Prochaine Assemblée nationale: Qui s’oppose à l’entrée du Secrétaire exécutif du PDCI-RDA, Maurice Kakou Guikahué?

By: Africa Newsquick

Prochaine Assemblée nationale: Qui s’oppose à l’entrée du Secrétaire exécutif du PDCI-RDA, Maurice Kakou Guikahué?

Qui en veut tant au chef du Secrétariat exécutif du Pdci-Rda ? Qui ne veut pas du ministre Maurice Kakou Guikahué à l’Assemblée nationale ? Pendant qu’on croyait l’affaire pliée avec sa nette victoire (51,62%) au scrutin du dimanche dernier, dans sa circonscription, Gagnoa sous-préfecture, voilà que ses détracteurs remettent l’ouvrage. De source digne de foi, l’un de ses adversaires, Moussa Konaté en l’occurrence, qui a obtenu environ 21,86% du suffrage, a introduit une requête en annulation de l’élection dans la circonscription de Gagnoa sous-préfecture auprès du Conseil constitutionnel. Il ressort des indiscrétions que ce dernier bénéficie de soutiens de taille dans sa démarche. Des mains tapies dans l’ombre manigancent fortement auprès de l’Institution en charge du contrôle et de la validité des élections pour que l’élection du ministre Guikahué soit annulée et le scrutin reprogrammé. S’ils obtiennent gain de cause, ils auraient l’avantage que le bureau de la prochaine Assemblée nationale soit constitué en l’absence du secrétaire exécutif en chef du Pdci-Rda. La démarche du sieur Moussa Konaté, au regard de la clarté et de la transparence qui ont entouré l’élection à Gagnoa, surprend tout de même. Son attitude s’assimile trait pour trait à celle du mauvais perdant. Pour son tout premier suffrage, en effet, le ministre Guikahé a bénéficié du soutien de ses parents. Des premiers moments jusqu’à la tenue effective du scrutin, le secrétaire exécutif du Pdci-Rda n’a pas manœuvré en solo. Bien au contraire, les populations de Gagnoa lui ont, de tout temps, témoigné leur soutien. Et sa victoire nette avec 3 mille voix de différence en est l’illustration. Le scrutin à Gagnoa, de l’avis des observateurs, a été entouré de la plus grande transparence. D’où vient-il alors que le Conseil constitutionnel soit saisi avec des éléments de preuve, très peu crédibles ? Les arguments du genre « On nous a obligés à signer les Pv, on a signé des Pv vierges » et autres, ne reposent, on le sait, sur aucun fondement juridique. Ceci pour emprunter l’expression de l’autre, « on voit le dos » des manipulateurs. Ces pratiques, doivent-ils le savoir, sont révolues dans cette Côte d’Ivoire qui renforce, au fil du temps, ses appuis démocratiques. Vouloir jouer un mauvais tour au chef du gouvernement du Pdci-Rda à l’issue de ce scrutin législatif pourrait avoir des conséquences multiples pour les instigateurs. Et cela doit être su de tous, surtout, de tous ceux qui sont tapis dans l’ombre. N’est-ce pas un exercice fastidieux que de vouloir coûte que coûte chercher un poil blanc dans du lait ?

PAUL KOFFI, in Le Nouveau Réveil du samedi 24 décembre 2016.

1 Comment

  • MARCEL:

    Hi, this is a comment.
    To delete a comment, just log in and view the post's comments. There you will have the option to edit or delete them.

Laisser un commentaire

Agenda

décembre 2017
D L M M J V S
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 559 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE