Réchauffement climatique: La commune de Cocody veut être le puits carbone d’Abidjan

By: Africa Newsquick
N'goan Aka Mathias, maire de Cocody

N’goan Aka Mathias, maire de Cocody

Réchauffement climatique: La commune de Cocody veut être le puits carbone d’Abidjan

Après la cop 21 tenue à Paris, cap sur la Cop.22 qui s’ouvre le 07 novembre pour s’achever le 18 novembre 2016 à Marrakech au Maroc. La commune de Cocody avec son partenaire ERI sont déjà prêts à faire un grand bon dans l’économie verte.

« Cocody, puits de carbone d’Abidjan », c’est l’intitulé de l’ensemble des projets qui seront présentés par les autorités de la commune de Cocody, conduites par le maire N’’goanAka Mathias  et leur partenaire Earth Right Institute (ERI) conduit par son directeur exécutif Afrique, Dramane Touré Nablé, au sommet de la cop 22 qui s’ouvre le lundi 07 novembre à Marrakech au Maroc.  D’un coût de plus de 50 milliards de FCFA, il devra créer à terme plus de  100.000 emplois verts et améliorer les résultats scolaires de milliers d’élèves privés de lumière. Ces projets seront conduits les domaines de l’énergie, des transports, de l’agriculture et de la foresterie. Il s’agit de l’installation de 5000 lampadaires photovoltaïques en remplacement des lampadaires conventionnels, pour réduire les dépenses énergétiques exorbitantes, lutter contre le réchauffement climatique. A quoi s’ajoute, la  vulgarisation de 1000 séchoirs solaires  auprès des productrices d’Attieké de la commune et diverses denrées périssables, pour conserver, améliorer et valoriser la qualité des produits vivriers, réduire le taux de réfraction et le temps de séchage des produits. Sans compterl’installation de 1000 feux tricolores solaires photovoltaïques, dans 250 carrefours de la communs de Cocody, en remplacement des feux tricolores de pétrole fossile, pour assurer une meilleure fluidité de circulation de production et de vulgarisation de 200 000 « foyers améliorés ERI-Teliya » de cuisson des aliments, pour freiner la déforestation, réduire de moitié l’usage des bois de feu. En plus de la reforestation des artères des trottoirs, espaces verts, et de restauration de leur potentiel de séquestration de carbone.Cela vise la  réduction des Effets des Gaz à effet de serre (EGES), des pollutions et de lutte contre le réchauffement climatique, la pauvreté,  afin de contribuer à limiter à +1°5 C, la température du climat de la planète.Cet engagement de la mairie de Cocodyrépond à la volonté du Président Alassane OUATTARA et de son Gouvernement, de réduire les émissions de gaz à effet de serre de la Côte d’Ivoire de 28% d’ici à 2030 et de porter la part d’énergies  renouvelables dans le mix électrique à 16%.Il répond également de la volonté politique des dirigeants de la planète, d’avoir conclu, du 29 Novembre au 12 Décembre 2015 à Paris-Le Bourget en France, sur initiative du Président Français, SEM. François HOLLANDE, l’Accord mémorable sur le climat, pour  réduire les émissions de gaz à effets de serre et ramener la température  du climat à + 2° C, voire + 1°5 C d’ici 2100.

Afin d’aider le Gouvernement Ivoirien à atteindre ces objectifs, le Conseil municipal de Cocody, sous la conduite de son maire,  N’GOAN Aka Mathias, initiateur du présent projet, décide de servir de modèle repliquable à l’ensemble des 13 communes du District d’Abidjan et de Côte d’Ivoire.

A ce titre, l’objectif visé par ce projet communal, est de réduire les émissions de la commune à70 %  en 2030, pour contribuer à limiter la hausse de la température de la planète en dessous de +1°5 C en 2100, prévenir les catastrophes climatiques, combattre l’insalubrité et l’insécurité, créer des milliers d’emplois verts et bleus et assurer une durabilité forte.

En effet, l’accès de l’ensemble des habitants de Cocody à l’énergie solaire, pour inverser d’ici 2020,  la part du solaire dans l’électricité fossile actuelle et rompre avec celle-ci, est bien possible.De même, la transformation à travers la reforesterie, de toute la commune et ses côtes lagunaires en d’immenses puits de carbone vert et bleu, par de millions d’arbres plantés le long des rues et de mangroves sur les berges, pour séquestrer le carbone émis par les véhicules polluant et les ménages, est bien possible à Cocody,  pour réduire ces émissions à 70 %  en 2030.La captation et valorisation du méthane produit lors de la cuisson de l’Attiéké et autres aliments à résidus très polluants et à très fort pouvoir de réchauffement de la planète, pour le transformer  en électricité ou en gaz propre, pourra contribuer à réduire cette température  à 1°5 C en 2100.La vulgarisation de milliers de foyers améliorés de dernière génération, auprès des ménages de la commune, va réduire de plus de 70% ces émissions et éviter leur propagation dans l’atmosphère.

L’accès de milliers de ménages de la commune au bioéthanol produit à partir de la mélasse de canne des complexes sucriers du pays, en remplacement du gaz butane, du bois ou du charbon de bois, est bien possible,  pour réduire ces EGES de 70% .

Enfin, l’installation à travers toute la commune, de 1000 comités locaux de mobilisation citoyenne, contre le terrorisme, l’insécurité, les pollutions, l’insalubrité, peut être source de stabilité durable.Le projet bénéficiera en premier lieu aux 800 000 habitants de la commune de Cocody et, après extension, à l’ensemble des 7 millions d’habitants du District autonome d’Abidjan.

MB

Laisser un commentaire

Agenda

décembre 2017
D L M M J V S
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 559 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE