Election américaine de Trump, leçons africaines (Par André Silver Konan)

By: Africa Newsquick

donald-trumpElection américaine de Trump, leçons africaines (Par André Silver Konan)

L’élection inattendue de Donald Trump à la magistrature suprême aux Etats-Unis, nous replonge dans des leçons africaines, particulièrement ivoiriennes. Au coeur de la problématique: le respect du suffrage du peuple.

Scénario improbable. Imaginons que cette élection se déroule dans un Etat « approximatif » (Lol) d’Afrique. On a deux candidats, l’une (Hillary Clinton), soutenue par l’administration et le Président sortants. Et l’autre (Trump) détesté par l’establishment politique.

Celui-ci est censuré par la plupart des grands médias. Il est détesté par la quasi-totalité du monde occidental. Par-dessus tout, il est vomi par les minorités (à qui il rend d’ailleurs très bien) raciales et religieuses.

Si nous étions dans cet Etat « approximatif » d’Afrique, il se serait trouvé un Damana Pikass local. Qui aurait bloqué les résultats en direct à la télé. Et un obscur président de Conseil constitutionnel aurait inversé les résultats.

Respect du suffrage du peuple

En définitive, que faut-il retenir de l’élection de Donald Trump ? Une chose très simple. Un principe démocratique inaliénable. En ce sens qu’il est le fondement même de la démocratie: le respect du suffrage du peuple.

Quel que soit ce que Barack Obama pense de son futur successeur, il n’avait pas le droit d’empêcher son accession à la Maison blanche. Il ne l’a pas fait, et il ne le fera jamais. Au nom du principe fondamental du respect du suffrage du peuple.

Quel que soit ce que l’administration sortante et la communauté internationale peuvent penser de la future gouvernance de Trump, tous sont obligés de se plier. Car la volonté du peuple américain est au-dessus des égos personnels. Ce peuple qui, seul est souverain et qui, seul, décide à qui il confie son destin. Point à la ligne !

 « SI EN 2010, EN CÔTE D’IVOIRE, DES GENS AVAIENT JUSTE RESPECTÉ LE SUFFRAGE DU PEUPLE, LE PAYS N’EN SERAIT PAS LÀ AUJOURD’HUI. EUX NON PLUS D’AILLEURS… »

Que Trump soit un homme qui traite les femmes pour moins que rien, insulte les musulmans, méprise les Afro-Américains et les Latinos, sort des grossieretés, excelle dans des programmes surréalistes et populistes, etc., les électeurs américains, dans leur majorité, ont décidé de lui confier leur destin, pendant les quatre prochaines années et il faut respecter cela.

C’est simple, si en 2010, en Côte d’Ivoire, des gens avaient juste respecté ce principe sacro-saint de la démocratie (le respect du suffrage du peuple). S’ils n’avaient pas cherché à inverser les chiffres, en faveur du candidat de l’administration sortante. Au motif que « le candidat de l’étranger » ne méritait pas d’être sacré Président, eh bien, le pays n’en serait pas là aujourd’hui. Eux non plus d’ailleurs…

Source : www.andresilverkonan.com

Laisser un commentaire

Agenda

décembre 2017
D L M M J V S
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 559 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE