Après le courrier de Ouattara à la Cpi – Le frère aîné de Blé Goudé se révolte : «Le candidat de poids pour faire partir Ouattara pour que Gbagbo et Blé Goudé reviennent, c’est le président Bédié»

Après le courrier de Ouattara à la Cpi – Le frère aîné de Blé Goudé se révolte : «Le candidat de poids pour faire partir Ouattara pour que Gbagbo et Blé Goudé reviennent. C’est le président Bédié»

Dédi Gnépo, frère ainé de Charles Blé Goudé

Depuis qu’Alassane Ouattara a écrit à la Cour pénale internationale pour s’opposer au retour de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé, nombreux sont les ivoiriens qui sont choqués par une telle démarche.
Dans un entretien à Connectionivoirienne.net, Dédi Gnépo, le frère aîné de Blé Goudé exprime son amertume et son désarroi face à une initiative qui annihile, selon lui, les derniers espoirs de réconciliation des Ivoiriens.
Pour lui, il ne faut plus tergiverser. Il faut apporter à Ouattara une réponse politique appropriée. Si la Cpi devait suivre Ouattara ou continuer à manœuvrer pour maintenir loin Gbagbo et Blé loin des affaires de leur pays pour longtemps encore, les choses sont simples, selon lui. « Il nous faut trouver un candidat de poids pour le mettre contre Ouattara. Un candidat qui va faire tomber Ouattara pour que nos frères rentrent dans leur pays. Et ce candidat de poids, c’est le président Bédié. Quel que soit son âge, c’est Bédié que nous devons placer contre Ouattara. C’est lui que nous devons positionner et nous irons le lui dire de vive voix. Nous lui demanderons d’être le candidat de tout le monde, le candidat du peuple meurtri et martyrisé contre Ouattara », a-t-il étayé sa pensée.
Dans ce schéma qu’il qualifie de démarche patriotique et de mission de sauvetage national, M. Dédi soutient que tous les partis d’opposition doivent adouber la candidature de Konan Bédié. C’est pourquoi il encourage la plateforme envisagée par le président du Pdci à travailler davantage à l’union des Ivoiriens et au ralliement dans un élan de solidarité nationale. « Notre souhait serait qu’il n’y ait pas un autre candidat de l’opposition à part Bédié », prend-il position indiquant que, le Cojep dont il est proche est un parti naissant qui n’est pas encore prêt pour des joutes présidentielles. « Toute la Côte d’Ivoire doit se mettre derrière Bédié pour faire tomber Ouattara », a-t-il insisté en guise d’appel.
SD à Abidjan (connectionivoirienne.net)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *