AFRICARDIO 2015-Cérémonie d’ouverture : Le discours du Professeur Maurice Kakou Guikahué, Président de la SICARD

By: Africa Newsquick

Pr Kramoh, nouvel élu vice-pdt et Pr Guikahué, pdt de la SICARDLe 2ème Congrès international de cardiologie d’Abidjan, dénommé AFRICARDIO 2015, se tient à Yamoussoukro de puis mercredi 6 et prendra fin le vendredi 8 mai. A l’ouverture de ce meeting des cardiologues africains et de France, le Pr Maurice Kakou Gukihué, président de la Société ivoirienne de cardiologie (SICARD) a tenu le discours ci-dessous.

 

Madame le Ministre de la Santé et de la Lutte contre le Sida,

Monsieur le Gouverneur du District Autonome de Yamoussoukro,

Monsieur le Maire de Yamoussoukro,

Docteur Jean Jacques MONSUEZ représentant de la Société Française de Cardiologie,

Chers Confrères, Chères Consœurs Congressistes,

Mesdames et Messieurs les Représentants des Laboratoires Pharmaceutiques,

Distingués Chefs Coutumiers et Chefs Religieux,

Mesdames et messieurs les Journalistes de la presse nationale et internationale,

Chers Invités,

Mesdames et Messieurs,

 

C’est un réel plaisir pour moi de prendre la parole, cet après-midi pour saluer votre présence distinguée et nombreuse à cette cérémonie d’ouverture du 2èmeCongrès International de Cardiologie d’Abidjan, » AFRICARDIO 2015″.

Je ne saurai continuer mon propos non sans vous avoir demandé de vous mettre debout pour observer une minute de silence en la mémoire de notre Maître, le Professeur Marc ODI Assamoi, premier Cardiologue Ivoirien, qui nous a quittés en pleine préparation de ce Congrès.

 

Madame le Ministre,

Permettez-moi d’abord de vous demander de transmettre nos sentiments de gratitude à Son Excellence Alassane OUATTARA, Président de la République, pour le soutien qu’il nous a apporté pour la réussite de l’organisation de notre réunion.

Ensuite, notre reconnaissance à Monsieur le Premier Ministre, Daniel KABLAN DUNCAN, pour ses conseils avisés et ses félicitations pour la pertinence du thème de notre conférence.

Ouverture AFRICARDIO-2015_1642

Madame le Ministre,

C’est avec admiration que nous vous accueillons à cette cérémonie pour saluer en vous la femme battante, engagéequi a pu préserver notre pays contre la fièvre hémorragique, à virus Ebola malgré l’intensité de l’épidémie à nos portes.

Nous sommes honoré de bénéficier de votre présence effective pour nous accompagner malgré votre calendrier particulièrement chargé. Vous étiez dans cette ville hier et vous êtes revenue pour notre cérémonie.

 

Madame le Ministre, soyez remerciée pour votre implication personnelle dans la réussite de ce Congrès.

 

Nos remerciements vont également à la Société Française de Cardiologie qui a décidé de renforcer notre coopération en parrainant cette deuxième édition du Congrès International de Cardiologie d’Abidjan avec la présence dès ce soir parmi nous de son Président, le Professeur Yves JUILLIERE.

Monsieur le Gouverneur, Monsieur le Maire, merci pour votre amitié et pour la sollicitude dont nous avons été l’objet de votre part depuis notre arrivée dans votre ville.

Nous en voulons pour preuve, l’accueil particulièrement chaleureux de Monsieur le Maire qui a décidé de recevoir à sa Résidence, les délégations présentes dans la ville avant 20heures, hier mardi 5 mai et pour cette grande mobilisation sociale qui rehausse la qualité de l’ambiance dans cette mythique Fondation dédiée à la Paix par le premier Président de Côte d’Ivoire, Félix HOUPHOUÊT-BOIGNY.

 

A vous tous qui êtes venus nous soutenir, tous nos remerciements

 

 

Ouverture AFRICARDIO-2015_1649

Madame le Ministre,

Mesdames et Messieurs,

Chers Confrères et chères Consœurs,

 

Après avoir établi la réalité de la pathologie cardiovasculaire sur notre continent, évalué la formation des Ressources Humaines, fait l’inventaire des possibilités techniques et mesuré les difficultés d’exercice optimale de la Cardiologie lors de notre premier Congrès tenu en avril 2013, nous avons décidé d’échanger au cours de ce 2ème Congrès sur le thème: » Les Coronaropathies en Afrique. De la prévention au Traitement ». C’est une pathologie qui constituera notre problème majeur de santé Publique ; les couleurs ont déjà été annoncées par l’OMS pour 2020, quand nous serons arrivés à bout des diarrhées infantiles et du paludisme et accru l’espérance de vie de nos populations.

 

En effet, la prévalence hospitalière des coronaropathies est passée de 0,6% en 1980 à 13,5% en 2014, à l’Institut de Cardiologie d’Abidjan. C’est actuellement un problème de notre pratique quotidienne.

Aussi, avons-nous décidé d’aborder le problème sur tous ses aspects, sujets des séances plénières: Prévention des coronaropathies, Pathologie coronaire et Rythmologie, Explorations du coronarien, Insuffisance cardiaque et Cardiomyopathies, Prise en charge médicamenteuse du coronarien et les expériences-pays dans les Infarctus du Myocarde avec sus décalage du segment ST(STEMI) sans oublier les Sessions sur les facteurs de risque cardiovasculaire et la pathologie vasculaire.

 

Nous aurons aussi au cours de cette rencontre de nombreuses communications, des Symposia, un atelier de rédaction médicale et une Session paramédicale pour la formation des Infirmiers.

 

Nous ambitionnons ainsi d’établir la réalité de la place de la pathologie coronaire en Afrique sub-saharienne, d’inventorier les capacités de prise en charge de la maladie, d’identifier les caractéristiques africaines de la pathologie coronaire, d’évaluer les expériences africaines de prise en charge et de sensibiliser les cardiologues et médecins africains à la nécessité de prendre en charge les maladies coronariennes

 

C’est pourquoi nous engagerons dès la fin de ce Congrès, un lobbying auprès de vous, Madame le Ministre pour la facilitation de la formation de Cardiologues dont le nombre doit avoisiner la centaine si nous voulons être au rendez-vous de l’émergence en 2020.

Dans le cadre du partage d’expériences, nous avons sollicité nos collègues rompus à la prise en charge de cette pathologie, pour nous entretenir, à travers la conférence inaugurale que va prononcer tout à l’heure, le Docteur Jean Jacques MONSUEZ de la Société Française de Cardiologie sur le thème: » La prise en charge optimale du Coronarien est-elle possible en Afrique subsaharienne? ».

 

Mais Mesdames et Messieurs,

 

Aurions pu nous retrouver aussi nombreux en provenance du Bénin, du Burkina Faso, du Burundi, du Cameroun, du Congo, de Côte d’Ivoire, de France, du Gabon, du Ghana, de Guinée, du Mali, du Maroc, de Mauritanie, du Niger, de la République Démocratique du Congo, du Sénégal, du Tchad, du Togo et deTunisie sans l’engagement, le soutien et l’audace de certaines personnes et organisations que nous voulons sincèrement remercier pour la part prépondérante qu’elles ont prise dans l’organisation matérielle de cette rencontre et l’appui financier apporté.

 

Je voudrais citer: les Laboratoires SERVIER, le Sponsor Leader de cette rencontre. Avec SERVIER, les laboratoires Novartis, Bayer, SANOFI, Astrazeneca, Menarini, Agenta, MicrolabsGraabell, SANDOZ, Denk Pharma, Emicure, Spring Creek.

 

Nous avons également bénéficié du soutien matériel et financier de structures tant publiques que privées qui se sont engagées à nos côtés pour la maîtrise des maladies Cardio-vasculaires.

 

Il s’agit du Fonds d’Entretien Routier (FER)avec lequel nous avons effectué le contrôle gratuit de la Tension Artérielle des Routiers, le mardi 5 mai 2015, en prélude à ce Congrès, de la Société de Régulation des Télécommunication de Côté d’Ivoire (ARTCI), des Laboratoires du Bâtiment et des Travaux Publics(LBTP), du Groupe BIAO-NSIA, du Trésor, de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale(CNPS), de la Société Ivoirienne de Raffinage (SIR), de l’AGEROUTE, de la Société Ivoirienne de Véhicules et Engins (SIVE), la Société des Transports Abidjanais (SOTRA), sans oublier notre maison, l’Institut de Cardiologie d’Abidjan et la Mutuelle des Personnels de l’Institut de Cardiologie d’Abidjan (MUPICA).

Tout ceci avec l’assistance et l’encadrement de General Services PLUS (GS+).

Je voudrais terminer en disant pleins succès à nos travaux.

Je vous remercie

Fait à Yamoussoukro, le 06 mai 2015

Pr Maurice KAKOU GUIKAHUE

Président de la SICARD

Laisser un commentaire

Agenda

décembre 2017
D L M M J V S
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 559 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE