Procès de l’Etat ivoirien contre Blé Goudé à Abidjan reporté: Une pièce essentielle manquait au dossier…«C’est une question préjudicielle» (Me Serge Gougnon)

Procès de l’Etat ivoirien contre Blé Goudé à Abidjan reporté: Une pièce essentielle manquait au dossier…«C’est une question préjudicielle» (Me Serge Gougnon)

La Chambre d’instruction du Tribunal d’Abidjan-Plateau a renvoyé au mercredi 6 novembre 2019 l’affaire Charles Blé Goudé, accusé de «crimes de guerre et crimes contre la population civile», selon l’un de ses avocats, Me Serge Gougnon.
« On s’est rendu compte qu’en consultant le dossier, une pièce essentielle manquait et on a posé le problème qui est un problème de droit à la Chambre qui a compris et qui a trouvé que c’était pertinent, nous a accordé le renvoi pour mercredi prochain », a dit mercredi à la presse Me Gougnon, après une audience à huis-clos.
Il est notamment reproché à M. Blé Goudé « des crimes de guerre et crimes contre la population civile ». Un dossier pendant depuis 2013, suite à la grave crise postélectorale qui a eu lieu en Côte d’Ivoire de 2010 à 2011, avec pour corollaire plus de 3 000 morts.
Pour Me Serge Gougnon, « c’est une question préjudicielle et on espère qu’on aura la pièce dans le courant de la semaine pour pouvoir nous permettre d’avoir une audience assez sereine en droit le mercredi prochain ».
II s’agit d’une « une pièce documentaire », a-t-il dit, sans autre précision, tout en faisant observer que ce n’est pas un témoignage. Toutefois, la défense se battra pour l’acquittement afin que le dossier ne soit pas transmis à une juridiction de jugement.
Si la Chambre d’instruction estime que la procédure d’instruction du dossier a été faite correctement, elle devra renvoyer par la suite l’affaire, via une ordonnance, devant la Cour d’assises qui va maintenant juger M. Blé Goudé, pour les faits qui ont été retenus.
« Depuis 2012, nous nous battons pour Charles Blé Goudé, et ils vont écouter nos arguments », a assuré Me Serge Gougnon, l’un des avocats du Conseil de M. Blé Goudé devant la Cour pénale internationale. Il « espère que le droit va triompher ».
Devant la Chambre d’accusation, la défense a le devoir de relever toutes les irrégularités dans la procédure, avant que cette Chambre rende une ordonnance de renvoi, qui devrait permettre un procès public. Me Gougnon qui espère ne pas en arriver là, a évoqué « un certain nombre de personnes au dossier ».
« Ce dossier pour nous avait été abandonné puisqu’on n’a plus reçu de notification depuis 2013 et puis subitement on a été convoqué la semaine passée à une audience », a souligné l’avocat avant d’ajouter qu’ « à cette audience, les juges avaient même remarqué l’anomalie » au dossier.
M. Blé Goudé, actuellement en liberté conditionnelle à La Haye, au Pays-Bas, a été acquitté avec Laurent Gbagbo dans l’affaire de crimes contre l’humanité dans la crise postélectorale de 2010-2011. Ils attendent la décision des juges de la Chambre d’appel après une requête du procureur de la CPI.
AP/ls/APA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *