Ex-Secrétaire général du PDCI-RDA: Guikahué et les anciens combattants saluent la mémoire de Philippe Yacé

Ex-Secrétaire général du PDCI-RDA: Guikahué et les anciens combattants saluent la mémoire de Philippe Yacé

‘’Le Nouveau Réveil’’-A l’initiative de l’Association fraternelle des anciens combattants de Côte d’Ivoire (Afac-Ci), une journée d’hommage a été rendue à feu Philippe Grégoire Yacé, hier. Informé, le président du Pdci-Rda, le président Henri Konan Bédié, s’est fait représenter par une délégation conduite par Pr Maurice Kakou Guikahué, Secrétaire exécutif en chef du parti. L’on a aussi noté la présence du ministre Danièle Boni Claverie, des têtes couronnées de la région des Grands ponts, de quelques hommes en tenues et des membres de la famille Yacé. Et tout c’est ce beau monde et le président de l’Afac-Ci, Yasoungo Koné, et Maurice Kakou Guikahué qui ont déposé la gerbe de fleurs dans le mausolée de cette grande personnalité de la Côte d’Ivoire, feu Philippe Grégoire Yacé, à la résidence familiale de Jacqueville. Dès le début de la cérémonie, c’est le 2e adjoint au maire de la commune, Mme Aboudé Martine, qui a souhaité la bienvenue aux hôtes. Puis il est revenu au président de l’Afac-Ci, Yasoungo Koné, de donner les raisons de cette journée d’hommage. « Philippe Yacé mérite cet hommage même s’il est tardif. Nous avons été, pour lui, le confrère, le camarade et cadet. Un ancien combattant, c’est un homme de paix. Nous sommes apolitiques. A la guerre, nous sommes unis dans la fraternité. La Côte d’Ivoire a participé à toutes les guerres du monde même celles d’Indochine et d’Algérie. La Côte d’Ivoire a donné son sang pour la liberté de l’Europe. Philipe Yacé a été, pendant 28 ans, président des anciens combattants de Côte d’Ivoire. Son passage nous a édifiés. Il n’avait pas seulement une dimension nationale mais aussi africaine. Il s’est battu pour revendiquer l’égalité des primes des pensions entre les combattants africains et occidentaux. Les actes de Yacé pour les anciens combattants nous réconfortent. Nous sommes à la guerre pour nous battre pour une cause et non pas pour de l’argent », a expliqué le président de l’Afac-Ci, Yasoungo Koné. Quant au sénateur Gabriel Yacé, au nom de la famille, il a dit : « Notre père a été marqué par la 2eme guerre mondiale. Et toute sa vie, il a été un homme de paix », a-t-il conclu avant de remercier les membres de l’Afac-Ci et tous ceux qui sont venus les soutenir.

FOUMSEKE COULIBALY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *