Mali: Le jihadiste Hamadoun Kouffa étend son autorité, ses hommes interdisent taxes et impôts à l’Etat central

By: Africa Newsquick

Mali: Le jihadiste Hamadoun Kouffa étend son autorité, ses hommes interdisent taxes et impôts à l’Etat central

La semaine dernière, les hommes d’Hamadoun Kouffa ont fait irruption dans le village de Déguimbéré. Du coup, ils ont interdit le paiement des taxes et impôts.

Alors que toutes les attentions sont focalisées sur Kidal et les attaques terroristes dans le Nord, le jihadiste Hamadoun Kouffa poursuit sa conquête. En fin de la semaine dernière, le village de Déguimbéré, entre Bandiagara et Goundaka, a reçu la visite surprise des éléments se réclamant des Forces de libération du Macina (FLM) du prêcheur radical Hamadoun Koufa.

Lors de leur passage ou séjour dans cette localité, ils ont animé des séances de prêche. En toute impunité, ils sont demandé aux populations d’arrêter de payer taxes et impôts à l’Etat central. S’adressant aux femmes, les terroristes ont déconseillé la vente du lait. La scène s’est déroulée face à une population qui ne comprenait pas la facilité avec laquelle ces hommes armés ont accédé au village.

Déguimbéré, un village historique qui abrite le tombeau d’El hadj Omar Tall est surtout considéré comme un endroit très prisé par la communauté omarienne. Une raison valable pour que Déguimbéré soit sous la protection permanente de l’Etat.

Forte propagation

Le témoignage d’un maître coranique dans le journal “Le Carrefour” est édifiant sur la propagation des idées du prêcheur radicaliste. En si peu de temps et profitant de l’absence de l’Etat, il est arrivé à capter l’esprit des chefs religieux du centre du pays : cercles de Macina, de Ténenkou, de Youwarou et de Niono. Une zone qui, pour lui, pourra constituer dans un premier temps, l’embryon de l’Empire théocratique peul du Macina.

Pour étendre son mouvement et avoir une forte adhésion, Hamadoun Kouffa a mené une vaste campagne de sensibilisation auprès des populations. De nos jours, il est triste de constater que les populations semblent accepter cette situation, du fait que l’Etat même est absent de cette zone. A titre illustratif : les populations ont accepté de payer la zakat à Hamadoun Kouffa avec fierté plutôt que de payer à l’administration malienne les impôts.

Pendant que la bande à Hamadoun Kouffa continue à étendre son pouvoir et impose ses lois sur les nombreux villages du Centre, la question est traitée à demi-mot. Si vous demandez à nombre de cadres et responsables de l’Etat, ils vous rétorquent qu’Hamadoun Kouffa est une pure machination.

Qu’en est-il de la médiation menée par la mission de bons offices dirigée par l’imam Mahmoud Dicko et les fameux émissaires de Kouffa reçus par le Pr. Aly Nouhoum Diallo ? L’urgence est le retour de l’administration dans les zones et un redéploiement des forces de sécurité.

Alpha Mahamane Cissé

Publié le vendredi 25 aout 2017  |  L’Indicateur Renouveau

Agenda

avril 2018
D L M M J V S
« Mar    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 15 313 autres abonnés

Retour vers Haut