Parti unifié, Alternance 2020: Les vérités de Bédié et du Pdci au Rdr, ce que Guikahué avait dit…Un cinglant rappel de « L’Inter » (quotidien indépendant)

By: Africa Newsquick

La direction du PDCI-RDA a eu un discours constant et harmonieux depuis le début…

Parti unifié, Alternance 2020: Les vérités de Bédié et du Pdci au Rdr, ce que Guikahué avait dit…Un cinglant rappel de « L’Inter » (quotidien indépendant)  Les archives parlent, et elles permettent toujours de restituer l’histoire et d’établir certaines vérités. C’est le cas des différentes sorties des dirigeants du Pdci-Rda, qui semblent avoir répondu à certaines préoccupations de leur allié du Rdr sur les questions du parti unifié et de l’Alternance 2020 au cœur du débat politique en Côte d’Ivoire ces derniers mois. Cela fait un bon bout de temps que le  »vieux » parti semble avoir fermé les débats. Ses positions n’ayant évolué sur aucun des points sur lesquels il se dispute avec la formation au pouvoir du président Ouattara. Le Pdci-Rda et le Rdr polarisent, en effet, toutes les attentions sur leurs profondes divergences sur ces deux projets chers au président du parti septuagénaire, Henri Konan Bédié, qui a lancé ces chantiers dans son célèbre appel de Daoukro du 17 septembre 2014. Lequel a permis au président de la République, Alassane Ouattara, de rempiler en octobre 2015 avec le soutien en chœur de tous les partis membres du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et pour la paix (Rhdp). Si l’union sacrée autour de la candidature unique du chef de l’Etat a pu se réaliser tel que l’aura voulu Konan Bédié, ce n’est pas le cas pour ces deux autres pans de son appel qui font polémique jusqu’à présent.

Unification et réunification

Alors que son président pilote ces projets, en sa qualité de président du praesidium du Rhdp, le Pdci semble avoir totalement abandonné le chantier du parti unifié pour se concentrer uniquement sur l’alternance en 2020. Pendant ce temps, les dirigeants du Rdr, eux, rappellent qu’il y a l’étape préalable de l’unification qu’il ne faudrait pas sauter. A la vérité, cette question n’est plus une priorité sur l’agenda du Pdci, qui se trouve en déphasage avec son allié au pouvoir. En parlant de parti unifié, en effet, le président du  »vieux » parti et ses proches caressaient, en réalité, le secret espoir d’arriver à restaurer l’héritage politique que leur a laissé feu le président Félix Houphouët-Boigny et qui a implosé depuis plus de deux décennies et a vu naître toutes les formations membres du Rhdp. Le projet de « réunification » qui trône encore dans son subconscient, Henri Konan Bédié l’a clairement exprimé lors de la célébration du premier anniversaire de son appel, le 20 novembre 2015, toujours à Daoukro. Le leader du Rhdp a lancé un appel au « retour à  la maison » du Rdr et des autres alliés (Udpci, Upci, ….) sortis des entrailles du Pdci-Rda. Un message qu’il fera endosser par une réunion du Bureau politique de son parti tenue le mardi 17 novembre 2015. « J’ai souhaité que l’appel de Daoukro débouche sur un parti unifié, qui verra le retour de tous au Pdci-Rda (…). Nos militants doivent être rassurés qu’il ne s’agit pas de fondre le Pdci-Rda ou de faire disparaître le Pdci-Rda dans des formations issues de ce parti. Au contraire, enrichi par l’expérience des uns et des autres, il nous faut bâtir un Pdci-Rda fort, réunifié, composé de tous ceux qui se réclament de l’Houphouëtisme. Nous pourrons de la sorte devenir une force irrésistible et invincible, capable de faire face à tous les défis ». Par cette adresse solennelle, Henri Konan Bédié tranchait déjà la polémique qui continue d’enfler aujourd’hui. La posture des dirigeants du Pdci est restée constante dans le temps.

Le travail d’hercule d’Amadou Soumahoro

Le 13 février 2016, alors qu’il procédait à la mise en place de coordinations de son parti dans le district du Gôh Djiboua, le secrétaire exécutif, Maurice Kakou Guikahué, embouchait quasiment la même trompette que son président en revenant sur la question du parti unifié. « On ne peut pas faire de l’Houphouëtisme sans faire du Pdci-Rda », plantait-il en décor, avant de lâcher, péremptoire : « Ce dont nous parlons, c’est la restauration de l’œuvre de Félix Houphouët-Boigny…. ». Depuis ces sorties, le Pdci a fermé le débat sur le parti unifié pour se focaliser sur  l’Alternance en 2020. Bédié et ses partisans, qui ont eu leur réponse du Rdr, ont été convaincus que leur allié ne céderait pas à cette fusion-absorption. Toutefois, ils sont restés sur cette position, qui reste la réponse aux partisans de Ouattara qui réclament la matérialisation du projet avant fin 2017. Les dirigeants du parti au pouvoir sont en bon droit de réclamer ce parti unifié dont les textes ont été déposés, comme il lui a été demandé par le président Bédié, par leur secrétaire général par intérim à qui avait échu entre-temps le directoire du Rhdp en février 2016. Amadou Soumahoro a abattu un travail d’Hercule pour respecter le délai des 6 mois à lui fixé par le président du praesidium du Rhdp. Mais, depuis le 29 septembre 2016, date du dépôt de ses propositions, il y a un silence qui plane sur le projet, sombrant toujours dans l’hibernation. Les divergences de positionnement ayant pris le dessus sur la volonté réelle de s’unifier ou se réunifier. Idem pour la question de l’Alternance ou la réponse du Pdci-Rda ne souffre plus d’une once d’ambiguïté. Henri Konan Bédié ayant encore tranché, du haut de sa chaire, à une réunion du secrétariat exécutif de son parti avant de se répéter dans les colonnes et sur les antennes de plusieurs médias français pour se faire mieux entendre. « Le Pdci aura un candidat. Ce sera le candidat unique du Rhdp (…). L’alternance, c’est bien ce que dit l’appel de Daoukro. Il faut qu’Alassane Ouattara et moi nous entendions pour que cette alternance ait lieu », dixit Konan Bédié. Est-il besoin de se poser encore des questions sur la logique de l’ancien parti au pouvoir ? Voilà qui donne de la matière à son allié du Rdr, qui prépare son congrès pour les 9 et 10 septembre prochains. Une rencontre attendue pour être déterminante quant à l’avenir du Rhdp et à la suite du débat sur l’échiquier politique ivoirien en prélude à 2020.

Félix D.BONY, in L’Inter du mercredi 5 juillet 2017.

NB : Le titre complété par la rédaction de www.africanewsquick.net

Laisser un commentaire

Agenda

décembre 2017
D L M M J V S
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 559 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE