Changement climatique/1ère édition de la «Tribune des ODD»: Pari réussi pour Media For Change

By: Africa Newsquick

 Changement climatique/1ère édition de la «Tribune des ODD»: Pari réussi pour Media For Change

Franc succès. La première édition de la «Tribune des ODD» qui s’est tenue vendredi, à la Maison de la presse d’Abidjan (MPA) a permis aux experts des questions climatiques d’ouvrir le débat sur l’avenir de l’Accord de Paris après le retrait des Etats-Unis d’Amérique.

«Climat : Quel avenir pour l’accord de Paris après le retrait des Etats-Unis d’Amérique ?», tel était le thème de la conférence-débat organisée par Media For Change, une Plateforme participative spécialisée dans la Communication pour le Développement. Il s’agissait en effet de débattre des grands sujets qui impactent le développement durable.

Cette première édition de la «Tribune des ODD» a vu la participation de plusieurs personnalités et experts chargés des questions environnementales et climatiques ainsi que des journalistes, bloggeurs et acteurs de la Société civile, engagés dans la promotion des bonnes pratiques, en vue d’atteindre les Objectifs de Développement Durable.

Selon le Directeur général de l’Environnement et du Développement Durable, Dr Gustave Aboua, le retrait des Etats-Unis de l’accord de Paris, décidé par le président américain Donald Trump, est «un coup de bluff». Car, dit-il, l’Amérique ne prendra pas le risque de perdre sa place de leader mondial en froissant ledit accord.

Mais si cela devait arriver, a poursuivi le DG, cette sortie de l’Accord ne pourrait pas être effective avant le 4 novembre 2020, soit quatre ans après la ratification, et au lendemain de la prochaine élection présidentielle américaine. L’Accord lui-même n’entrera en vigueur qu’en 2020, grâce à la ratification par 145 pays représentant 83% des émissions, quand 55 pays représentant 55% des émissions mondiales auraient suffi.

Malgré leur retrait, les Etats-Unis continueront d’honorer leur engagement prévu dans le cadre de l’Accord, à commencer par leur contribution au Fonds vert et aux 100 milliards de dollars annuels promis aux pays les plus pauvres pour les aider à financer leur transition écologique et à s’adapter aux impacts du changement climatique, a rassuré le Dg de l’Environnement et du Développement Durable.

Représentant l’Assemblée nationale à cette tribune d’échange, l’honorable Sangaré Yacouba, s’est dit « inquiet» pour la survie de l’accord si les Etats-Unis venaient à se retirer. Avant d’indiquer qu’il reste «optimiste» tout de même pour l’avenir.

Par ailleurs, le député de Koumassi a invité le gouvernement ivoirien à renforcer sa politique dans le domaine des énergies renouvelables, en l’occurrence le solaire, en vue de lutter efficacement contre le changement climatique. Suggérant que les industriels soient servis avec le courant classique et les ménages avec le solaire.

«Pour le moment, il y a ce vide à combler afin d’attirer les investisseurs dans le domaine des énergies renouvelables et cela va aussi permettre de sauver notre forêt. Le secteur privé doit s’impliquer fortement dans le secteur. Il faudrait investir dans les mini réseaux pour que ça soit un business rentable, l’Etat seul ne peut pas tout faire», a-t-il proposé.

Sangaré Yacouba a par ailleurs salué les engagements du gouvernement dans le mécanisme international de réduction des émissions de gaz à effet de serre, issues de la déforestation et de la dégradation des forêts incluant les rôles de conservation des stocks, de gestion durable et d’accroissement des stocks de carbone (REDD+).

«Les questions de l’environnement touchent tous le monde» et les journalistes et bloggeurs ont un rôle à jouer dans ce domaine, a, pour sa part, renchéri le président de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), Traoré Moussa dit MT.

Pour le président de Media For Change, le journaliste Ben Ayoub, l’objectif visé par cette conférence-débat est de «partager les valeurs d’une société durable»; à travers le renforcement de la compréhension sur l’Accord de Paris sur le Climat, signé à la COP21; mais également de comprendre la nécessité pour tous les pays d’agir ensemble afin de préserver les acquis et sauver la Planète.

«Etant donné que le rôle et l’influence des Media n’est plus à démontrer dans le changement des mentalités, nous avons pensé, en tant que journalistes, à mettre à contribution les acteurs des Media afin que ceux-ci puissent jouer leur partition dans la mise en œuvre de l’Agenda 2030 pour les ODD. Car, pour nous  »le Développement est un besoin ». Il faut donc susciter ce besoin dans l’esprit de nos contemporains; de sorte que cela soit l’affaire de tous», a-t-il fait remarquer. Se disant convaincu que, malgré les incantations et proclamations, les Etats-Unis ne quitteront pas l’accord de Paris sur la COP 21, Ben Ayoub a invité tous ceux qui sont sensibles aux problématiques du développement durable à rejoindre la plateforme en ligne www.media4change.net. Les représentants de l’UNESCO, du ministère ivoirien de l’Agriculture et du Développement Rural ainsi que la Directrice générale de Green Garden Industry, ont salué l’initiative.

Une correspondance particulière de Moïse Y.K.

Laisser un commentaire

Agenda

décembre 2017
D L M M J V S
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 559 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE