Direction Générale du Trésor : Une fraude sur des primes coûte 500 millions à l’Etat, Plusieurs agents du Trésor en rééducation à la Maca

By: Africa Newsquick

Adama-Koné-directeur-général-du-TrésorDirection Générale du Trésor : Une fraude sur des primes coûte 500 millions à l’Etat, Plusieurs agents du Trésor en rééducation à la Maca

Ils ne manquent pas de culot. Leurs petites combines remontent à 2010. Chaque mois, ils se faisaient de belles rétro-commissions en permettant à des amis et copains de percevoir des primes sans être des agents du Trésor. Mais comme les excès finissent toujours par nuire…

 

Comme dans toutes les régies…

C’est une pratique vieille comme le monde. Dans tous les pays, les agents publics qui travaillent dans les régies financières bénéficient de primes soit mensuelles, soit trimestrielles. Dans notre beau pays qui gambade sur les sentiers de l’émergence économique sans émergence humaine, la pratique a le même âge que le pays, que ce soit à la douane, aux impôts, au Trésor Public… une liste des agents bénéficiaires de ces primes ou bonus est dressée chaque année et actualisée couramment. Ces primes, on le sait, attirent comme un aimant, de nombreux Ivoiriens qui veulent rentrer à la Fonction Publique.

A la Direction générale du Trésor Public et de la Comptabilité Publique, la liste des agents bénéficiaires de ces primes, copiée sur disquette, roupille tranquillement à la Direction des Ressources Humaines. Laquelle se charge, une fois que les primes sont disponibles, de mettre la liste actualisée à la disposition de la banque du Trésor où chaque agent travaillant dans cette régie possède un compte. Et la banque se charge de virer sur les comptes des agents, leur part de magot honnêtement acquis, pour colorer leur vie, en plus de leur salaire.

 

Une coiffeuse se pointe au guichet et le monde s’effondre

Le réseau était actif depuis 2010 et se goinfrait paisiblement depuis plusieurs années. En début d’année 2015, un payeur du Trésor s’est retrouvé devant une jeune dame venue faire un encaissement de primes. Mais sur les papiers qu’elle a fournis, l’agent a constaté qu’elle avait comme fonction « coiffeuse ».

Comment une coiffeuse peut bénéficier des primes versées aux agents du Trésor ? Le fait a intrigué le payeur qui a posé des questions sans trouver de réponses probantes. Pour en avoir le cœur net, il informe sa hiérarchie à Abidjan. Laquelle décide de tirer l’histoire au clair en demandant à l’Inspection Générale du Trésor de mener une enquête complète qui a pris trois mois. L’Agent Comptable Central du Trésor a été informé, qui a demandé que l’enquête demandée par la hiérarchie aille jusqu’à son terme, peu importe les personnalités impliquées et leur degré d’implication.

Les vérifications faites à la Direction des Ressources Humaines -vérifications croisées – ont permis de déceler la présence de nombreuses personnes bénéficiaires de primes depuis des années sans avoir aucun lien avec le Trésor. Et une fois l’argent frauduleusement encaissé, les bénéficiaires se montraient particulièrement généreux en reversant une partie à leurs complices qui eux, sont bien des agents du Trésor. En remontant les pistes, les enquêteurs remontent à l’agence comptable centrale et à la division informatique de la banque du Trésor où la disquette comportant la liste des agents est déposée afin que leur virement soit fait sur leur compte.

 

La Direction Générale saisit l’Agent Judiciaire du Trésor

A la fin de l’enquête de l’Inspection Générale du Trésor, le rapport de l’enquête ayant mis en évidence la combine et les noms des champions qui en bénéficiaient est remis au Directeur général du Trésor, Koné Adama. Lequel, devant le préjudice subi, environ 500 millions de FCFA, décide de saisir l’Agent Judiciaire du Trésor. Ce dernier, devant la gravité des faits, porte plainte auprès du Tribunal de Première Instance d’Abidjan. Qui ne se fait pas prier pour sévir. A ce jour, une douzaine d’agents de la Direction générale du Trésor, y compris un informaticien en service à la division informatique qui apparaît comme le cerveau de cette opération, séjournent à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (Maca). Interrogé par « L’Eléphant », le Directeur général du Trésor a confirmé les faits : « Il y a eu effectivement une fraude sur les primes versées aux agents. Des non bénéficiaires et non agents du Trésor ont été frauduleusement introduits sur la liste. Quand nous l’avons découvert, nous avons demandé à l’Inspection Générale de faire une enquête en toute transparence parce que cette pratique est inacceptable. L’enquête a révélé des complicités et nous avons porté plainte et il y a eu des arrestations. Des sanctions seront prises. C’est une fraude qui coûte de l’argent à l’Etat et on ne peut pas l’accepter… » En attendant d’expliquer en audience publique, les motivations de leurs agissements dans cette Côte d’Ivoire où la bonne gouvernance apparaît comme le chemin obligatoire à emprunter pour atteindre l’émergence promise à l’horizon 2020. Ces champions de la fraude méditent sur leur avenir.

Dura Emergence, Sed Emergence !

DANIEL SOVY (in L’Eléphant déchaîné N°343)

1 Comment

  • valdess:

    Hi, this is a comment.
    To delete a comment, just log in and view the post's comments. There you will have the option to edit or delete them.

Laisser un commentaire

Agenda

décembre 2017
D L M M J V S
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 559 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE