande Chancelière, Henriette Dagry Diabaté et sous la présidence du Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Monsieur Hamed Bakayoko ? » S’interroge le Roi. Avant d’ajouter : « Il est inadmissible qu’un canton du Royaume Sanwi s’érige en Royaume en tentant de créer un précédent fâcheux pour la continuité et la paix dans le Royaume Sanwi où tous les cantons dépendent de Amon N’Douffou V, unique représentant légal dudit Royaume depuis des siècles (de Amalaman jusqu’à l’actuel Roi) ? En conséquence, devant Dieu, le Grand Architecte de l’univers, le Royaume du Sanwi à la tête duquel se trouve l’unique Roi Amon N’Douffou V, s’oppose vigoureusement et officiellement au projet illégal d’intronisation d’un prétendu roi Betibe dans le canton Eoutire… » Ecrit le Roi du Sanwi. C’est vrai que si à cause de la nouvelle loi, chaque canton de chaque royaume veut se transformer en Royaume dans le Royaume, cela créerait un émergent désordre dans le monde des têtes couronnées en Côte d’Ivoire.

La cérémonie de ce samedi se tiendra-t-elle ? En tout cas, les organisateurs sont décidés à aller jusqu’au bout. Tout, paraît-il, est fin prêt. Quant à la présence des autorités annoncées, elle est moins sûre. Du côté du Ministère de l’Intérieur, tout en reconnaissant avoir été informé de la cérémonie, on précise que le ministre n’y sera pas. Au niveau de la Primature, les chances que le Premier ministre soit présent en personne sont aussi minces que celles d’un escargot qui veut traverser l’autoroute saint et sauf. Peut-être se fera-t-il représenter…

Selon les sources de « L’Eléphant », l’enjeu réel de cette affaire serait l’appropriation des terres du Royaume du Sanwi par des personnes encagoulées qui veulent atomiser le Royaume en créant de toutes pièces d’autres Royaumes. Ce qui, assure-t-on du côté du Sanwi, ne se passera pas comme l’escomptent les commanditaires.

Voilà un dossier que l’Etat devrait gérer avec beaucoup de tact pour éviter de fâcheuses situations dans le pays.

Qui sera demain le Roi de Yopougon?

Daniel Sovy (L’Eléphant déchaîné N°351)

1 Comment

  • louis du succès:

    Hi, this is a comment.
    To delete a comment, just log in and view the post's comments. There you will have the option to edit or delete them.

Comments are closed.

Agenda

avril 2018
D L M M J V S
« Mar    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 16 171 autres abonnés

Retour vers Haut