Un Ivoirien écrit à Macron: “L’utilisation de la violence peut être salvatrice pour la democratie”

Un Ivoirien écrit à Macron: “L’utilisation de la violence peut être salvatrice pour la democratie”
 
 
Lettre Ouverte à Son Excellence Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République Française.
Abidjan, le 21 décembre 2019.
 
Excellence Monsieur le Président,
Le peuple ivoirien vous souhaite la bonne arrivée en terre d’Eburnie…cette terre d’hospitalité légendaire.
Vous êtes et serez toujours le bienvenu en Côte d’Ivoire, ce pays phare de l’Afrique de l’Ouest où il faisait bon vivre au temps du defunt père de la nation, le président Félix Houphouet Boigny. 
Depuis le décès du président Houphouet en 1993, nous sommes dans des querelles sans fin pour sa succession. Cela a un impact négatif sur notre jeune population qui en est la première victime.
Près de 10 ans après la crise postélectorale de 2010, nous retrouvons les mêmes ingrédients qui ont servi à préparer cette crise. Et ce sont essentiellement les jeunes qui en patissent. Ce sont eux qui se retrouvent sans emploi, sans travail et qui sont tentés par l’aventure très risquée de l’immigration clandestine vers l’Europe. 
 
Excellence Monsieur le Président,
Je me permets de vous adresser cette lettre car je suis persuadé qu’elle vous parviendra et que vous saurez la lire avec beaucoup d’intérêt. Vous êtes un ami de la Côte d’Ivoire et vous ne voulez pas voir ce pays sombrer dans la violence…même si parfois l’utilisation de la violence peut être salvatrice pour la democratie.
La crise de 2010 qui devait être comme une sorte de nouvelle naissance n’a pas produit cet effet, bien au contraire…
 
 
La democratie de l’argent est une dictature voilée qui ne veut pas dire son nom après avoir subi un léger lifting. Mais, elle est très vite démasquée par sa laideur malgré les couches de maquillage superposées. 
 
Jean-Yves ESSO ESSIS 
Citoyen Ivoirien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *