Affaire blocage du cacao ivoirien: Un bouc-émissaire pour le CCC !

By: Africa Newsquick

Affaire blocage du cacao ivoirien: Un bouc-émissaire pour le CCC !

Elle paraît plus sérieuse qu’on ne la prenait. La désormais affaire Conseil du Café-Cacao contre, le patron de Ivoire négoce Akwaba (INA) dans la région de  Mé (Akoupé) défraie la chronique et  va au-delà des frontières ivoiriennes. Une dette qui bien  que payée maintient  curieusement l’ancien créancier dans les fers.

Depuis le 9 février 2017, l’homme d’affaires, patron de la société Ivoire Négoce Akwaba (INA) croupit dans les geôles de la Maca sur plainte du Conseil  Café-Cacao pour «non-paiement sur les livraisons à crédit de 2.200 tonnes de cacao ayant entrainé des manifestations publiques des producteurs de café-cacao pour réclamer leur dû ».

Petit rappel des faits

Le 23  janvier 2017, une grève des fonctionnaires avait lieu dans la localité d’Akoupé. Des élèves et des enseignants occupent les rues et posent des barricades dans tous les sens. Les planteurs et membres des coopératives agricoles notamment du Café et du Cacao exploitent de la situation pour fermer des grands axes de la ville. Histoire de rendre la circulation impossible dans le but de paralyser toutes les activités économiques de la ville. Pendant cette situation, la directrice du Conseil du Café et du Cacao est informée par le colonel Ouattara Issiaka alias Wattao, actuel commandant de la garde républicaine, que les planteurs de la région d’Akoupé étaient en train de manifester pour le non-paiement de leur produit par  Ali Darwiche, patron de INA. Le 24 janvier, avec une célérité et diligence sans précédent, la directrice du Conseil du Café-Cacao, Touré Masandjé-Listé porte plainte au parquet contre Ali Darwiche (voir plainte). Elle le convoque à ses bureaux, le même 24 janvier suite à un coup de fil de la veille, le 23 janvier 2017. Au cours de cette rencontre, ordre sera donné à Ali Darwiche de payer les producteurs dans un délai de 10 jours sur présentation d’un échéancier clair. Mais toute cette procédure d’échéancier sera jugée longue par Ali Darwiche qui produit une note d’engagement dans laquelle, il dit payer la somme due aux producteurs dans un délai de dix jours. (Voir lettre d’engagement). Mais il le fera comme l’atteste une pile de document que « l’éléphant » a  consulté  dans un délai de 04 jours. (Voir liste de paiement des créanciers).

Les motifs de la dette…

Depuis des lustres, la  transaction entre les planteurs et Ivoire Négoce Akwaba (INA) se fait au paiement comptant, c’est-à-dire du cash. Cependant, compte tenu de la situation de blocage du cacao, qui est sue de tous à un moment donné  et qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive, le sieur Ali Darwiche comme la majorité des acheteurs de produits ont refusé d’acheter les produits des producteurs à cause de la situation moins reluisante du cacao sur le marché international. Personne  ne voulant vendre à  perte. Aussi la compensation par le Conseil Café-Cacao se faisait désirer, occasionnant des manifestations, le/16/02/2017, au Plateau, par des syndicats de producteurs qui ont eu comme lot de consolation, des bouffées de gaz lacrymogène. Bref ! Les planteurs, ce sont donc retrouvés, dès lors, avec des tonnes de produits sur les bras. Sans magasins et avec des conditions de stockage inappropriés  et également un risque aigüe de dégradation des produits, ils (les producteurs), selon les investigations de « l’éléphant » se retournent chez Ali Darwiche qui bien que leur ayant signifié ne pas pouvoir payer cash, devraient les secourir, sur insistance des producteurs,  pour ne pas que la perte chez eux soit totale avec la dégradation de la production qui s’annonçait. Il devrait, avec leur accord, les payer une fois que la situation se décantera au niveau des exportateurs. La Société INA  va donc se retrouver avec une production de 2200 tonnes, représentant une valeur de près  d’un milliard FCFA dont une partie stockée dans les entrepôts à Akoupé et  une autre partie dans les camions au port en attendant d’être  déchargés.  Au moment où nous tracions ces lignes et après consultation de la liste des créanciers, Ali Darwiche ne reste devoir à aucun planteur lui ayant livré des produits.

Les raison de la manifestation des planteurs 

Dans un document dont « l’éléphant » a reçu copie, la directrice générale du Conseil Café-Cacao explique que sa plainte se fonde sur l’information qu’elle a reçue de ce que les planteurs de Café-Cacao du département d’Akoupé ont manifesté pour le non-paiement de leurs produits par Ali Darwiche. Mais dans le même document, l’Agent du Conseil Café-Cacao à Akoupé indique que la grève des planteurs d’Akoupé s’explique par plusieurs raisons. Notamment le non écoulement des produits au niveau des deux ports (Abidjan et San-Pedro), le non écoulement des produits dans les magasins et le refus des opérateurs de prendre des produits des planteurs qui exigent séance tenante la liquidité. C’est dire que le non-paiement de la production des planteurs par Ali Darwiche n’est pas la cause de la grève des paysans. Ces déclarations de l’Agent du Conseil du Café-cacao sont renchéries par celle du préfet du département d’Akoupé qui affirme dans le même document que le fait que Ali Darwiche , principal acheteur dans le département n’aurait pas soldé sa dette auprès des producteurs n’est pas la cause principale de la colère noire des producteurs du 23 janvier 2017. Et qu’aussi, aucun producteur n’a porté plainte contre Ali Darwiche pour non-paiement de son dû. La raison se trouvant donc ailleurs, les dirigeants de la filière devraient la rechercher dans le blocage du Cacao sur le marché international. Pourquoi les coopératives du département d’Akoupé qui dans le même temps n’arrivaient pas à écouler leurs produits et ne payaient pas aux producteurs qui leur livraient leurs productions n’ont –elles pasr été l’objet de poursuite de la part de Touré MassandjéLitsé ?  Mieux,  au cours d’une réunion entre les planteurs et le secrétaire général de la préfecture à Akoupé , les planteurs ont affirmé que leur manifestation de colère s’expliquait par le fait du non écoulement de leur produit qui a eu pour effets collatéraux l’accumulation des créances par les acheteurs et dont le principal est la société INA.

La réaction du Conseil Café-Cacao

Dans un communiqué  encore disponible sur le site Internet du Conseil du Café-Cacao et signé  de la Directrice générale du Conseil Café-Cacao, le 14 mars 2017, Touré MassandjéLitsé explique les raisons du maintien de Ali Darwiche dans les fers de la Maca. Parcourons ensemble ce document  « Affaire Ministère Public contre Monsieur Ali Darwiche : La réalité des faits. Depuis quelques semaines, la presse nationale et internationale se  fait l’écho de façon tendancieuse d’une plainte du Conseil du Café-Cacao auprès des autorités judiciaires ayant conduit à l’arrestation de Monsieur Ali Darwiche. Monsieur Ali Darwiche, opérateur économique basé à Akoupé, est accusé de non-paiement sur les livraisons à crédit de 2.200 tonnes de cacao ayant entrainé des manifestations publiques des producteurs de café-cacao pour réclamer leur dû. En effet, le 23 janvier 2017, les producteurs de café-cacao d’Akoupé ont publiquement manifesté leur mécontentement. Ils dénonçaient ainsi le non-paiement de leur cacao livré à l’acheteur. Ali Darwiche. Ces informations ont été confirmées au cours d’une rencontre tenue le 24 janvier 2017 dans la salle de réunion de la Préfecture d’Akoupé, sous la présidence du Sous-Préfet de ladite localité. Informé de cette affaire, Le Conseil du Café-Cacao, structure de régulation, de stabilisation et de développement de la filière café-cacao, a initié une rencontre avec Monsieur Ali Darwiche le 24 janvier 2017. Rencontre à laquelle a participé un ami de Monsieur Ali Darwiche dénommé Monsieur LY Boubou. Au cours des échanges, Monsieur Ali Darwiche Représentant légal de la société Ivoire Négoce Akwaba (INA), qui est plus le gros acheteur de la région de la Mé, a reconnu qu’il n’avait pas honoré ses engagements à l’égard des producteurs, depuis plus d’un mois et qu’il subordonnait le paiement des producteurs à la vente de son cacao. Le Conseil du Café-Cacao a informé Monsieur Ali Darwiche qu’en sa qualité d’autorité de régulation de la filière café-cacao, il a porté plainte contre lui au nom de l’Etat de Côte d’Ivoire et pour le compte des planteurs de cacao. Et ce, pour les faits de non-paiement intégral du prix du cacao livré conformément à l’article premier bis de la loi n°89-521 du 11 mai 1989 modifiant et complétant la loi n°88-650 du 07 juillet 1988 relative à la répression des infractions en matière de commercialisation des produits agricoles. A l’issue de cette rencontre, il a été demandé à Monsieur Ali Darwiche de produire un échéancier de paiement de sa dette. Au lieu d’un échéancier, Monsieur Ali Darwiche a plutôt fourni un courrier signé de son fils dans lequel il est mentionné qu’il paierait les producteurs dans un délai de 10 jours. Saisi de l’affaire, le parquet a, en vue de la manifestation de la vérité, ouvert une information judiciaire contre monsieur Darwiche Ali, pour les faits susmentionnés. L’action publique étant mise en mouvement, le retrait de la plainte ne saurait l’éteindre. L’entier dossier est à ce jour pendant devant le cabinet d’instruction du Tribunal de Première Instance d’Abidjan-Plateau. Le cabinet d’instruction saisi de cette affaire, il conviendrait de lui laisser le soin d’accomplir les diligences qu’il jugerait nécessaire aux fins de faire respecter le droit. Pour sa part, Le Conseil du Café-Cacao tient à rassurer les producteurs qu’il ne ménagera aucun effort pour la sauvegarde de leurs intérêts et les invite à garder leur calme et leur sérénité. »

ALI TOURE, in L’Eléphant déchainé n°530

Laisser un commentaire

Agenda

décembre 2017
D L M M J V S
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 558 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE