Côte d’Ivoire-Du contrat social : Ivoiriens, que devenons-nous?

By: Africa Newsquick

ado_soucieuxCôte d’Ivoire-Du contrat social : Ivoiriens, que devenons-nous?

«Vous les Africains, vous êtes trop envieux! Le type a gagné ses milliards, est-ce qu’il est obligé de vous aider ou de construire au village? Vous aimez trop la charité! C’est son argent non?» Cette phrase a fusé lors d’un débat houleux entre deux groupes de jeunes. Une partie se plaignait qu’un «boss» de leur région qui ne faisait rien pour aider les jeunes, tandis que l’autre soutenait qu’il n’était pas obligé. C’est lors de discussions de ce genre que l’on réalise que beaucoup d’Ivoiriens et même Africains semblent ignorer les fondements de la vie en société. Beaucoup d’entre nous ne sont plus conscients et éduqués sur cet accord tacite que nous nommerons ici le «contrat social». Pour définir correctement le contrat social, il faut revenir à une réalité fondamentale de la vie, avec laquelle nous avons perdu contact. L’être humain est un des animaux les plus faibles de la Nature. Une antilope suffisamment motivée, face-à-face à un Homme, combattant à armes égales, pourrait tuer sans difficultés ce dernier. Oui, nous n’avons ni griffes/crocs/poison pour nous défendre des autres animaux; nous ne sommes pas non plus dotés de capacité supérieure de course ou d’escalade pour leur échapper. La SEULE et UNIQUE raison pour laquelle l’être humain a réussi à se hisser au sommet de la chaîne alimentaire est la société. C’est parce que l’homme a décidé de vivre, travailler, se défendre, réfléchir en groupe qu’il a pu échapper à sa condition naturelle qui est d’être la nourriture des animaux physiquement plus forts. Des animaux, aussi sauvages soient-ils, ne s’attaquent pas aux hommes lorsqu’ils sont en groupe, mais le font sur les individus isolés. Le contrat social est cette règle tacite selon laquelle en échange de la protection et tous les avantages procurés par le groupe/la société, CHAQUE MEMBRE doit faire sa part de SACRIFICE pour la communauté, son bien-être et son évolution. Et ce n’est pas parce que beaucoup d’entre nous ont décidé qu’ils n’étaient que «des pauvres nègres souffrant en Afrique dans la pauvreté» que cette règle ne s’applique pas à nous. La fameuse «pauvreté» des noirs ne nous enlève pas immédiatement des rangs des Hommes et ne nous soustraient pas à nos devoirs en tant qu’Humains.

Du Contrat social en Côte d’Ivoire

Qu’en est-il du contrat social en Côte d’Ivoire? Il existe, bien sûr; mais il est très mal en point. Des artistes Zouglou ont eu à chanter: «Korhogo sera jamais joli, parce que sénoufo n’est pas Président. Gagnoa sera jamais joli, parce que c’est pas bété qui est Président…» Ces chanteurs ont oublié de pointer du doigt les ENFANTS des différentes régions. Aujourd’hui, l’intérieur de notre pays est vide, pauvre, déconnecté de la capitale. On se demande même s’il faut parler de l’émergence de la Côte d’Ivoire ou simplement de l’émergence d’Abidjan. Bien sûr, le gouvernement viole le contrat social. Mais qu’en est-il de tous ceux qui sont millionnaires et qui n’ont jamais pris la peine de financer, ne serait-ce qu’un projet dans leur région d’origine? L’école ivoirienne est mal en point; pourtant au lieu de respecter le contrat social et de l’aider en y injectant des fonds et faisant des contributions personnelles (offrir des bibliothèques, aider pour l’acquisition de matériel, s’impliquer dans la vie scolaire de ses enfants, donner de son temps, faire des suggestions…), nos frères qui ont des moyens s’empressent d’aller payer des millions annuellement aux écoles françaises et américaines pour former des enfants qui seront de toute façon au bas de la hiérarchie sociale de ces écoles, car ils ne sont pas Français ou Américains. Nous ne sommes pas auto-suffisants alimentairement. Au lieu de faire des plantations et acheter des camions pour acheminer les productions à travers le pays, nous préférons acheter de grosses voitures, de gros téléphones et attendre le gouvernement. Le taux de chômage est élevé chez nous. Au lieu d’investir notre épargne pour créer des entreprises et faire travailler nos enfants, nous préférons aller au maquis pour offrir des milliards aux brasseries étrangères. Nos artistes font des films, séries et documentaires. Au lieu de les soutenir, nous préférons regarder les chaînes étrangères ou alors plus grave, faire passer les téléfilms brésiliens, indiens, philippins sur notre chaîne NATIONALE! Nous nous expatrions pour aller donner notre intelligence à bas prix à l’étranger, comment notre pays pourrait-il évoluer si nous le fuyons? Nous acceptons de passer des marchés de dupes avec des sociétés étrangères juste parce qu’elles vont reverser quelques miettes en pots de vin, pourtant nos quelques entreprises locales se meurent faute d’opportunités. Nous sommes en train d’échouer en tant que Nation parce que l’homme de la rue aussi bien que les «dirigeants» ne comprennent plus l’importance du contrat social. Ivoirien: oui, c’est ton argent; tu as le droit de le dépenser comme tu veux. Oui c’est ta vie; tu as le droit de la vivre comme tu veux. Mais n’oublies pas; tu as aussi UN DEVOIR envers ta communauté. Tu as un devoir envers le groupe auquel tu appartiens. La société est le bouclier de l’homme. Il revient à chacun de faire sa part de sacrifice pour la Nation afin que nous puissions tous évoluer ensemble et cesser d’être simplement «de pauvres nègres, victimes du méchant gouvernement et attendant d’être sauvés par le papa communauté internationale». Il est temps que nous acceptions et exécutions le contrat social au moins dans le cadre de la Côte d’Ivoire. Le contrat social a réussi à sortir l’Homme de la chaîne alimentaire. Sortir les Ivoiriens de la «pauvreté» est un jeu d’enfants à côté de cela!

CYNTHIA N’ZI, L’Eléphant déchaîné n°482

Laisser un commentaire

Agenda

décembre 2017
D L M M J V S
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 559 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE