Côte d’Ivoire-Région du Gbêkè: Les délégués, élus et cadres du Pdci-Rda demandent la libération immédiate de MANGOUA Jacques

Côte d’Ivoire-Région du Gbêkè: Les délégués, élus et cadres du Pdci-Rda demandent La libération immédiate de MANGOUA Jacques

DECLARATION DES DELEGUES, ELUS ET CADRES PDCI-RDA DE LA REGION DE GBEKE RELATIVE A L’ARRESTATION DE MONSIEUR MANGOUA JACQUES, VICE-PRESDIENT DU PDCI-RDA, PRESIDENT DU CONSEIL REGIONAL DE GBEKE

RAPPEL DES FAITS

Trois colis suspects ont été découverts par le concierge dans la cour du domicile de Monsieur MANGOUA Jacques, Vice-Président du PDCI-RDA et Président du Conseil Régional de GBEKE à N’guessankro son village natal.

Le concierge a immédiatement informé les villageois.
Informé à son tour, Monsieur MANGOUA Jacques a joint le Procureur, le Préfet et la brigade de Gendarmerie pour leur faire part de cette découverte.

Auparavant Monsieur MANGOUA Jacques a été l’objet de plusieurs menaces dont la dernière par SMS, en date du 07 septembre 2019, est libellée comme suit :
« Monsieur MANGOUA, malgré tout ce que nous avons dit, vous refusez de nous payer alors que notre argent est dans le budget actuel. Et même, au cours de la réunion du vendredi dernier au Ranhôtel, malgré nos explications, vous dites que vous ne pouvez pas payer tous les entrepreneurs. Attendez de voir ce qui va vous arriver dans ces jours-ci. »

De retour de mission aux Etats-Unis, le Président MANGOUA Jacques Président du Conseil Régional fait déposer une plainte en bonne et due forme au tribunal de première instance de Bouaké, le jeudi 26 septembre 2019,

Le vendredi 27 septembre 2019 le Président MANGOUA Jacques se rend ensuite à la Compagnie de gendarmerie de Bouaké pour faire sa déposition.
Mais contre toute attente, Monsieur MANGOUA Jacques, en lieu et place de son audition, est mis aux arrêts et détenu dans les locaux de la gendarmerie depuis cette date.

Aussi,

  • Considérant la promptitude avec laquelle Monsieur MANGOUA Jacques a joint lui-même le Préfet, le procureur et la brigade de gendarmerie,
  • Considérant que Monsieur MANGOUA Jacques n’a pas été entendu jusqu’à ce jour au mépris des procédures en vigueur,
  • Considérant les faits récents et regrettables qui ont endeuillé plusieurs familles dans le département de Béoumi,
  • Considérant en outre tous les efforts déployés et qui se poursuivent encore aujourd’hui par les Autorités Administratives, politiques et coutumières pour ramener le calme dans la région,
  • Considérant enfin la volonté des populations de voir se consolider cette accalmie pour l’apaisement du climat socio-politique et une réconciliation véritable,

Les Délégués, Elus et Cadres PDCI-Rda de la Région de Gbêkè demandent-ils:

  1. La libération immédiate de Monsieur MANGOUA Jacques ;
  2. La poursuite des enquêtes pour démasquer les vrais auteurs qui cherchent à ternir l’image du PDCI-RDA et celle de Monsieur MANGOUA Jacques, Vice-Président du PDCI-RDA par ailleurs Président du Conseil Régional de Gbêkè.

Les Délégués, Elus et Cadres PDCI-Rda de la Région de Gbêkè demandent et encouragent le gouvernement à poursuivre et à intensifier la lutte contre la prolifération des armes légères sans laquelle de telles mises en scène pourraient prospérer.

Fait à Bouaké le 29 septembre 2019

Les Délégués, Elus et Cadres
PDCI-RDA de la Région De Gbêkè

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *