Journée de reconnaissance à Guillaume Soro: Bamba Alex Souleymane crache ses vérités et met fin au «vuvuzela politique»

By: Africa Newsquick

Bamba Alex S BONJournée de reconnaissance à Guillaume Soro: Bamba Alex Souleymane crache ses vérités et met fin au «vuvuzela politique»

Sous l’égide de le Jeunesse Kigbafori Soro (JKS), une journée de reconnaissance à l’endroit du Président du parlement ivoirien a été organisée, le samedi 3 septembre dernier à Abobo. Il s’agissait pour ses initiateurs de raviver les liens d’amour entre les sympathisants de Guillaume Soro qu’ils sont, et leur modèle.

Bastion du Rassemblement des Républicains (RDR), commune martyre, Abobo reste le symbole de la lutte du parti au pouvoir dans son accession à la magistrature suprême de la Côte d’Ivoire. Et pour rendre un hommage appuyé à celui-là même qui fut le porte-étendard de la rébellion (2002-2011), il n’y avait pas mieux que cette municipalité. Qui pour la circonstance a accueilli des personnalités de marques venues apporter un cachet particulier à cette manifestation. Invité spécial, Me Bamba Alex Souleymane, homme de réseaux et des sérails, patron de presse, ami, frère et collaborateur permanent du Président de l’Assemblée Nationale, s’est voulu on ne peut plus clair. «Il ne s’agit pas d’une cérémonie de pré-campagne. Il s’agit ici d’exprimer de la gratitude et de l’affection à un homme. C’est un rassemblement qui n’est contre personne. Quand le moment viendra, nous parlerons. Quand le temps de la vérité tonnera, nous-nous exprimerons», a-t-il clarifié. Poursuivant, il a mis fin au « vuvuzela politique » né des chahuts fait autour de la succession de certains hommes politiques. Il a affirmé avec force : «En Côte d’Ivoire, il n’y a qu’un seul chef, il s’appelle Alassane Ouattara. Mais, on ne peut pas nous empêcher d’aimer qui on veut. Que ce soit Soro ou un autre», a-t-il précisé. Pour lui, il n’y a qu’un chef, donc pas de faux débats. Le Président Directeur Général des Editions Dunuya Communication, éditrice du quotidien La Gazette et Dunuya TV en a profité pour mettre les petits plats dans les grands. Il a tancé vertement tous ceux qui travestissent la cause du combat d’Alassane Ouattara en créant des polémiques à n’en point finir. Revenant sur les heures de braise du RDR, il s’est dit outré par l’attitude ‘’de politiciens carriéristes’’ survenus aux moments de la récolte. «Où étaient-ils quand le RDR subissait les pires atrocités? Lorsque le Président Alassane Ouattara a été pourchassé de sa résidence de Blockhaus, l’une des plus belles maisons d’Abidjan où étaient-ils? Que Ouattara fasse de son domicile d’alors, un musée!», a-t-il proposé. Aux populations sorties nombreuses pour l’écouter, il a indiqué que Soro Guillaume est un modèle. «On juge les grands hommes à de petites choses. Guillaume Soro reste un exemple. Depuis l’université, Sylvie Tagro avec laquelle il était est toujours sa femme. Guillaume Soro sème la joie et  l’amour dans les cœurs à travers la fondation qu’il a créée. En témoigne les nombreuses actions qu’il a menées comme l’installation d’un groupe électrogène à l’Hôpital Général d’Abobo, l’opération de plus de 600 personnes de la hernie», a-t-il dit. A sa suite, Simon Soro, cadet du Président de l’Assemblée Nationale, Président de l’ONG La Vie, a mis en exergue les actions sociales menées par la Fondation du PANCI avant de laver l’honneur de Bamba Alex Souleymane. «Je voudrais saluer la grandeur d’esprit de Bamba Alex qui a accepté de pardonner bien que blessé par les mensonges, la jalousie et les méchancetés»,a-t-il indiqué, faisant allusion à toutes les vilenies subies par BAS quand il occupait les fonctions de Conseiller spécial de Guillaume Soro, relevé de ses fonctions injustement. L’honneur de Bamba Alex a été lavé publiquement par le petit frère de Guillaume Soro, qui, est au cœur des stratégies politiques de son grand frère. Comme le disait feu Houphouët-Boigny, tout vient à point nommé à qui sait attendre. Pour le grand BAS, c’est le temps du retour aux honneurs. A l’instar de Bamba Alex, Simon Soro a souhaité que la Côte d’Ivoire pardonne elle aussi pour aller à la réconciliation. Pour leur part, Coulibaly Daouda, Président national de la JKS et le député Koné Téfou ont dressé un pédigrée des plus enchanteurs de leur mentor Guillaume Soro. Une belle cérémonie très significative. Un grand coup de mobilisation réussi par la JKS.

Une correspondance particulière de A.D.

Laisser un commentaire

Agenda

décembre 2017
D L M M J V S
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 559 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE