Crise au PDCI-RDA de Gagnoa : La JPDCI Urbaine accuse Djédjé Bagnon de sabotage du parti du Président Bédié

By: Africa Newsquick

djedje-bagnonCrise au PDCI-RDA de Gagnoa : La JPDCI Urbaine accuse Djédjé Bagnon de sabotage du parti du Président Bédié

La Jeunesse urbaine du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Jpdci urbaine) de la délégation départementale de Gagnoa n’est pas du tout contente du Président du Conseil régional du Gôh, Djédjé Joachim (Etat civil) alias Djédjé Bagnon, alias Lecoq de Kokouézo, élu sous la bannière dudit parti, en 2013. Le bureau départemental de cette structure spécialisée de la jeunesse du parti fondé par Félix Houphouët-Boigny s’est réuni, lundi, au siège départemental pour exprimer sa colère dans une déclaration parvenue à la rédaction de Africanewsquick.net. «Suite à la déclaration de M. Zéliahourou Sylvain, ci-devant représentant du Cojep dans le Gôh et directeur de campagne du candidat Mahi Djébel, dans le journal L’Inter numéro 5474 du lundi 19 septembre 2016 portant atteinte au professeur Maurice Kakou Guikahué, Secrétaire exécutif du PDCI-RDA et N°2 dudit parti, nous sommes surpris que ce soit M. Zéliahourou Sylvain, filleul de M. Djédjé Bagnon qui s’en prenne au numéro deux du PDCI-RDA et que M. Djédjé Bagnon Joachim ne réagisse pas sous prétexte que c’est le délégué départemental M. Logbo André qui devrait monter au créneau. Or M. Djédjé Bagnon est lui-même inspecteur du parti et membre du bureau politique du PDCI. Aucun des deux cadres n’a pu défendre le Chef du Secrétariat Exécutif MKG», s’insurgent  M. Yao Logbo Patrick, Coordonnateur de la JPDCI de Gagnoa, Commissaire politique du Gôh, ses collaborateurs et membres de son bureau, Zaourou Okou Simplice dit ZOS, Didi Léopold et Adou Gédéon pour la JPDCI urbaine de Gagnoa.

Ils justifieront leur colère contre Djédjé Joachim en ces termes: «Nous rappelons que Djédjé Baginon nous a dit sur les antennes de la RTI, lors de l’émission « Parlons franchement » que c’est M. Zéliahourou Sylvain qui est l’instigateur de sa venue à Gagnoa, sachant bien qu’en son temps, le S-E en chef actuel étais le délégué départemental de Gagnoa et le dernier à décider des candidatures à Gagnoa. Nous confirmons que c’est Djédjé Bagon, président du Conseil régional du Gôh, toujours le même diviseur du PDCI-RDA qui est contre la personne du S-E en chef et le PDCI-RDA. Parce que Zéliahourou Sylvain est le directeur de campagne de M. Mahi Djebel, cinquième vice-président du Conseil régionale du Gôh, candidat indépendant en sous-préfecture contre le PDCI et le S-E en chef,  sous la supervision de M. Djédjé Bagnon, président du Conseil régional du Gôh au compte du PDCI du président Bédié. Donc cela prouve l’ingratitude de M. Djédjé Bagnon à l’égard du PDCI et le S-E en chef, car c’est grâce au ministre Maurice Kakou Guikahué (Le stratège) qu’il a gagné sa première élection après cinquante ans de vie politique au PDCI-RDA.» Ils vont plus loin pour dire que «Dieu ne fait pas les choses par hasard. Pour prouver sa mauvaise foi à l’opinion, il fait croire que c’est le FPI qui l’a fait élire or il était candidat à Yopougon dans le bastion du FPI où il n’a pas eu cinq pour cent de voix. Mais dans la vie, quand tu n’aimes pas le lièvre, reconnais qu’il court très vite. Donc que M. Djédjé reconnaisse que c’est le PDCI de HKB et la stratégie du stratège MKG qui ont fait de lui le président du Conseil régional du Gôh  où il a embauché toutes sa familles et aujourd’hui roule dans un véhicule de commandement. Quelle grâce du stratège!»

La Jpdci urbaine de Gagnoa n’a pas manqué d’interpeller leur délégué départemental. «Nous interpellons le délégué départementale de Gagnoa, M. Logbo André, bien qu’informé, il n’est pas venu au séminaire des jeunes a Gagnoa et il ne soutient pas la candidature du S-E en chef, car nous ne l’avons pas vu pendant la tournée d’information et au meeting de clôture du 18 septembre dernier. Depuis qu’il a demandé la réconciliation entre le stratège et Bagnon, il a donc choisi le camp de ceux qui combattent le stratège du PDCI et sabotent le combat de Bédié. Et que le délégué se rappelle que le chien ne changera jamais de s’asseoir», ont-ils dit avant de conclure leur déclaration par un appel. «Nous appelons à tous les militants et sympathisants du PDCI-RDA, aux mouvements de soutien aux S-E en chef d’êtres vigilant, car les oiseaux de mauvaise augure veulent saboter la victoire de l’auteur du développement actuel de la sous-préfecture de Gagnoa, un homme de parole car son simple passage émerveille les villages de la sous-préfecture de Gagnoa». Ont-ils conclu.

 

Djédjé Bagnon, le commun diviseur du PDCI (Rappel)

«Secrétaire général de la Section PDCI Ouragahio, Djédjé Joachim promet à Houphouët-Boigny d’humilier Laurent Gbagbo dans sa ville natale. La désillusion a été grande. Le FPI et Laurent Gbagbo l’étalent à plate couture aux législatives de 1990. Il quitte Ouragahio pour s’établir à Gagnoa commune, à la conquête de la mairie de la cité du Fromager. Mais, là, au lieu de mettre en avant le PDCI-RDA, il met en place un Fan Club Djédjé Bagnon, dirigé par feu Diallo Moussa, qui avait plus de côte que le PDCI auprès de lui. Il divise ainsi les militants du PDCI et le PDCI perd toutes les élections au profit du FPI à Gagnoa.

C’est en 2000 qu’il se signale à Yopougon pour en être le maire. N’ayant pas obtenu la caution du parti de Bédié, il s’est rebellé contre Bédié et s’est porté candidat indépendant. Divisant du coup, les voix du PDCI qui perd les élections municipales au profit du FPI.

A la suite du 11ème Congrès, les militants ont tout pardonné. Et depuis son intrusion à Yopougon, le PDCI est parti en lambeaux avec 4 délégations et créant un conflit de leadership qui a desservi le PDCI. Même à l’absence du FPI aux dernières élections législatives, le PDCI-RDA a perdu au profit du RDR par son obsession à conduire la liste du parti doyen. Alors qu’il avait été démontré par Djédjé Bagnon que la division de Yopougon accroîtrait le nombre des militants dans cette grande circonscription électorale.

Est-il en mission pour le FPI ? Tout porte à le croire. Là où il passe, il fait le lit du FPI. De Ouragahio, à Yopougon, en passant par Gagnoa et aujourd’hui revenu à Gagnoa, il divise encore les militants du parti d’Houphouët. «Attention à la zizanie qui a tué le PDCI à Ouragahio et à Yopougon!», avait interpellé un militant dès le retour de Djédjé Bagnon dans la cité du Fromager.

Aujourd’hui encore, il manœuvre pour que le N°2 du PDCI-RDA ne gagne pas les élections législatives en sous-préfecture, pendant que tout le monde s’accorde à dire que «la candidature de Guikahué est la candidature de Bédié et de tout le PDCI-RDA», et que les vrais militants du parti s’apprêtent à battre campagne pour la victoire du PDCI-RDA, il instrumentalise des militants du FPI pour calomnier, insulter, dénigrer le ministre Guikahué, N°2 du parti dont il se réclame, tout en construisant des montagnes de mensonges. C’est vraiment dommage parce que Guikahué avait placé un espoir certain en lui pour l’avenir du PDCI à Gagnoa». A rappelé Aimé-Francis SAHIRI, à Gagnoa, dans une correspondance particulière à www.africanewsquick.net.

Gilles Richard OMAEL

Laisser un commentaire

Agenda

décembre 2017
D L M M J V S
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 559 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE