MACA : Conditions de vie des pro-Soro de GPS, ce que Jacques Mangoua (PDCI) souhaite…

MACA : Conditions de vie des pro-Soro de GPS, ce que Jacques Mangoua (PDCI) souhaite…

 

Le CNDH à la Maca le 31 décembre 2019. Les pensionnaires de la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca) ont reçu la visite d’une délégation du Conseil national des droits de l’homme (CNDH).

Lors de leur présence dans l’univers carcéral, les membres de cette structure en charge de la défense des droits de l’homme ont profité pour prendre des nouvelles des 16 militants GPS qui y séjournent après avoir été interpellés le 23 décembre dernier, à la suite du retour avorté de leur leader, Guillaume Soro, à Abidjan.

De sources proches de cette délégation, les prisonniers bénéficieraient de conditions d’incarcération conformément au respect de leurs droits. En effet, ces informations font état de ce que les pro-Soro affirment ne subir aucune torture en prison. Mieux, qu’ils bénéficieraient de droit de visite de leurs familles, proches et de leurs avocats.

Kanigui Soro, au nombre des militants GPS interpellés, du fait de son handicap, serait même logé au rez-de-chaussée afin de lui faciliter ses déplacements à l’aide de « sa locomotion habituelle ». Le président du Conseil général du Gbêkê, Mangoua Jacques jeté également en prison, a, lui aussi, reçu la visite de cette délégation.

Il aurait confié à cette délégation que c’est à sa demande qu’il a été transféré de la prison civile de Bouaké à la Maca à l’effet de bénéficier de conditions meilleures de détention.

Toutefois, ce dernier aurait plaidé pour une amélioration des conditions de ses visites à l’effet de lui permettre de recevoir ses visiteurs tous ensemble plutôt que d’être autorisés par vague de deux personnes.

Sercom CNDH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *