PDCI-Guikahué face aux délégués et coordonnateurs du Grand Conseil: «Ce n’est pas parce qu’un parti politique n’a pas d’élus dans une zone qu’il disparait»

By: Africa Newsquick

dsc_0550 dsc_0551 dsc_0555 dsc_0556 dsc_0570 dsc_0628 dsc_0631 dsc_0633 dsc_0637 dsc_0644 dsc_0646PDCI-Guikahué face aux délégués et coordonnateurs du Grand Conseil: «Ce n’est pas parce qu’un parti politique n’a pas d’élus dans une zone qu’il disparait»

Le secrétaire exécutif en chef du Pdci-Rda, Pr Maurice Kakou Guikahué, a rencontré, le mercredi 16 novembre 2016, à la maison du Pdci-Rda à Cocody, les délégués départementaux et communaux ainsi que les coordonnateurs régionaux du Grand conseil du Pdci-Rda. Après les pourparlers qui ont conduit à l’établissement de la liste des candidats Rhdp pour les élections législatives prochaines, il a jugé utile d’informer ces derniers sur le climat et l’ambiance qui ont prévalu lors des échanges. « La direction du parti a décidé que nous allions aux législatives en Rhdp. Nous sommes partis donc en négociations. Négociations qui ont tenu compte du passé et des acquis. Il y avait un déséquilibre de départ. Dès le départ, chacun avait un background, un vécu » a, de prime abord, souligné le chef du secrétariat exécutif du Pdci-Rda. « Le Pdci a 90 députés. Le Rdr a 136, l’Udpci 9, le Mfa 3 et l’Upci 1. Dès le départ, sur le principe, l’Upci n’était pas partante. On s’est donc retrouvés à 4 partis politiques pour entamer les négociations. Le Mfa a gardé ses 3 sièges. Le Pdci est passé de 90 à 103 sièges à pourvoir. Et le Rdr a 134 sièges maintenant parce qu’ils ont cédé 2 sièges au Pdci, 1 à Yopougon, 1 à Abobo. Quand vous observez les résultats, vous pouvez penser qu’ils ne sont pas bons. Mais, je trouve que ces résultats sont acceptables d’autant plus qu’on a pu faire un redéploiement de personnel dans des zones comme Yamoussoukro ville, Daloa ville, Dabou en perdant, bien sûr, quelques postes », a-t-il poursuivi. Suite à son exposé liminaire, la parole a été donnée à certains délégués et coordonnateurs du Grand conseil qui ont fait des observations et émis des critiques sur la liste proposée. « Nous sommes pour l’instant dans un groupement politique avec des partis autonomes souverains. L’autonomie et la souveraineté ont des devoirs et des contraintes. Nous sommes allés à la discussion en n’oubliant pas les partis et les cadres. Ça veut dire que quand le Rdr donne un poste, un cadre est mis de côté. Et quand le Pdci donne un poste, un autre cadre est mis de côté. Nous ne sommes pas allés dans un esprit de parti unifié où on se dit, on est même chose et on discute sur la valeur des individus. Ça n’a pas été le principe. Le principe a été les partis politiques dans un cadre d’ouverture, de réciprocité et d’harmonisation des positions », a renchéri le ministre Guikahué. Aussi, a-t-il exhorté les délégués à faire passer le message de cohésion du président Bédié à la base. « Nous souhaitons qu’il n’y ait pas de candidatures indépendantes. Si on veut construire ce qu’on veut, il faut vraiment faire des sacrifices. Il n’y a pas de construction humaine sans sacrifice. Je souhaite que le Pdci obtienne plus de 90 députés. Si on réalise cet objectif, ce sera une victoire et ce sera important pour le Pdci-Rda. C’est un processus électoral. Après les législatives, il y aura les sénatoriales, les municipales et les régionales. Ce n’est pas parce qu’un parti politique n’a pas d’élus dans une zone qu’il disparait. Le parti, c’est un esprit. On voit la valeur du parti par le nombre d’élus, mais il y a aussi les militants de base », a clarifié le secrétaire exécutif en chef du Pdci-Rda. Dans cette optique, il a dit qu’il va rencontrer les délégués de Yopougon  qui ont décidé de démissionner en bloc. « Leur réaction est légitime. Il nous appartient de les recevoir et de leur parler. Je leur expliquerai comment on est arrivé à cette situation. Le dialogue est ouvert. Je vais les convoquer incessamment pour qu’on discute. Que les militants nous fassent confiance. Nous sommes sur un terrain politique qui n’est pas aisé. Il y a des mutations profondes. Le parti est en mouvement », a fait savoir le ministre Guikahué.

PAUL KOFFI, dans «Le Nouveau Réveil» du jeudi 17 novembre 2016

Laisser un commentaire

Agenda

décembre 2017
D L M M J V S
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 559 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE