Côte d’Ivoire-1er mai: La fête du travailleur dévoyée, une foire à la célébration du patronat et de la misère des travailleurs…

By: Africa Newsquick

Côte d’Ivoire-1er mai: La fête du travailleur dévoyée, une foire à la célébration du patronat et de la misère des travailleurs…

Travailleur, que  fêtes-tu? Le 1er mai est-il encore du point de vue objet, la fête des travailleurs ? 

A bien des égards, le 1er mai est devenu une  occasion annuelle, à laquelle le patronat et gouvernants invitent les travailleurs à venir par des discours et applaudissements, leur rendre les honneurs en espérant la récompense faite de tee-shirts et autre casquettes.

Le 1er mai est devenu ce tremplin créé pour écouter les promesses qui ne seront jamais tenues.

A l’origine, cette date qui est une journée de célébration des combats des travailleurs revêt désormais, le costume d’une « magnification » du patronat et la normalisation du point de vue moral  de la misère et de l’exploitation du travailleur.

En effet, dans le triptyque de 8 heures de travail, 8 heures de sommeil, 8 heures de loisirs ; de nos jours, la seule chose approximativement consacré est le respect des heures de travail. Sinon, le travailleur ne dort plus en proie aux soucis matériels et financiers. Ne parlons même pas de la possibilité de s’offrir le moindre loisir quand l’on peine à s’offrir un repas par jour.

Le 1er mai est devenu une date  au cours de laquelle les gouvernants et le patronat, en parfaite complicité avec des responsables syndicaux, œuvrent  pour éteindre la flamme revendicatrice des travailleurs. Ce n’est plus un jour de manifestation de la Solidarité des travailleurs.

Nous en appelons au regain de vigilance au niveau des travailleurs. Aucun d’eux ne devrait participer à cette grande duperie.

Cette attitude souhaitée par nous sera bénéfique à la lutte engagée par eux. Il est inconcevable que pendant que  les profits des grands patrons explosent et que par opposé, les conditions de vie et de travail des travailleursempirent, l’on s’invite à ces festivités.

Nous terminerons par ces mots de James Russell LOWELL :

« Esclaves ceux qui craignent de parler pour le tombé et pour le faible ; Esclaves ceux qui refusent de choisir haine, raillerie et injure plutôt que de détourner en silence d’une vérité qui s’impose ; Esclaves ceux qui n’osent pas être dans le droit avec deux ou trois. »

Vive les travailleurs !

Non à l’exploitation des travailleurs !

Non aux monopoles qui augmente le coût de la vie !

Non à cette dictature du capital !

Abidjan, le 29/04/2017

Pour le MVCI

Le Secrétariat National chargé de la Communication

Laisser un commentaire

Agenda

décembre 2017
D L M M J V S
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 558 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE