Prochaine Convention d’investiture du candidat du Pdci-Rda : Guikahué (S.E) a-t-il biaisé le débat des candidatures? NON!

Prochaine Convention d’investiture du candidat du Pdci-Rda : Guikahué (S.E) a-t-il biaisé le débat des candidatures? NON!

Pr Maurice Kakou Guikahué, Chef du Secrétariat exécutif du Parti démocratique de Côte d’Ivoire-Rassemblement démocratique africain (Pdci-Rda) a fait le bilan des activités du parti du 28 juin au 13 novembre 2019, au cours de la 11e réunion du Bureau politique de son parti, ce jeudi 14 novembre 2019. Il a conclu son allocution en s’adressant à son président, Henri Konan Bédié: «Monsieur le Président, nous vous confions notre destin. Conduisez-nous sur les beaux rivages en 2020». Du coup, des réactions se font entendre et font débat. «Guikahué a coupé l’herbe sous les pieds des potentiels candidat». «Guikahué a biaisé le débat sur le candidat du parti à la prochaine présidentielle en Côte d’Ivoire», a-t-on entendu çà et là après son discours-bilan. Guikahué a-t-il vraiment biaisé le débat des candidatures à la présidentielle de 2020 au sein de son parti ? Non, non et non !
1-Dès l’instant que les militants ont élu le président Bédié à la tête du Pdci-Rda, ils lui ont ‘’confié leur destin politique pour les conduire sur de beaux rivages’’. Cela n’empêche pas pour autant des velléités de candidatures pour diriger le parti au prochain Congrès, le 13e.
2-Quand il y a eu le Bureau politique du 17 juin 2018 qui a reporté le 13e Congrès et reconduit le mandant de toutes les Instances du parti, les militants ont confié leur destin politique et la vie du parti au président Bédié pour qu’il les conduise sur de beaux rivages.
3-Le destin du parti est toujours confié au président en exercice pour conduire les militants sur de beaux rivages. Et le président en exercice, c’est Bédié. C’est donc une simple insistance de le dire et non une supposée obligation de candidature à la prochaine présidentielle.
En sommes, depuis le 11e Congrès en 2002, voire même depuis le 10e Congrès de 1994 et pour tous les combats qui ont suivi, les militants ont toujours ‘’confié leur destin politique au président du parti pour les conduire sur de beaux rivages’’.
Donc dire aujourd’hui: «Monsieur le Président, nous vous confions notre destin. Conduisez-nous sur les beaux rivages en 2020» n’est pas nouveau. En plus, cela ne veut pas forcément dire que le président Bédié est appelé à postuler pour la présidentielle de 2020. Mais mieux, le Pdci-Rda est un parti démocratique qui laisse ses militants choisir aux Congrès et aux Conventions leurs dirigeants. Guikahué ne saurait donc biaiser les velléités de candidatures, il ne saurait donc biaiser cette démocratie au sein du parti depuis le temps du parti unique où Houphouët-Boigny mettait chaque 5 ans son titre en jeu. Le président Bédié est resté dans la même disposition démocratique avec Laurent Dona Fologo comme adversaire au 11e Congrès en 2002; et Alphonse Djédjé Mady et Kouadio Konan Bertin (KKB) comme adversaires en 2013 au 12e Congrès. Donc au Pdci, personne n’empêche personne de se porter candidat. Et puis, la Convention fait toujours ‘’appel à candidatures’’ et le Bureau politique n’est pas la Convention. Donc restons soudés. La Convention choisira le candidat du parti, après appel à candidatures, consensus ou primaires, pour la victoire du PDCI-RDA en 2020.
Gilles Richard OMAEL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *