Kobenan Tah Thomas, vice-président du Pdci-Rda confie : «Pour la victoire du Pdci, le Zanzan s’est réorganisé et est debout pour 2020»

Kobenan Tah Thomas, vice-président du Pdci-Rda confie : «Pour la victoire du Pdci, le Zanzan s’est réorganisé et est debout pour 2020»

Le vice-président du Pdci-Rda, Kobenan Tah Thomas était avec une délégation du Gontougo, jeudi 7 novembre dernier, à Daoukro. Il a rassuré le Président Bédié pour la victoire du Pdci aux élections générales de 2020. Morceaux choisis des propos du chef de la délégation du Zanzan, à sa sortke d’audience.
«C’est une visite qui a un objet à double titre. Le premier point, c’était d’informer monsieur le président pour le décès de la reine mère de notre royaume où vraiment il (Bédié) est intégré comme fils aîné de notre royaume. Le second point, c’est de lui présenter un de nos cadres qui a écrit un livre qu’on appelle ‘’Bédié, le rassembleur’’, on a voulu bien dédicacer ce livre pour lui.
Au niveau de la vie du parti dans le Gontougo, je crois que le Pdci va très bien. J’ai tenu à rassurer le président pour lui dire que le reconstruction du parti dans le Zanzan est terminée. Nous sommes totalement fonctionnels. Nous avons entrepris de visiter les délégations, nous avons déjà fait plus de la moitié, 75% déjà visitées, les structures fonctionnent très bien. Et la cohésion est désormais totale dans le Zanzan. Nous nous portons très bien, il ne faudrait pas qu’il ait des craintes pour le Zanzan. Vous avez déjà vu, à travers la presse, tout ce que nous essayons de mettre en place pour que les filles et fils du Gontougo soient vraiment ensemble. Parce que c’est ensemble que nous allons vous ramener la victoire en 2020.
(…) Nous tenons compte de la vie du Pdci-Rda, parce que nous estimons que le Gontougo est un ancien bastion du Pdci-Rda et qu’il suffisait pour nous de raviver la flamme qui était éteinte, ce que nous avons essayé de faire jusque-là, et je pense que tout le monde est satisfait du travail dans tout le Zanzan. Nous ouvrons nos portes et fenêtres à tous ceux qui sont partis pour qu’ils soient les bienvenus. Le Pdci a toujours été un parti accueillant, un parti solidaire, un parti fraternel. Le Pdci vit et vit très fort dans le Zanzan.
(…) Toutes les délégations seront visitées. Chez nous, c’est un point d’honneur, je fais le travail concomitamment avec les autres vice-présidents. Nous les visitons pour les aider à appuyer l’animation des délégations et à aider nos parents qui n’ont pas de pièce d’identité à les avoir, à s’inscrire sur la liste électorale, pour que le jour venu, ils puissent vraiment exprimer leur vote dans la paix et dans le calme pour que nous puissions avoir cette victoire de 2020 pour que la Côte d’Ivoire reprenne son cours normal».
Propos recueillis par Gilles Richard OMAEL, à Daoukro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *