3e mandat/Des Burkinabè parlent à Alassane Ouattara: «Quand on est responsable et on a du caractère et de la personnalité, on ne conditionne pas ses plans et convictions à ceux des autres»

3e mandat/Des Burkinabè parlent à Alassane Ouattara: «Quand on est responsable et on a du caractère et de la personnalité, on ne conditionne pas ses plans et convictions à ceux des autres»

Alassane Ouattara pourrait se présenter pour un 3è mandat si et seulement si Henri Konan Bédié du PDCI-RDA et Laurent Gbagbo du FPI sont candidats à l’élection présidentielle d’octobre 2020. Ouattara candidat en 2020 ? Des Burkinabè commentent l’actualité.
Il l’a annoncé pendant le meeting de clôture du samedi 30 octobre 2020 à l’occasion de la visite d’État qu’il a effectué dans la région du Hambol. Selon Radio Omega, un site burkinabè qui a relayé l’information en ces termes : Cote d’Ivoire:« Soyez rassuré, mon intention est bien de passer le pouvoir aux nouvelles générations mais je veux que tous ceux de ma génération comprennent que notre temps est passé et nous devons tous nous mettre à côté » avant d’ajouter :
« s’ils sont candidats, je suis candidat pour leur barrer la route ». Pourtant, lors d’une interview à la télévision Ivoirienne le 6 août 2019 il avait déjà affirmé :«La Constitution me permet de faire deux autres mandats ; j’aurai 78 ans l’année prochaine, mes médecins me disent que je suis en parfaite santé», rentrant ainsi en porte-à-faux avec les déclarations de Ibrahim Cissé Bacongo. Qui avait déclaré : «Non la constitution ne permet au président de la République de briguer un troisième mandat».
Toutefois, les commentaires des Burkinabès ne sont pas faits attendre. A la publication du message d’Alassane Ouattara, les Burkinabès ont réagi sur la page d’Omega FM. « La balle est dans le camp de la jeunesse. Il appartient à la jeunesse de demander aux deux politiciens (Gbagbo et Bédié) de se retirer de la sphère politique de la Côte d’Ivoire. Je suis pas Ivoirien mais je ne veux plus que vous brûliez encore la Côte d’Ivoire », s’exclame un followers de la page Facebook du site.
Pour un autre, la réaction du président ivoirien n’est pas étonnante d’autant plus que Blaise Compaoré l’ancien président du Burkina Faso est l’un des proches des plus proche d’Alassane Ouattara: «Quand tu a un professeur comme Blaise Compaoré, c’est des résultats de ce genre qui arrive après l’examen. De grâce ne mettez plus le feu a la côte d’ivoire car elle a assez souffert».
Un autre de s’insurger : «C’est déplorable. Quand on est responsable et on a du caractère et de la personnalité, on ne conditionne pas ses plans et convictions à ceux des autres. C’est vraiment clair que tout est bidonville dans vos convictions». Et à un autre d’être plus virulent :

Ouattara candidat 2020 ?
«Ado c’est la catastrophe. La Côte d’Ivoire n’aurait jamais dû connaître ça…». Et de poursuivre : «Vraiment pathétique. Lui là, il ne faut jamais jamais lui faire confiance». Depuis le refus de Henri Konan Bédié de faire disparaitre le PDCI-RDA pour le fondre dans le RHDP d’Alassane Ouattara, les deux hommes ne sont plus en odeur de sainteté.
Les uns et les autres notamment les partisans des deux camps-amis d’hier s’accusent mutuellement de vouloir briguer la magistrature suprême en octobre 2020. De flou en flou, Alassane Ouattara a finalement brisé cette glace ce samedi à l’occasion de la visite d’État dans la région du Hambol lors de son meeting de clôture. Il ne reste plus qu’à savoir réellement les intentions de son ancien allié Henri Konan Bédié et son principal challenger Laurent Gbagbo.
Roxane Ouattara (Afriksoir.net)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *