Meeting de l’opposition le 14 septembre 2019 au stade Champroux : Kamagaté Brahima (SE Pdci) explique l’organisation et les consignes données aux délégués

Meeting de l’opposition le 14 septembre 2019 au stade Champroux : Kamagaté Brahima (SE Pdci) explique l’organisation et les consignes données aux délégués

L’opposition significative (Pdci, Fpi, Eds et 22 partis) organise sa première grande sortie, le samedi 14 septembre prochain au stade Robert Champroux de Marcory. Les préparatifs ont commencé. Et le Pdci-Rda, voulant bien faire les choses, a rencontré au cours d’une réunion tous les délégués du parti sur tout le territoire du district d’Abidjan. Tous étaient présents. Kamagaté Brahima, Secrétaire exécutif chargé de la jeunesse, par ailleurs Secrétaire exécutif chargé de l’organisation et la mobilisation par intérim du Pdci fait le point. Entretien.

Monsieur le Secrétaire exécutif chargé de la jeunesse, vous assurez également l’intérim du Secrétaire exécutif chargé de l’organisation et de la mobilisation. Vous sortez d’une rencontre avec tous les délégués Pdci-Rda du district autonome d’Abidjan, de quoi avez-vous parlé avec ces délégués ?
Merci. Nous venons effectivement de rencontrer tous les délégués du Pdci-Rda du district d’Abidjan. A l’ordre du jour, il y avait 2 points. Le premier point concerne le meeting annoncé pour le 14 septembre prochain au stade Champroux. Vous savez que le Pdci fait partie d’une plateforme qui vient d’être mise en place. Et le meeting est organisé avec d’autres partenaires dont le Fpi et la plateforme EDS. Il était important pour nous, à l’intérieur de la maison, que nous puissions donner l’information officielle à nos délégués et leur donner des consignes de mobilisation. C’est donc à cette fin que nous avons tenu la réunion avec nos délégués.

Comment va se dérouler de façon pratique ce meeting de l’opposition significative, le 14 septembre ?
Comme je l’ai indiqué, ce meeting s’organise avec d’autres partis politiques. Il y a, évidemment, le Pdci-Rda, la plateforme de la coalition, il y a le Fpi et EDS. Il y aura un Comité d’organisation qui va tout piloter et nous conduire à ce meeting. Mais, avant d’aller dans ce grand comité d’organisation, il était important qu’au niveau du Pdci, nous puissions donner l’information à nos délégués et à nos militants et leur donner la consigne de mobilisation qu’ils doivent faire, parce que là où nous devons tenir le meeting la mobilisation est un enjeu de taille pour nous. C’est ce que nous venons de faire. Tout le reste va se dérouler avec le comité d’organisation impliquant aussi bien le Pdci, les membres de la coalition que le Fpi et Eds. Ce n’est qu’un début des différentes rencontres qui vont avoir lieu.
Je pense que vous aurez toutes les informations dans le cadres du comité d’organisation global qui va être mis en place, aujourd’hui, la réunion, c’était uniquement pour le Pdci. Et nous avons donné la consigne que tous nos militants se mettent en tenue du Pdci-Rda, en tout ce qu’ils trouveront à l’effigie du parti ou du président du parti qu’ils les portent pour venir au meeting.

La première réunion du grand comité d’organisation est prévue pour quand ?
Nous allons rencontrer ce soir (jeudi 5 septembre 2019) les membres de la coalition, notre plateforme, ensuite très probablement demain (vendredi 6 septembre 2019), nous aurons une rencontre dans le cadre de ce grand comité d’organisation.

Un mot à l’endroit de vos militants et autres partenaires politiques ?
Je voudrais indiquer à l’endroit de nos militants du Pdci-Rda, comme le Secrétaire exécutif en chef l’a dit, que chaque militant considère que c’est le meeting du Pdci-Rda et donc qu’ils doivent faire le plein. Les autres partis feront de même, de sorte qu’à la fin du meeting, nous puissions gagner le pari de la mobilisation. C’est pourquoi, nous demandons à nos militants de se tenir prêts, de rentrer dans les quartiers pour mobiliser et que nous puissions réussir cette exigence.
Propos recueillis par Gilles Richard OMAEL

1 thought on “Meeting de l’opposition le 14 septembre 2019 au stade Champroux : Kamagaté Brahima (SE Pdci) explique l’organisation et les consignes données aux délégués

  1. La Côte d’ivoire a eu la chance si pays la Côte d’Ivoire avait eu comme premier Président un homme du Nord (Gon Coulibalo et Dramano le Fassovien) ce pays n’aurait eu le développement qu’il a eu de 1960 à 1995…
    Les examples sont palpables le Mali 🇲🇱 .. la Guinée 🇬🇳 Conakry .. le Burkina Faso 🇧🇫

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *