Corruption chez les Eaux et Forêts: Il se passe des choses à la Régie du ministère de Dacoury-Tabley, des agents en colère…

By: Africa Newsquick

dacoury-tabley-louis-andreCorruption chez les Eaux et Forêts: Il se passe des choses à la Régie du ministère de Dacoury-Tabley, des agents en colère…

Dans une communication publiée le jeudi 15 septembre 2016, le SYNAEFCI (Syndicat national des agents des Eaux et Forêts de Côte d’Ivoire) a exigé que la régie des Eaux et Forêts soit domiciliée au Trésor public tel que prévue par l’application du séminaire sur cet instrument, en vue d’harmoniser le taux de bail des agents.

Bien entendu, par cette communication, le SYNAEFCI souhaite une visibilité dans la gestion de la régie mise en place et dont l’objectif principal est d’apporter une plus-value aux agents, à travers le paiement des primes à chacun d’eux après chaque trimestre. La sortie du SYNAEFCI est la conséquence de ce qu’après 5 mois d’exercice, aucune prime n’a été payée.

Pis, il a été demandé, selon des sources proches du dossier, aux ayants-droits de patienter, après deux trimestres, pour espérer avoir gain de cause. En tout état de cause, cette situation intrigue les agents qui s’interrogent sur l’opportunité d’une telle décision et exigent qu’un point leur soit fait dans le bref délai.

Mieux, la communication du SYNAEFCI révèle l’existence de deux caisses au sein du ministère des Eaux et Forêts. A la clef, « une pour l’administration générale et l’autre renflouée par les prestations de l’Unité spéciale d’intervention », indique la communication. Puis de préciser : « en décembre, l’on ferait une comparaison entre les deux structures : l’administration générale et l’Unité spéciale d’intervention ».

Tout comme plusieurs agents, les membres de ce syndicat s’étonnent sur les prérogatives accordées à l’unité spéciale. C’est-à-dire : Saisie-Traitement de PV-Contentieux-Main levée ou Vente aux enchères. Des activités qui, selon les textes régissant le ministère, sont dévolues à 5 services différents du ministère.

Quand bien même certains responsables soutiennent que « l’USI n’est pas créée pour servir les agents ou pour alimenter une quelconque caisse ou encore pour distribuer de l’argent », le Synaefci reste fidèle à son éthique et espère ne jamais s’y dérober. Pour ce faire, le syndicat compte sur l’ensemble des agents.

Faut-il le rappeler, il y a quelques années, le Collectif des Agents Techniques des Eaux et Forêts de Côte d’Ivoire (Catefci) avait, lors d’une rencontre présidée par l’ancien Directeur de Cabinet, le Colonel Gouesse Aidara Lanciné, exprimé son mécontentement sur le mode de gestion de la Régie et du Fonds de Prévoyance des Eaux et Forêts au titre de l’année 2013, qui semble-t-il, n’a pas pu profiter au Agents Techniques. Lire la suite sur lepointsur.com

Laisser un commentaire

Agenda

décembre 2017
D L M M J V S
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 560 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE