Côte d’Ivoire 2017: Gnamien Konan veut se réveiller…et devient « numérologue spiritualiste »

By: Africa Newsquick

Côte d’Ivoire 2017: Gnamien Konan veut se réveiller…et devient « numérologue spiritualiste »

Chères sœurs, chers frères, militants de l’UPCI, Ivoiriennes, Ivoiriens, chers amis de la presse, honorables invités.

Tout d’abord, je voudrais vous remercier pour votre présence distinguée ce matin dans la nouvelle maison de l’Union Pour la Côte d’Ivoire.

Nous sommes réunis ici pour notre cérémonie traditionnelle de présentation de vœux. Celle-ci marquera, j’en suis sûr, un nouveau départ pour notre cher parti.

Ainsi l’année 2016 s’est achevée il y a 7 jours, laissant place à l’année   2017. Les numérologues  diront que 2016 c’est 2+0+1+6 égal à 9, le chiffre dernier qui signifie sûrement la fin d’une série, d’un cycle, bref de quelque chose. Et  2017 c’est 10 donc c’est 1, l’unité, le point de départ universel. Le premier acte d’une histoire nouvelle. Ainsi 2017 sera l’année du début de grands changements dans le monde tant sur le plan individuel que sur le plan collectif.  Mais rassurez-vous, je suis ni numérologue ni prophète, mais dans mon espérance de changements pour le monde et pour mon pays, je m’accroche à tout, même à la lueur des étoiles dans le ciel.

Et; J’espère de toutes mes forces que tous les dirigeants du monde, du plus petit au plus grand, s’éveilleront à la réalité du péril environnemental. Il faut sans tarder entamer  le processus qui mettra fin au réchauffement de notre atmosphère dû aux gaz à effet de serre et l’empoisonnement de la terre par les produits chimiques et plastiques.  Mobilisons  les jeunes sans emplois au reboisement et à la restauration de l’environnement.  Faute de quoi,  il n’y aura pas de nouvelle génération. C’est pourquoi, individuellement et collectivement nous devons réduire nos consommations et partager pour réduire nos productions. Produire moins mais produire écologiquement mieux. Voilà le défi majeur. Le PIB doit désormais être pondéré par les risques que nous léguons aux générations futures. Ignorer ce problème, c’est organiser un banquet sur la crête d’un volcan qui s’apprête à rentrer en ébullition.

L’autre défi mondial, c’est bien sûr le terrorisme. Est-ce que les armes sont la seule voie pour mettre fin à ce drame planétaire? Je n’en sais rien. Il appartient aux dirigeants du monde, de nous protéger durablement en prenant conscience que la guerre n’est pas la solution durable. Car en définitive la cause de tous les maux sur terre est l’insuffisance d’amour et d’altruisme des hommes entre eux dans les familles et dans la société.

En Afrique, nous souhaitons que 2017 marque le point de départ de la fin de la corruption institutionnalisée. L’autre nom de la corruption c’est Injustice, la cause des révoltes.  Que les représentants du peuple prennent des lois qui définissent et sanctionnent  la corruption et l’enrichissement sans cause. Sinon c’est aller à l’émergence avec le pied enfoncé sur le frein. Je le dis depuis des années la corruption n’est pas une fatalité. C’est une question d’éducation. Quand j’étais colonel major des Douanes, je me plaisais à dire que le bien mal acquis ne sert qu’à régler des problèmes ou à satisfaire des besoins qu’on n’aurait pas eu si on n’avait pas pris ce qui n’était pas à nous. Et manifestement plusieurs douaniers avaient décidé de suivre mon exemple. Oui en effet le premier acte c’est l’exemplarité. Faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais, ça marche jamais.  Le deuxième c’est la sensibilisation, le troisième c’est les reformes et le dernier les sanctions. Si les trois premiers sont bien faits vous n’avez pas besoin de l’usage du dernier. Ainsi ,en douane, en sept ans en dehors d’un exilé volontaire, il n’y a eu aucun prisonnier.   Au parlement,  comme en dehors, l’UPCI proposera qu’il soit interdit à tout Ivoirien d’avoir plus de 25% de son patrimoine à l’étranger sous peine entre autres d’être inéligible à tout mandat en Côte d’ivoire.

La déclaration de patrimoine de tout candidat à un mandat public doit être publique. Le budget de campagne doit être plafonné et contrôlé.

Et ce n’est pas tout.

Afrique, continent le plus riche mais continent le plus pauvre à la fois. Nous souhaitons que  les unions sous régionales se renforcent pour devenir de vraies unions douanières et aller rapidement vers des ensembles économiquement viables, afin que nos enfants trouvent du travail et arrêtent de se suicider dans le désert ou se noyer dans la Méditerranée pour rien. Ce drame migratoire est une honte de trop pour notre continent et est aussi la preuve de l’incompétence des dirigeants africains.

En Côte d’Ivoire ma patrie, il nous faudra à tous les niveaux, c’est à dire de chacun d’entre nous, mettre fin à la préférence ethnique. La Fonction Publique et l’Armée Nationale doivent redevenir les modèles de l’unité nationale. Les résultats des concours de la Fonction Publique doivent être publiés dans Frat-Mat par ordre alphabétique. Nous interpellerons directement le futur chef du gouvernement sur la nouvelle trouvaille des ministres, les inscriptions en ligne payantes. C’est la forme la plus grossière et la plus rapide de l’enrichissement sans cause. Les TIC ont pour but de simplifier et non d’augmenter les charges de populations. Nous souhaitons aussi la décentralisation en 12 régions au maximum de la Côte d’Ivoire. Une vraie décentralisation avec l’autonomie et  les ressources conséquentes et équitables. Ces actions pourraient contribuer à la réconciliation qui demeure pour nous la priorité des priorités. Il est temps de prendre conscience et de tirer les conséquences de notre responsabilité collective et individuelle. Tous coupables et tous, victimes. Comme nous sommes tous croyants en Côte d’ivoire, la question est donc, comment bénéficier de la miséricorde divine si nous sommes incapables de pardonner aux autres.

En Côte d’Ivoire, il serait faux de dire que rien n’a été fait. Mais plutôt qu’on pouvait mieux faire et davantage. Surtout dans les secteurs sociaux. Je prendrais comme exemple, les logements sociaux, là où s’est terminée ma carrière gouvernementale et je voudrais dire 4 vérités.

1-Une étude menée par un cabinet d’etudes en 2011, indique qu’en Côte d’Ivoire le déficit est de 500.000 logements en augmentation de 10% chaque année.

2-Le programme présidentiel de 60.000 logements est celui de la période 2010-2015. Il a été porté par le PTG à 250.000 logements pour la période 2015-2020.

3-Remettre pompeusement quelques centaines de clés de maisons financées quasi totalement par le privé, 5 ans après le début du programme s’appelle de la démagogie.

4-La méthode ou la stratégie en place est illégale et inefficace. Elle ne permettra jamais, si elle n’est pas changée d’atteindre des objectifs raisonnables. Tout le reste est comme d’habitude.

Après ce tour d’horizon, je voudrais émettre le vœu que la période qui s’ouvre soit celle de l’UNION POUR LA COTE D’IVOIRE. Il nous faudra faire preuve d’imagination, d’audace et de sacrifice. Notre militantisme doit être plus moderne.

Je voudrais enfin vous souhaiter à vous tous ici présents, ainsi qu’à vos familles, bonne et spirituelle année 2017. Santé, Prospérité, Paix dans une profonde et permanente gratitude à Dieu.

Que Dieu garde la Côte d’Ivoire, ses Dirigeants, les Ivoiriens.

Bonne année à tous.

GNAMIEN KONAN

Laisser un commentaire

Agenda

décembre 2017
D L M M J V S
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 560 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE