Notice: La méthode du constructeur appelée pour WP_Widget dans LocSidebar est obsolète depuis la version 4.3.0 ! Utilisez
__construct()
à la place. in /hermes/bosnaweb23a/b1429/ipg.starcoreenet/africanewsquick/wp-includes/functions.php on line 3902 Notice: La méthode du constructeur appelée pour WP_Widget dans SoundBeatWidget est obsolète depuis la version 4.3.0 ! Utilisez
__construct()
à la place. in /hermes/bosnaweb23a/b1429/ipg.starcoreenet/africanewsquick/wp-includes/functions.php on line 3902 Côte d’Ivoire : Le sit-in de l’opposition devant l’Assemblée nationale du 5 octobre n’est pas autorisé – Africanewsquick

Côte d’Ivoire : Le sit-in de l’opposition devant l’Assemblée nationale du 5 octobre n’est pas autorisé

By: Africa Newsquick
CNC-Marche-RTI, juste pour illustration

CNC-Marche-RTI, juste pour illustration

Côte d’Ivoire : Le sit-in de l’opposition devant l’Assemblée nationale du 5 octobre n’est pas autorisé

L’opposition ivoirienne, le Front populaire ivoirien (FPI) dirigé par Affi N’guessan, a annoncé une manifestation devant l’Assemblée nationale, le 5 octobre 2016, contre le projet de loi constitutionnelle. Mais, le sit-in du FPI devant lAssemblée Nationale le 5 octobre: la manifestation nest pas autorisée (Préfet d`abidjan).

Affi, Koulibaly et l’Afd brisés dans leur élan. La « révolution » du 5 Octobre 2016 interdite , le sit-in devant l’Assemblée nationale n’aura pas lieu.

Pascal Affi Nguessan annonçait un sit-in de protestation le 5 octobreprochain. Cette annonce avait suscité des interrogations sur les motivations de l’homme du Moronou : de quoi a-t-il vraiment peur ? Par ailleurs s’agirait-t-il d’un simple meeting, d’un meeting pour rien ou bien cette étape marquerait-t-elle le début d’une vraie mobilisation pouvant marquer un changement radical, à savoir faire reculer le Président Ouattara. D’autant plus que le Président du Fpi n’était pas seul. Même avec l’absence des « Gbagbo ou rien » , Affi Nguessan avec le soutien de l’Afd , de Mamadou Koulibaly, n’avait pas droit à l’échec . Ils jouaient tous leur crédibilité et leur avenir politique.

Mais au moment où nous bouclions , un communiqué signé du Préfet du département d’Abidjan a fait état de l’annulation de la manifestation , au motif que dans le cadre de la déclaration préalable, l’administration n’a reçu aucune information au sujet du sit-in dont elle a appris l’existence par voie de presse. Cette partie de l’opposition a été brisée dans son élan. Cela dit , les observations et analyses formulées ci-dessous au sujet des motivations d’Affi , des enjeux et des conséquences et perspectives de cette manifestation, restent pertinentes.

Comment prouver qu’il n’est pas en deal avec le pouvoir Ouattara , sans toutefois se démettre de la tête du Fpi , ni demander pardon à ses détracteurs après avoir éventuellement avoué qu’il se serait trompé et qu’il aurait été abusé par un Alassane Ouattara qui ne peut pas changer et avec lequel le débat démocratique n’est pas possible , selon les positions ou la terminologie des  » Gbagbo ou rien »?

Tel semble être l’enjeu des positions actuelles de Pascal Affi Nguessan qui espère à travers sa posture incarner l’audace et le courage politiques que revendiquent pourtant tous seuls les « Gbagbo ou rien »

Dans le même temps , Affi Nguessan espère fédérer le plus grand nombre de mécontents de tous les camps , contre le projet de nouvelle constitution.

Alors que ses détracteurs au sein du Fpi gèrent le ministère de la parole et ne sont pas autorisés – par la justice ivoirienne – à entreprendre d’actions , Affi Nguessan met à profit les opportunités que lui offrent la reconnaissance de sa légalité par les autorités ivoiriennes pour contester les initiatives en cours.

Mais ne tire-t-il pas trop sur la corde ? N’est-il pas en train de scier l’arbre sous lequel il est assis ? Pourquoi a-t-il choisi de se mettre une pression inutile avec des stratégies hasardeuses et infructueuses : états généraux , commission consultative pour rédiger la constitution, contestation d’une procédure qui va pourtant s’achever par un référendum dont l’issue reste malgré tout incertaine ? Pourquoi le comment le président du Fpi peut-il récuser le fait de donner la parole au peuple à travers un référendum , et donner ainsi le sentiment que le peuple est immature et incapable de comprendre que le texte qui lui est soumis n’est pas bon ?

Le président du Fpi ne pouvait-il pas faire le choix du NON , et se donner mobiliser les moyens pour mobiliser le maximum de personnes , contre la nouvelle constitution ? Comment peut-il penser qu’un « simple sit-in pacifique » , et non un vrai blocus du parlement peut faire reculer Ouattara le 5 octobre 2016 ? Ou bien pense-t-il que le 5 octobre 2016 sera un jour d’une insurrection comme celle d’Octobre 2014 qui avait emporté Compaoré , après le saccage du parlement à Ouagadougou ?

Entrant dans le cadre d’un schéma insurrectionnel et de la carte de la révolte populaire ( comme lors de la grogne contre les factures d’électricité ) , les postures actuelles d’Affi N’guessan tendent à sortir du cadre démocratique normal et sont vouées à une riposte du pouvoir.

Le gouvernement ivoirien, à défaut d’interdire purement et simplement son sit-in, pourrait mettre en place d’autres mesures de rétorsions à son égard.

Ce qui est attendu d’Affi Nguessan n’est-il de pas de sortir du schéma insurrectionnel et de révolte à la burkinabè prendre son bâton de pèlerin pour expliquer son refus de la nouvelle constitution , au delà des positions de principe qui n’emportent pas adhésion de tous , sur le mode opératoire .

En se servant du prétexte de la nouvelle constitution pour poser et régler plusieurs problèmes à la fois , en s’en prenant aux questions de principes sans avoir regardé dans le détail les 184 articles de la nouvelle constitution qui pourraient bien donner matière à débat , Pascal Affi Nguessan pourtant apprécié pour son grand flair politique, semble être en train de se fourvoyer cette fois-ci , sans être pourtant totalement assuré du soutien des « Gbagbo ou rien », au moment où la rupture pourrait devenir irréversible avec le camp Ouattara qui n’est pas dupe sur le fait qu’il n’est pas le meilleur des alliés , même s’il avait fait le choix résolu de le soutenir contre les autres , dans la guerre des héritiers de Laurent Gbagbo.

Africanewsquick.net avec  L’intelligent d’Abidjan)

Laisser un commentaire

Agenda

janvier 2018
D L M M J V S
« Déc    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 578 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE