Côte d’Ivoire-Alain Lobognon (député): «Les prisonniers et les exilés Ivoiriens sont nos Frères. Ils méritent tous le Pardon de la Nation»

By: Africa Newsquick

Côte d’Ivoire-Alain Lobognon  (député): «Les prisonniers et les exilés Ivoiriens sont nos Frères. Ils méritent tous le Pardon de la Nation»

La Réconciliation doit s’imposer aux ennemis de la Paix.

Ce lundi 5 juin 2017, j’ai décidé de revenir sur la nécessité pour les Ivoiriens de se retrouver et de se parler sans faux-fuyant.

En Côte d’Ivoire, les mots #Réconciliation et #Pardon renvoient automatiquement à « prisonniers, exilés, procès, victimes, justice, indemnisation… » Nos divergences ne doivent pas nous voiler la face.

Certains de nos Frères déjà jugés pour leur responsabilité ou implication avérée dans la crise post-électorale, sont en prison. D’autres Frères en prison attendent depuis des années leur sort par la Justice qui tarde à les juger. Certains autres ont choisi la voie de l’exil volontaire par peur d’être sanctionnés pour leur implication dans la crise post électorale. Depuis leur lieu d’exil, ils regardent leurs familles se disloquer voire disparaître.

Je le dis. Je l’assume. Les prisonniers et les exilés Ivoiriens sont nos Frères. Ils méritent tous le Pardon de la Nation. La Côte d’Ivoire doit pardonner à ses enfants.

J’ai choisi de porter la voix de la Réconciliation, parce que la Côte d’Ivoire a une vieille tradition du #Pardon. La Côte d’Ivoire ne doit pas cesser d’être la terre bénie, parce que terre d’accueil des opprimés. Parce qu’en Côte d’Ivoire, il n’existe pas de faute « impardonnable ». Il est puéril d’opposer Réconciliation et rébellion. Il est puéril de rappeler sans cesse que certains ont fauté et d’autres pas. Parce que nous sommes tous responsables de la crise.

Invoquer une quelconque raison pour s’opposer à la fin des tortures endurées par des familles et des Citoyens ivoiriens, c’est être contre la Paix en Côte d’Ivoire.

Les Religieux, les Partis politiques, la Presse doivent ouvrir grands les yeux pour dire la Vérité au nom de la Côte d’Ivoire.

L’histoire de la Côte d’Ivoire nous enseigne que finies étaient les graves crises quand le Dialogue a triomphé des peurs.

La République doit être heureuse avec tous ses enfants réunis. Nos égos et ressentiments sont minuscules aux côtés de la Nation ivoirienne.

Souvenons-nous de la crise du Sanwi. À la fin c’est par le Pardon et la Réconciliation que fut scellée la Paix.

Souvenons-nous de la crise du Guébié. À la fin c’est par le Pardon et la Réconciliation que fut scellée la Paix. Ici je ne cesserai jamais la Grandeur de mes parents du Guébié qui ont accepté de pardonner à la Nation malgré les blessures.

Souvenons-nous que pour aller aux élections en 2010 en Côte d’Ivoire, c’est par le Dialogue direct que fut scellée la Paix du moment.

La peur restera toujours notre plus grand ennemi. N’ayons pas peur d’aller au Dialogue en vue du Pardon et de la Réconciliation en Côte d’Ivoire.

En ce temps de la Pentecôte mon seul vœu pour mon pays est que l’Esprit Saint nous guide. Portons en nous les fruits de l’Esprit Saint comme la bible nous l’enseigne dans Galates 5:22 « Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance ».

Que chacun accepte d’aller à la Paix.

Laisser un commentaire

Agenda

décembre 2017
D L M M J V S
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 559 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE