Notice: La méthode du constructeur appelée pour WP_Widget dans LocSidebar est obsolète depuis la version 4.3.0 ! Utilisez
__construct()
à la place. in /hermes/bosnaweb23a/b1429/ipg.starcoreenet/africanewsquick/wp-includes/functions.php on line 3902 Notice: La méthode du constructeur appelée pour WP_Widget dans SoundBeatWidget est obsolète depuis la version 4.3.0 ! Utilisez
__construct()
à la place. in /hermes/bosnaweb23a/b1429/ipg.starcoreenet/africanewsquick/wp-includes/functions.php on line 3902 Côte d’Ivoire : De l’investiture de Félix Houphouët-Boigny, 30 avril 1959, à celle du président OUATTARA, 25 avril 2015 – Africanewsquick

Côte d’Ivoire : De l’investiture de Félix Houphouët-Boigny, 30 avril 1959, à celle du président OUATTARA, 25 avril 2015

By: Africa Newsquick

ADO_campagneIl y a à peu près 56 ans que le premier président de la République de Côte- d’Ivoire, Félix Houphouët-Boigny était investi le 30 avril 1959. Dans ce même mois d’avril, c’est-à-dire le 25 avril 2015, l’un des dignes fils de Félix Houphouët-Boigny, le président Alassane OUATTARA est investi par Aimé Henri Konan BEDIE, un autre digne fils du père-fondateur de la Côte-d’Ivoire. Quelle coïncidence heureuse ! 9 avril 1946 la création du PDCI. A l’investiture du 30 avril 1959, Houphouët-Boigny a fait un discours dans lequel il donne les grandes orientations du développement de la Côte d’ivoire moderne. Après le protocole il a commencé par se présenter en ces termes : « Je me présente devant vous, animé par la seule volonté, par le programme que je soumets à vos suffrages, de faire de notre jeune République un Etat moderne, soutenu par une agriculture rénovée, par une économie libérale et des finances saines, offrant à ses travailleurs de toutes catégories la promotion sociale qu’ils méritent et à ses enfants l’instruction indispensable à leur évolution… ». Avant de présenter le premier devoir de son gouvernement, Félix Houphouët-Boigny a déclaré que « le programme que j’ai l’honneur de vous soumettre, s’attache avant tout à apporter à nos populations des satisfactions sur le plan du bien-être social comme sur le plan du bien-être intellectuel, fruit évidemment d’un travail acharné et d’une rigueur financière constante ». La première population cible est constituée par « les masses rurales ». Déjà à cette époque Félix Houphouët-Boigny évoquait la déforestation. Aucun secteur agricole n’a été oublié. Ne dit-on pas que le développement du pays repose sur l’agriculture ! Du domaine agricole le premier président ivoirien a évoqué l’équilibre financier du pays, l’industrialisation, les routes, les logements. Enfin la paire public-privé pour booster le développement du pays. Après avoir exposé son programme devant les députés à l’assemblée, Félix Houphouët-Boigny a déclaré « Si vous voulez bien m’accorder votre confiance, votre vote équivaudra à un engagement du pays tout entier de se mettre au travail, dans un esprit de discipline, mais aussi d’enthousiasme raisonné » En retour, poursuit-il « Mon gouvernement, de son côté, cherchera à mériter la confiance du pays et ne négligera aucun moyen de travailler en collaboration loyale et constante avec l’Assemblée et de l’informer des résultats ou des difficultés de son action ». Avant de répondre aux préoccupations des représentants du peuple, Félix Houphouët-Boigny leur posa ces questions : « Que voulons-nous tous, Messieurs ? » et « Que souhaitons-nous de toute la force de notre foi ? »

Voici la réponse du premier président ivoirien : «  Faire de notre chère Côte-d’Ivoire un Etat moderne et modèle par ses réalités et ses hommes, un Etat fort et envié, un Etat où tous les hommes, quelle que soit leur race, se sentent frères et animés du même idéal de paix et de liberté ». En tant que premier président de la jeune Côte-d’Ivoire, Houphouët-Boigny, optimiste termina son allocution en ces termes : « Au travail donc, élus et peuple de Côte d’Ivoire ! La Côte d’Ivoire forte et libre sera celle que nous aurons faite nous-mêmes dans l’union de tous ». Que déclarera un de ses dignes fils qui fait la fierté de la Côte d’ivoire !  Ecoutons-le ce samedi 25 avril 2015 au stade qui porte d’ailleurs le célèbre nom de Félix Houphouët-Boigny qui avait déclaré en septembre 1965 que « Ceux qui doutent de la continuité de notre politique après notre disparition, jugent vraiment avec légèreté nos jeunes au bon sens et au réalisme desquels nous faisons pleinement confiance ».

DIABY Foussény alias BEN KASSAMBA

-Professeur d’Histoire-Géographie,

-Adjoint au Directeur du CAFOP de Katiola.

Laisser un commentaire

Agenda

janvier 2018
D L M M J V S
« Déc    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 578 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE